Nichoirs d'Ici et d'Ailleurs
accueil / archives 

Novembre 2004 - En Dombes

La Dombes en milieu naturel et au parc ornithologique de Villars-les-Dombes. Une belle moisson d'oiseaux en tout genre.

Les années passent et les observations s'empilent. Les plus curieux d'entre-vous suivront ici mois par mois l'évolution de la vie du site.


Bienvenue à novembre, ces frimas, ces couleurs. Les feuilles qui tombent nous révèlent petit à petit les oiseaux qui ont du mal à se cacher. Les oiseaux d'été s'en vont ou s'en sont allés, ceux de l'hiver prennent leurs quartiers. Je vous avais promi une échappée dans la région des Dombes, j'ai tenu promesse et voici les clichés rapportés. Les oiseaux photographiés au parc des oiseaux de Villars ont bénéficié de la lumière d'une rare belle journée. Pour les autres, il faudra se contenter de conditions climatiques qui ne simplifient pas le travail du photographe.

La Dombes en milieu naturel

Dossier spécialDossier spécial : " Un automne en Dombes".

Une météo peu clémente en général qui n'a pas empêché des observations intéressantes et la visite de la région. Une belle journée mise à profit au parc des oiseaux de Villars.

 

 

Parc Ornithologique de Villars-les-Dombes

Quelques espèces régulièrement observées n'ont pas accepté de poser et je vous prie de bien vouloir les en excuser. Nous avons ainsi rencontré de nombreuses Grandes Aigrettes, quelques Aigrettes garzettes, de nombreuses Mésanges à longue queue, charbonnières, bleues, des Rougequeues, des Pinsons, deux Martins pêcheurs, de nombreux Faucons crécerelles, des Choucas des Tours (à Chatillon-sur-Chalaronne), des Grèbes huppés, des Foulques, Poules d'eau, quelques Grands Cormorans...

Les insectes et assimilés se font plus rares en cette saison mais voici tout de même une coccinelle à deux points et un faucheux.

Quelques mises à jour...

accueil / archives 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.