Histoires naturelles
accueil / archives 

Mai 2005 - La Dombes au printemps

Encore une bien belle moisson d'oiseaux au Parc des Oiseaux.

Les années passent et les observations s'empilent. Les plus curieux d'entre-vous suivront ici mois par mois l'évolution de la vie du site.


[31 mai 2005] La Nette brune ou méridionale de plus en plus rare en Amérique du sud mais bien implantée en Afrique nous donne l'occasion de quitter pour le moment le continent américain pour gagner l'Afrique où nous allons ensemble passer quelques jours. En plein centre de l'Afrique, découvrons le Perroquet gris du Gabon que vous avez peut-être déjà croisé au détour d'un marché aux oiseaux, d'une animalerie... car il est très prisé en oiseau de compagnie. Le Jabiru du Sénégal, comme son nom l'indique, est une grande cigogne qui peuple l'Afrique tropicale mais aussi l'Afrique du sud. L'Ibis chauve est un ibis noir africain en danger critique d'extinction. Toujours en Afrique, un Pigeon des olives au plumage délicat. Et le dernier pour aujourd'hui (car il est tard et je vais me coucher !) l'Ibis sacré vénéré par l'Egypte antique.

[30 mai 2005] L'Ara ararauna est un grand perroquet au plumage bleu et or de l'Amazonie. L'Ara hyacinthe, le plus grand perroquet du monde. Tous deux à la volière du Pantanal qui tire son nom de l'immense région humide qui s'étend sur plus de 200.000 kms² (près de la moitié de la France) sur une partie du Brésil, du Paraguay et de la Bolivie.

[29 mai 2005] A l'issue de ce week-end je vous propose de redécouvrir l'Ibis de Ridgway (ou de la Puña) que vous connaissiez depuis mon précédent passage au Parc des oiseaux de Villars-les-Dombes. Cette fois-ci vous avez même droit à un mini-reportage spécial sur le nourrissage d'un jeune, photos à l'appui bien sûr.

[27 mai 2005] Nombreuses naissances au parc en ce printemps, à commencer par ces petites Echasses américaines, pelotonnées dans la couveuse.

[25 mai 2005] Remontons du Chili vers la baie de Cuba pour découvrir des Flamants de Cuba presque rouges et tant que nous y sommes profitons aussi des Ibis blancs qui longent les côtes de l'Amérique centrale. Ils rejoignent les Ibis rouges sur les côtes nord de l'Amérique du sud.

[24 mai 2005] Changeons de région du monde un instant pour rencontrer le Corbeau fluteur, un néo-zélandais au chant d'autant plus captivant quand on connait celui de ses congénères de nos contrées. Retournons maintenant en Amérique du sud (les voyages forment la jeunesse) pour retrouver le Canard siffleur du Chili en pleine séance de toilettage. Sans quitter l'Amérique du sud où nous allons encore passer quelques temps, voici le Dendrocygne veuf qui vit également en Afrique. Du rose, du rose, que du rose, avec le Flamant du Chili.

[23 mai 2005] Restons encore un peu en Amérique du sud, mais remontons vers le Brésil, l'Argentine et la Bolivie pour y retrouver un oiseau palmipède peu palmé mais haut sur patte, au cri impressionnant, le Chauna (ou Kamichi) à collier.

[22 mai 2005] Après l'oie d'Egypte que vous avez vu en compagnie d'une autruche mâle, il était logique que je vous offre l'Autruche en question, accompagnée cette fois d'un congénère et d'une femelle. Après l'Afrique, j'ai choisi de faire un bond par dessus l'Atlantique et de vous offrir de nombreuses photos d'oiseaux tous plus beaux les uns que les autres (mais quel oiseau n'est pas beau finalement ?). Commençons par la Bernache des Andes qui entre pour la première fois sur ce site. Descendons jusqu'au Pacifique pour y retrouver les Manchots de Humboldt sur les côtes léchées par le courant froid éponyme. Passons des Andes à la Pampa pour retrouver les Nandous gris et blancs, ailes déployées lors de jeux ou de parades.

[19 mai 2005] J'ai hésité à vous faire faire un circuit de visite du parc des oiseaux de Villars en vous offrant les photos dans le sens de la visite (en tout cas de la nôtre). Mais réflexion faite, ce parc il faut le visiter plusieurs fois et dans tous les sens, pour savoir, connaître, réviser... ou tout simplement pour le plaisir des yeux. Finalement, c'est au gré de mon humeur et du temps que j'ai à vous consacrer en revenant du travail (!) que je mets en ligne ces photos. Et pour aujourd'hui voici l'Oie d'Egypte au plumage coloré.

[18 mai 2005] L'hirondelle que je vous ai présenté hier craint les rapaces et les signale par un petit cri caractéristique. Puisqu'il me fallait faire un choix dans l'ordre de traitement des photos que j'ai rapporté de mes vacances, j'ai laissé le soin à cette hirondelle de vous prévenir de l'arrivée d'un Milan noir sur son territoire. Nous allons bientôt en arriver au Parc des oiseaux de Villars, mais sur la route, à Chalamont, un instant de douceur avec deux Tourterelles turques. Dès l'arrivée au Parc, on ne peut pas louper les Cigognes blanches qui nichent aux abords ou sur les structures.

[17 mai 2005] Selon les cinéphiles, l'hirondelle a fait le printemps ; en tout cas pour nous son arrivée annonçait bien une belle semaine. Alors à tout seigneur tout honneur, commençons par elle avec quelques clichés d'Hirondelles rustiques qui nous offrent leur habit de gala.

[16 mai 2005] De retour de la Dombes avec une moisson de photos que je m'apprête à vous offrir au cours des jours prochains. Comme je l'espérais, le temps a été clément ; une belle lumière, parfois même un grand soleil, était au rendez-vous. Deux journées complètes au Parc des oiseaux (il va leur falloir instaurer une carte de fidélité !) vont être l'occasion d'aller plus loin dans la découverte des oiseaux du monde et donc de mieux connaître certains de ceux que l'on retrouve parfois en ornement dans nos parcs. Vous partagerez le plaisir que j'ai eu à observer un jeune poussin d'ibis de Ridgway nourri par ses deux parents. Vous découvrirez le nourrissage des pélicans frisés et leurs jeunes au nid collectif. Vous vous étonnerez peut-être comme moi de voir un cormoran faire son nid en bordure du nid collectif des pélicans. Nous réviserons ensemble de nombreux palmipèdes. Les amateurs d'insectes seront peut-être un peu déçus mais trouveront tout de même deux espèces de libellules qui ont bien voulu se prêter à une séance de portrait. Revenez très souvent donc ; jour après jour le site va vivre au gré du tri et du traitement de quelques 700 clichés rapportés dans les bagages !

[3 mai 2005] Si vous êtes venu visiter ce site à l'automne 2004 vous connaissez probablement déjà la Dombes de par les photos que j'en ai ramené. Je retourne bientôt passer une semaine dans cette région aux mille étangs, en espérant y bénéficier d'un temps plus clément que la dernière fois. Les étangs m'offriront la surprise de leurs populations, et comme à chaque passage dans cette région, le parc aux oiseaux de Villars les Dombes sera encore l'occasion d'approfondir la connaissance des espèces locales ou lointaines. A bientôt donc.

 

Seule adresse valide depuis mars
http://moineaudeparis.com/

Merci de mettre vos signets & favoris à jour.

accueil / archives 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.