Histoires naturelles
accueil / archives 

Septembre 2006 - Retour de Lozère (suite)

Plein les yeux pour les amateurs d'insectes.

Les années passent et les observations s'empilent. Les plus curieux d'entre-vous suivront ici mois par mois l'évolution de la vie du site.


[27 septembre 2006] Les Corneilles malmenées par France 2 au Journal Télévisé. Bel exemple de désinformation !

[24 septembre 2006] Les Pigeons de ville sont-ils rebelles ou analphabètes ? Au cimetière du Montparnasse, le Rougequeue noir est un comme un petit éclair de feu qui volètent entre les tombes.

Insectes & C° (suite des publications d'août)

[17 septembre 2006] J'ai eu du mal à déterminer l'espèce de ce petit charançon (cette famille compte environ 1500 espèces en France !) jusqu'à ce que je découvre qu'il était largement inféodé à la plante sur laquelle je l'ai trouvé, voici l'Apion des roses trémières.

[16 septembre 2006] Cétoine noire et Drap mortuaire se partagent les boutons d'une rose trémière. Quittons les insectes un instant pour nous intéresser aux araignées. Oublions la répulsion naturelle qui sommeille en chacun de nous et ouvrons les yeux sur leur beauté en commençant par ce tigre magnifique qu'est l'Argiope fasciée venant de prendre un criquet dans son piège orbital. Semblant un modèle réduit à côté de la précédente Misumena vatia s'en prend pourtant à une proie de belle envergure en attaquant ce papillon. L'Epeire diadème nous offre une vue ventrale qui ne figure généralement pas dans les guides et n'en facilite donc pas la détermination, d'où l'importance des notes prises sur le terrain. L'Epeire marbrée est une proche cousine de la précédente, aux flancs plus sombres... et marbrés qui, en février 2012 est finalement corrigée en Larinioides sclopetarius.

[14 septembre 2006] Un nouvel Agrion entre sur le site en sortant d'une page où il n'avait rien à faire (erreur de détermination), découvrez l'Agrion mignon sous sa véritable identité (il figurait à tort chez l'Agrion porte-coupe).

[10 septembre 2006] En fin d'après-midi deux papillons de nuit inconnus ont retrouvé leur identité avant de s'envoler vers leurs activités nocturnes ; l'Idaea ochrata et la Feuille morte du prunier.

[9 septembre 2006] Correctif : Le Gomphe à pinces (Onychogomphus forcipatus) annoncé le 27 août était en fait un Gomphe à crochets (O. uncatus).

[7 septembre 2006] Voici une belle série de clichés d'une grande libellule, l'Anax empereur, déterminée après une minutieuse enquête et l'aide précieuse d'experts n'hésitant pas à se remettre en question. Vous la verrez sous tous les angles en train de pondre dans l'eau d'une mare. (Détermination et classement définitif de mars 2011).

[6 septembre 2006] Puisqu'il est l'heure du petit-déjeuner, c'est le moment de vous offrir les Abeilles mellifères qui rentrent à la ruche vous concocter le miel de vos tartines.

[5 septembre 2006] Pour ma dernière guêpe, voici une cousine de la précédente, également fouisseuse, également surprise en pleine activité, la Sphex gryllivore qui vous gratifie de deux vidéos pour vous faire entendre ces efforts.

[4 septembre 2006] Vient maintenant une série sur les hyménoptères, en commençant par ces guêpes élégantes que sont les Polistes gaulois. Par contre je compte sur votre sagacité pour m'aider à déterminer deux hyménoptères, Sphex, Pompile, Ichneumon... pour l'un et peut-être une abeille solitaire pour l'autre. En attendant voici une guêpe fouisseuse à la finesse de taille presqu'effrayante, Ammophila pubescens.

[3 septembre 2006] Pour bien démarrer cette journée, voici une superbe mouche rouge poilue qui m'a offert deux beaux portraits, Cylindromyia sp. Un très beau portrait également de la Mouche à damier que tout le monde connait. D'autres mouches à déterminer précisément, chose ardue car de nombreuses espèces partagent des apparences identiques ou très proches chez celles qu'on appelle communément les "mouches domestiques". Et avant d'aller me coucher, voici quelques gros plans qui feront faire des cauchemars aux jardiniers, le Doryphore et sa larve, aussi gloutons l'un que l'autre.

[2 septembre 2006] Il y a des punaises très colorée et d'autres qui se fondent davantage dans le milieu, couleur de terre, c'est le cas de la Punaise brune qui porte bien son nom. La Punaise du chou est d'un beau rouge vif adulte et d'un jaune non moins vif au stade juvénile. La délicatesse de forme et de couleurs de cette Dolycoris baccarum, avec ces damiers et son foulard de soie violette. Vous ne vous attarderez pas sur la Notonecte car l'eau trouble de la mare ne m'a pas permis de faire des miracles de qualité. La Nèpe ou Punaise scorpion fait timidement son entrée sur ce site avec une photo de médiocre qualité malheureusement. Une dernière punaise aquatique avec l'Aquarius najas qui marche sur l'eau. Revenons sur la berge avec cette Punaise arlequin, à l'habit rayé de rouge et noir, qui m'a offert deux superbes portraits. Et pour finir, une punaise indéterminée d'une belle couleur orange. Ajoutons une pincée de papillons et chenille indéterminés et il sera l'heure d'aller dormir... Bonne nuit.

[1er septembre 2006] Je vais vous offrir quelques punaises (pratiques pour accrocher les photos !) et voici la première, la Punaise écuyère.

accueil / archives 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.