Didier Roustide
accueil / archives 

Février 2007 - Week-end pluvieux et venté au Lac du Der

Moins de Grues que prévu, mais de belles observations tout de même. Puis les parcs Montsouris et de Bercy.

Les années passent et les observations s'empilent. Les plus curieux d'entre-vous suivront ici mois par mois l'évolution de la vie du site.


Février 2007

[25 février 2007] Les Corneilles noires sont très présentes dans Paris et entre autre au parc Montsouris où vous verrez comment elles s'intéressent au recyclage des déchets...
Le week-end dernier m'a conduit aux environs de Palaiseau à Saclay pour une randonnée pédestre, arrivé en avance à la gare de Lozère (Palaiseau) j'en profite pour promener mes jumelles de poche dans les rues avoisinantes où de nombreux chanteurs donnent de la voix en cette belle matinée déjà douce. La Grive musicienne est trop loin pour l'objectif, mais une Pie bavarde se pose en pleine lumière à la cime d'un arbre dans le jardin d'un pavillon... Un peu plus loin c'est un Rougegorge familier, un vrai petit Caruso, qui nous honorre de ces trilles et roulades. A l'étang vieux de Saclay, les cris qui nous attirent sont ceux d'une troupe de Bernaches du Canada, nous n'approcherons pas trop près, car ce site est une réserve, une zone de tranquillité pour les oiseaux. Au travers de la végétation qui vient d'être débroussaillée, je distingue sur l'autre berge le dortoir des Grands cormorans, tout couvert de neige, enfin...

[24 février 2007] Au parc de Bercy, par une belle matinée ensoleillée, les Merles noirs s'activent et chantent à qui mieux mieux. Puisque la journée est belle, j'en profite pour promener mon objectif au parc Montsouris et y glâner quelques palmipèdes. Voici pour commencer le plus commun des canards urbains, le Canard colvert, ici en promenade lui aussi (j'en ai profité pour alléger la page en archivant les clichés des années précédentes, qui sont toujours accessibles mais avec un gain de temps non négligeable). Poursuivons le tour du bassin avec l'Oie empereur, toujours copine avec une Bernache du Canada et les Oies à tête barrée, beaucoup plus familières (page découpée également). La Bernache à cou roux, fidèle à son habitude, reste cloîtrée sur son île (page découpée au passage). Beaucoup plus petis mais ne passant pas inaperçus, surtout le mâle dans sa robe impériale, le couple de Canards mandarins (dont j'ai allégé la page comme pour les espèces précédentes). Restons encore un peu au bord de l'eau avec la Gallinule poule-d'eau, nom étrange dont les scientifiques ont choisi de l'affublée à la place de celui, plus simple, de Poule d'eau que tout le monde connaissait ; ainsi évolue la langue (cette page a également été confortablement aménagée). Avant de rejoindre les pelouses, arrêtons-nous un instant pour assister à la toilette des Moineaux domestiques dans leur baignoire (cette page, également découpée en années d'observation, ne mettra plus de longues minutes à se charger).

[23 février 2007] Au parc de Bercy, les Pigeons biset profitent de la douceur hivernale et vont à la plage. Leurs cousins Pigeons colombin commencent à prospecter, qui dans les agences immobilières, qui dans les agences matrimoniales...

Lac du Der les 10 et 11 février 2007

Lac du Der[19 février 2007] Je termine cette série sur le lac du Der et ses environs avec quelques clichés du Vanneau huppé qui fait son entrée sur mon site car c'est la première fois que j'avais l'occasion d'en voir.

[17 février 2007] Sur le même étang des Landres, découvrez avec moi le Chevalier arlequin qui fait son entrée sur ce site.

[16 février 2007] Restons en bordure du lac du Der pour une virée aux étangs d'Outines. Allons-y retrouver les Courlis cendrés à l'étang des Landres. Revenant sur les rives du lac du Der, ce sont les Oies cendrées qui nous attendent.

[15 février 2007] Quand un ornitho sort un rapace de sa poche... l'on ne peut découvrir que la Chevêche d'Athéna !

[14 février 2007] Après un week-end (pluvieux et venté) passé au Lac du Der (environs de Vitry le François, Marne) voici quelques clichés des Grues cendrées qui ont fait en grande partie la réputation du lieu. Le long des prairies bordant la digue, c'est une belle troupe de Foulques macroules qui croisent un petit groupe d'Oies cendrées.

 

[09 février 2007] Aux jardins des Tuileries, peu avant Noël les Merles noir bravaient une froide journée et si les mâles s'exhibaient volontiers les femelles s'activaient très sérieusement. Encore une page découpée à l'occasion de ces nouveaux clichés.

[08 février 2007] Les Pigeons de ville blancs locataires de l'église de Cerny, dans l'Essonne. Cette page a été découpée en plusieurs pages annuelles pour améliorer son temps de chargement. Dans la même région, du côté d'Orveau, de superbes nids de chenilles Processionnaires du Pin à photographier pendant la pause casse-croute.

[05 février 2007] Certaines espèces me donnent davantage que d'autres l'occasion de vous offrir des photos nombreuses et variées, chacune assorties des commentaires des observations correspondantes. Le temps de chargement de certaines pages s'en trouvait donc fortement augmenté, même pour ceux qui ont la chance d'accèder en haut débit. Afin de remédier à ce problème, je mets en place un découpage annuel des pages trop importantes. Vous accèdez ainsi toujours aux dernières publications, mais plus rapidement. Les liens nécessaires pour les années antérieures sont évidemment présents pour ne rien perdre de ces précieuses informations ! Ce découpage commence avec le Goéland argenté, le Grand cormoran et la Corneille noire dont vous découvrirez au passage les efforts pour décortiquer un sandwich oublié aux Jardins des Tuileries. D'autres pages suivront bientôt...

[03 février 2007] Un mois déjà que l'année nouvelle naissait. Le temps passe et j'en suis encore à rattraper de vieux jours de 2006 avec ce Goéland argenté grand adolescent rencontré le 23 décembre au Jardin des Tuileries.

 

accueil / archives 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.