Centre Ornithologique Ile de France
accueil / archives 

Décembre 2008 - La perception des oiseaux par l'homme à travers les âges

Outre quelques clichés normands de Goélands et Cormorans qui complètent la série de novembre, je vous livre quelques réflexions, glanées au gré de mes lectures, sur le regard que l'homme a pu porté sur certains oiseaux par le passé.

Les années passent et les observations s'empilent. Les plus curieux d'entre-vous suivront ici mois par mois l'évolution de la vie du site.


[07 décembre 2008] Il y a longtemps que je pensais aborder la perception que l'homme a pu avoir des oiseaux à travers les âges. Voici une première approche selon les croyances populaires. Petit à petit les fiches de certaines espèces commencent à s'enrichir de quelques réflexions que m'ont inspiré ces croyances. Au gré de votre navigation au sein du site vous rencontrerez dans la colonne de droite où s'affiche la liste des pages disponibles pour une espèce, une page nommée "croyance". Une petite évolution discrète de votre site. Un exemple ? Regardez comme le Moineau domestique a fait couler de l'encre...

[05 décembre 2008] Voici, pour clore la série normande, les photos du Goéland marin, le plus grand des goélands. Restent en souffrance quelques clichés d'individus immatures, délicats à déterminer car entre un immature de Goéland argenté (dont le plumage évolue sur quatre ans !) et un immature de Goéland marin, il faut être bien expérimenté pour se prononcer... J'attends donc des précisions pour ajouter ces clichés à bon escient.

[04 décembre 2008] Mes travaux n'avancent pas aussi vite que je le voudrais mais ils avancent ! Ainsi quelques clichés de Grands cormorans normands. Pas de portrait rapproché, mais des oiseaux en situation, dans leur habitat naturel. Et sans quitter la côte normande voici une belle série de Goélands argentés. Les clichés les plus nombreux datent toutefois non de notre virée d'automne mais de celle du printemps, époque de nidification qui m'a offert quelques instantanés fort sympathiques.

accueil / archives 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.