OPIE Anthidies
accueil / archives 

Août 2009 - Une moisson d'insectes

Suite de mon séjour lozérien. Une année particulièrement riche en insectes.

Les années passent et les observations s'empilent. Les plus curieux d'entre-vous suivront ici mois par mois l'évolution de la vie du site.


[30 août 2009] Deux autres photos du Petit Diable qui m'obligent à corriger la page initialement attribuée à tort à une espèce proche, le Demi-Diable.
J'attaque maintenant une petite série de criquets et sauterelles, et à tout seigneur tout honneur, je commence par la plus grande de ces espèces, la Grande sauterelle verte. Et tiens, au passage, j'en profite pour rajeunir et compléter un peu les informations du sommaire des insectes. Trois criquets que je n'arrive pas à déterminer. Puis une (ou deux) sauterelle(s) pour lesquelles j'hésite : Leptophyes punctatissima ou Phaneroptera sp. ? Le Barbitiste languedocien est une magnifique sauterelle qui m'était inconnue jusqu'alors et que sur le terrain j'avais instinctivement confondue avec l'Ephippigère, mais que j'ai pu déterminer grâce à quelques guides et surtout, encore et toujours, le site d'Alain Ramel que je ne remercierai jamais assez. C'est encore une nouveauté de cette année riche. Je termine cette série d'orthoptères sur l'Ephippigère des vignes dont mâles et femelles m'ont offert des portraits rapprochés.

[27 août 2009] Les deux dernières punaises restent anonymes. Malgré toutes mes recherches je n'ai pas réussi à en déterminer l'espèce ni même le genre de ces spécimens, l'un grisâtre aux antennes rayées, l'autre marron et verte. Si vous avez une idée, contactez-moi.
Cette année était (pour moi) l'année des Cigales et assimilés tels que les Cercopes et Membracides. Après vous avoir présenté le Demi-Diable il y a quelques jours, voici le Cercope ou Aphrophore de l'Aulne, tout nouveau sur le site.

[24 août 2009] Peu de temps aujourd'hui, et beaucoup de recherches pour déterminer ce Lygus pratensis qui entre sur le site. Encore une punaise que personne n'a pris soin de baptiser.

[23 août 2009] Pour bien commencer la journée, rien de tel qu'une petite punaise servie sur sa feuille. Cette Zicrona coerulea qui n'a l'air de rien, petite chose d'un demi centimètre, est une précieuse alliée des jardiniers qui auraient pu prendre le temps de lui donner un petit nom sympa. Et pour finir la journée une larve de punaise aux couleurs bariolées, une jeune Nezara viridula, celle de la Punaise du chou, celle de la Punaise à damier, et une taillée dans l'ivoire que je n'ai pas su déterminer, larve inconnue donc. Je termine la soirée sur une punaise adulte : Sehirus bicolor joue son film en noir et blanc.

[22 août 2009] Je l'annonçais il y a trois jours... comme promis voici le Calopteryx vierge méridional pour lequel vous découvrirez mâle et femelle ailes fermées comme on les voit le plus souvent, mais aussi ailes ouvertes, et même en vol. En prime un gros plan de la tête de chacun pour en observer la structure plus complexe qu'il n'y paraît de prime abord.
Je continue avec quelques punaises. Nombreux sont les gens qui vont dire : beurk ! Pourtant cette famille d'insectes présente une variété de formes et de couleurs tout à fait extraordinaire et chaque espèce est souvent une petite oeuvre d'art à elle toute seule. Voici pour commencer une photo de la Punaise arlequin et deux de la Corée marginée. Cydnus atterimus fait son entrée sur le site, une punaise noire et blanche à qui personne ne s'est donné le mal de fournir un nom vernaculaire.
Au milieu des punaises s'est caché un drôle d'insecte que je viens de découvrir au coin d'un cliché... c'est le Demi-Diable, Petit Diable, une cigale bossue d'un demi-centimètre, révélée par l'objectif !
Des punaises, il y en a aussi dans l'eau et marchant tranquillement dans la rivière pour observer les insectes de bord de rive je dérange une Nèpe et en profite pour lui tirer le portrait. Aquarius najas, vous le connaissiez déjà, proche parent des Gerris, ou plus souvent connu sous le vocable d'araignée d'eau, mais cette fois les photos sont de meilleure qualité. La Réduse irascible fait son entrée, je n'avais encore jamais croisé cette grande punaise aussi belle que redoutable chasseresse. Encore une nouveauté avec Camptopus lateralis ; encore une punaise sans nom et qui ne s'en vexe pas... je propose de l'appeler la Faux torse, saurez-vous pourquoi ? La Punaise ponctuée , bien que courante, ne fait son entrée sur ce site que maintenant et discrètement, avec deux photos dont une en compagnie du Demi-Diable. Pour finir cette journée, Carpocoris pudicus, et quelques autres Carpocoris dont je n'ai pas su déterminer l'espèce précisément... à vous de jouer si vous savez !

[21 août 2009] En mai je vous annonçais "Ce mois est pour moi tout à fait spécial. Il pourrait bien être le début d'autre chose, la concrétisation de rêves anciens, le changement, de vie, de rythme". Les choses se précisent... encore une grosse quinzaine de jours de patience et vous saurez tout. En attendant je me dépêche de publier mes photos de juillet, car il se pourrait bien que je manque ensuite de temps pendant quelques mois.

[19 août 2009] Voici un tout petit papillon blanc à points noir qui passerait presqu'inaperçu, l'Hyponomeute du Cerisier. J'ai encore quelques papillons qui me posent des soucis d'identification... cela viendra mais patience, je vous prépare pour le moment une page sur les demoiselles et plus particulièrement sur le mâle et la femelle du Caloptéryx vierge méridional que vous verrez ailes ouvertes, ce qui n'est pas si fréquent, et en gros plan sur les yeux, ce qui fut un challenge délicat.

[18 août 2009] Ce soir c'est au tour de l'Argus bleu de rentrer sur le site, si tant est qu'il s'agisse bien de lui, car je n'ai pas là une grande certitude et suis ouvert aux propositions argumentées.

[17 août 2009] Je serai moins productif aujourd'hui, n'oeuvrant ici qu'après ma journée professionnelle. Voici tout de même encore une nouveauté avec ce papillon nocturne qui n'en a pas l'air et qui vit d'ailleurs le jour, allez comprendre, l'Ecaille marbrée de rouge ou Ecaille lustrée. Restons dans la même famille des écailles avec la Lithosie aplatie ou Manteau à tête jaune. Quant à la Lithosie quadrille ou la Jaune à quatre points, la femelle fait son entrée sur la page où ne figurait que le mâle très différent d'aspect.

[16 août 2009] Je débute cette journée par deux héspéries fauves, de ces petits papillons brun-roux qui ne tiennent pas en place, qui semblent tous semblables et révèlent plusieurs espèces différentes à l'examen minutieux qui me laisse parfois très dubitatif. Voici donc la Sylvaine qui fait son entrée sur le site et l'Hespérie de la Houque ou Bande noire, qui figurait déjà depuis trois ans. C'est ensuite au tour du Collier de corail ou Argus brun de faire son entrée, modestement, avec un seul cliché. Et encore un nouveau avec l'Amaryllis, pas mieux doté malheureusement. Finnissons cette journée avec l'entrée d'un (encore ?!) petit nouveau, le Procris ou Fadet commun, c'est comme vous voudrez !... Et juste avant d'aller me coucher, en toute logique, un papillon de nuit, le Cul brun, dont je n'avais encore ici que la chenille.

[15 août 2009] Je continue de trier mes papillons et vous propose ce matin deux espèces déjà présentes sur le site mais que vous redécouvrirez avec plaisir, le Silène qui se fond sur le lichen et le Grand nègre des bois, l'un des papillons les plus sombres aux belles ocelles pupillées de bleu. J'y ajoute une très belle série sur le Flambé, un magnifique papillon qu'on ne se lasse pas d'admirer. Encore une nouveauté avec le Gazé ou Piéride de l'Aubépine, je vous gâte trop, vous allez finir par en prendre l'habitude !... Alors maintenant, un que vous connaissez déjà, la Piéride de la Rave, presqu'aussi blanc que le Gazé. Une seule photo de la Piéride du Navet, avec ses nervures caractéristiques.

[13 août 2009] Le Sphinx pygmée fait son entrée sur le site. Rien à voir avec un modèle réduit du célèbre monument égyptien, il s'agit d'un papillon, certains diraient même un lépidoptère, à la fois sombre et coloré. Le Robert le Diable, vous le connaissiez déjà mais approchez-vous de plus près... Au jardin, comme sur les sentiers des falaises avoisinantes, venez voir le Tircis dont je ne détenais qu'un unique portrait peu détaillé jusqu'à maintenant. Encore un nouveau venu avec le pourtant classique Paon du jour, offrant sa robe cramoisie aux rayons du soleil. Suivi de la Belle-Dame ou Vanesse des chardons, qui entre à son tour sur la piste avec le trac des premières fois. C'est un Souci qui suit et entre à son tour et qui m'a d'ailleurs donné quelques soucis d'identification. Il ne fallait pas le confondre avec le Citron qui entre également dans la farandole... que de nouveautés, je vous gâte aujourd'hui !

[12 août 2009] J'ai pris quelques soirées pour trier tous les insectes qui ont croisé mon objectif au mois de juillet. Commençons par un papillon dont la famille est très courante et très bien représentée sur la Lozère et l'Aveyron mais dont l'espèce même n'est pas la plus fréquente, voici la Zygène d'Occitanie. Restons dans la même famille avec la Zygène de la garrigue qui entre sur le site et la Zygène de la bruyère qui y figurait depuis 2003 ! Ajoutons quelques pincées de Zygène de la filipendule et une photo de la moins courante Zygène du trèfle de montagne qui fait son entrée.

[09 août 2009] La partie sud-est du Causse Méjean constitue une zone steppique, une petite Mongolie qui convient à merveille au programme de conservation du cheval de Przewalski, dernier cheval sauvage dont depuis 1970 les seuls survivants étaient paradoxalement des chevaux captifs. Sur la Corniche du même causse, mais à l'ouest cette fois, arrêtons-nous pour écouter chanter le Pinson des arbres. Contournons le Causse noir par les Gorges du Trévezel et visitons le superbe village de Cantobre, perché sur son caillou au-dessus de la vallée en découvrant un petit groupe d'Hirondelles de rochers.

[08 août 2009] Le long de la rivière qui court au son de sa chanson gaie les larves d'insectes s'activent dans l'eau peu profonde entre les rochers et les galets. Ainsi les larves d'Ephémères ou les larves de Plécoptères et larves de Phryganes.

[06 août 2009] Ce qu'il y a de bien avec les insectes, c'est qu'on n'a jamais fini de s'interroger ! J'ai ainsi fait au détour d'une balade une rencontre inattendue avec Dark Vador... Il a fallu pas mal de réflexion et de recherche, l'avis d'un plus expert que moi (même s'il s'en défend) pour m'assurer que j'avais assisté là à la "pré-naissance" de Libellules, où plutôt au début de leur mue imaginale.

[03 août 2009] La Cigale grise, le Cigadou qui enchante l'été de ses cymbalisations, fait son entrée sur le site. Trois spécimen de cette espèce ont bien voulu se montrer... c'est si frustrant de ne jamais les voir alors qu'on les entend si bien chanter... et s'arrêter dès qu'on approche !

[02 août 2009] J'ai conservé des photos de Vautours fauves faites cette année une vingtaine de clichés que je vous soumets. Le tri est un exercice toujours difficile et supprimer des photos m'est un crève-coeur ! J'aime tant ces grands planeurs que lorsque je jette une photo de l'un des leurs j'ai l'impression de leur faire injure !

accueil / archives 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.