Didier Roustide
accueil / archives 

Mai 2011 - Elargissons l'horizon

Après quelques photos de remise en forme à portée de pieds de chez moi, je pousse un peu plus loin et promène mon objectif du parc du Moulin à tan de Sens aux pieds de la ville de Moret sur Loing.

Les années passent et les observations s'empilent. Les plus curieux d'entre-vous suivront ici mois par mois l'évolution de la vie du site.


[29 mai 2011] La visite de Moret sur Loing est une occasion de refaire quelques portraits de Cygne tuberculé. Rien que de très banal me direz-vous, des photos de cygnes ce n'est pas ce qui manque, tant cet oiseau est présent en ornement sur le moindre plan d'eau... Pourtant je suis assez content de ces clichés qui sortent un peu de l'ordinaire.

[15 mai 2011] Dans le parc du Moulin à tan de Sens encore, voici quelques clichés d'oies domestiques dont on ne cherchera pas à préciser l'espèce, tant les croisements successifs opérés pour en tirer le meilleur profit alimentaire a conduit à les éloigner de leurs origines.

[14 mai 2011] Nous sommes toujours dans le parc du Moulin à tan de Sens pour observer cette fois un couple de Canard mandarin faire sa toilette à grand renfort d'éclaboussures. Son proche cousin, esthétiquement parlant seulement car si le Mandarin est asiatique le Canard carolin est lui américain, n'a pas voulu se faire admirer ce jour là, nous laissant tout juste deviner sa présence dans le sous-bois. Deux gros canards essaient de se faire passer pour des Colverts mais ce sont des hybrides Colvert x Barbarie. Les Merles noirs sont partout présents, plus ou moins craintifs selon les individus.

[12 mai 2011] Le parc du Moulin à tan, à Sens, fait l'objet de travaux d'agrandissement depuis sa création. Des surfaces importantes sont en cours d'acquisition ou en prévision d'acquisition. Espérons que l'espace dévolu aux oiseaux d'eau sera alors plus important que le bassin étroit existant aujourd'hui et qui n'est certainement pas suffisant pour accueillir dignement les nombreuses espèces qu'on a voulu y présenter, comme cette Bernache du Canada ou le Cygne tuberculé.

[8 mai 2011] Sortie photo au parc du Moulin à tan de Sens. Une belle moisson d'oiseaux, essentiellement de palmipèdes d'ornement, pour vous changer des petites bêtes. Commençons cette série avec le Dendrocygne veuf, élégant oiseau à mi-chemin des canards et des oies. Un autre dont on ne sait trop le classer entre canard et oie, l'Ouette d'Egypte. Un gros canard situé dans la même sous-famille des tadorninés que l'Ouette d'Egypte, le Tadorne de Belon, éclaire les lieux de son plumage à la dominante blanche. Un canard arbore un maquillage immanquable, c'est la Sarcelle élégante, qui fait son entrée sur ce site. Encore une nouveauté avec l'arrivée du Canard des Philippines.
C'est tout pour aujourd'hui, avec un peu de patience vous découvrirez aussi le Canard mandarin, le Carolin, la Nette rousse, quelques oies domestiques, des hybrides de Colvert x Barbarie, puis quelques clichés de Merle, de Pie, de Mésange charbonnière (au nid). Viendront ensuite quelques insectes pour conclure cette sortie...

[7 mai 2011] Quand je marche au bord des étangs à la recherche d'insectes à photographier je déclenche les plongeons des grenouilles. Une femelle de Merle noir fait le plein de victuailles pour sa progéniture. Au hasard d'une promenade forestière un charançon m'offre deux beaux clichés de face et de dos mais je ne sais pas découvrir son nom, il reste pour le moment dans la gallerie des coléoptères inconnus.

[6 mai 2011] En bordure de l'étang, tissant sa toile de funambule entre les hautes tiges et feuilles des plantes aquatiques, voici une araignées au dessin si caractérisque mais parfois trompeur ; ce que j'avais tout d'abord pris pour une Epeire diadème se révèle être une Epeire marbrée, proche cousine aux flancs... marbrés ! Voici donc Araneus marmoreus finalement corrigée en février 2012 en Larinioides cornutus.

[1er mai 2011] Pour commencer ce mois de mai, une Bergeronnette grise traversant le chemin de halage. Au bord de l'étang communal, un pêcheur pas comme les autres, sans canne, sans épuisette, le Héron cendré, lorsque je ne le dérange pas, pêche au harpon !
Je reviens maintenant aux insectes avec une tipule printanière, ou cousin, ces grands moustiques aux pattes interminables, avec une probable Tipula vernalis. Nous retrouvons la Petite nymphe au corps de feu avec une belle configuration in copula en coeur.

accueil / archives 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.