lesoiseauxenville
accueil / archives 

Février 2012 - Rapaces et araignées

Vautours fauves et moines, Craves et Grand corbeau, Lézards... nous racontent l'automne passé alors qu'à la cave les araignées à grandes pattes font des folies de leur corps.

Les années passent et les observations s'empilent. Les plus curieux d'entre-vous suivront ici mois par mois l'évolution de la vie du site.


[27 février 2012] Juste le temps ce soir de vous offrir une superbe photo de Vautour moine. En passant sur cette page, notez la correction en bas de celle-ci car j'y avais glissé une erreur qui se révèle intéressante.

[26 février 2012] Aujourd'hui j'ai pris le temps de trier de très nombreuses photos de Vautours fauves pour vous soumettre les meilleures ou les plus intéressantes en un petit reportage en falaise des Gorges du Tarn. Continuons avec un oiseau de moindre envergure, le Crave à bec rouge. Un Lézard des murailles qui lézarde au même endroit.

[25 février 2012] Correction d'araignées mal identifiées, Araneus marmoreus deviennent Larinioides cornutus et sclopetarius. J'avais déjà photographié l'exuvie du dernier stade larvaire d'une grande libellule, l'Aeschne bleue, lors de son émergence, voici une exuvie d'un stade plus jeune. Pour ceux et celles qui préfèrent les oiseaux, voici le Grand corbeau, le plus grand de nos corvidés, avec sa belle voix de basse.

[18 février 2012] C'est encore une histoire d'araignée que je vous conte aujourd'hui, d'une toute petite, un petit centimètre de bestiole insignifiante, généralement posée à l'envers dans un coin de plafond. Les amoureux de ces fascinantes bestioles savoureront les photos d'accouplement que je vous livre, les plus réticents examineront la chose avec une curiosité qui leur fera oublier leur appréhension. Un curieux mélange entre le côté floral du bouquet de pattes et l'amour en gants de boxe chez Pholcus phalangioides ; "même pas peur" ! Pendant que j'y suis voilà encore des grandes pattes, mais comme il n'y en a plus que six, les arachnophobes seront tranquilles, il ne s'agit là que d'une Tipule, un grand moustique dont vous admirerez l'organe buccal.

accueil / archives 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.