Annuaire de sites naturalistes
accueil / archives 

Juillet 2012 - Un été qui peine à dire son nom

Malgré le manque de soleil estival, quelques insectes et araignées sont de sortie. Une couleuvre prend son bain à l'étang.

Les années passent et les observations s'empilent. Les plus curieux d'entre-vous suivront ici mois par mois l'évolution de la vie du site.


[22 juillet 2012] Une très belle araignée se permet de m'interdire l'accès à ma cave. Il en coûtera à cette Epeire diadème ou Araneus diadematus une scéance de portrait. La Lina du Peuplier ou Chrysomela populi fait son entrée dans le site, un magnifique coléoptère de couleur vive dont les larves raffolent des Saules et Peupliers.

[15 juillet 2012] Un jardin envahi par la Coccinelle asiatique, Harmonia axyridis présente sous deux formes différentes qui n'hésitent pas à se mélanger pour assurer la descendance.

[14 juillet 2012] Les experts se sont prononcés sur une libellule en or, une femelle de Sympétrum strié ou Sympetrum striolatum, ayant tout juste terminé son émergence.

[7 juillet 2012] Récit et photo d'une Demoiselle qui a couché chez moi hier soir, très probablement un damoiseau en fait, un Leste vert ou Lestes viridis.

[6 juillet 2012] Une discussion est en cours pour déterminer une exuvie de libellule, probablement d'une Aeschne.

[3 juillet 2012] Sur le même étang (voir ci-dessous) l'Anax empereur ou Anax imperator côtoyait le napolitain. Comme il s'agissait d'une femelle doit-on parler d'Impératrice ?! Dans le même secteur, une Coccinelle asiatique, Harmonia axyridis semble avoir des difficultés lors de sa dernière mue.

[2 juillet 2012] Poursuivons le tour de l'étang communal avec un coléoptère rouge à points noirs... qui n'est pas une coccinelle, mais un Clytre. Un peu plus loin ce sont les agrions, ces petites et fines libellules ou plutôt demoiselles, avec ici un probable Agrion jouvencelle. Un oiseau toujours aussi majestueux décolle sous notre nez et s'en va pêcher plus loin, le Héron cendré. Quelques mètres plus loin, une Libellule fauve m'offre un beau portrait sur sa fourche d'observation. L'Anax empereur avait fait couler beaucoup d'encre en son temps quant à sa détermination par opposition à un proche cousin, l'Anax napolitain ; chacun pourra maintenant se faire une idée sur la difficulté de détermination des espèces sur photo car cette grande libellule, l'Anax napolitain ou Anax parthenope, entre à son tour sur le site avec quelques portraits pris en plein vol.

[1er juillet 2012] Commençons le mois par une Couleuvre à collier prenant son bain aux étangs communaux.

accueil / archives 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.