Histoires naturelles
accueil / autres-animaux / arachnides / araignees / misumena-vatia 

Misumena vatia

Les thomisidés sont des araignées crabes avec les deux premières paires de pattes plus longues et robustes que les autres. Souvent brillammant colorées.

Classification

: Arachnides

: Araneae

: Thomisidae

: Misumena vatia


Juillet 2006, La Caze, Gorges de la Jonte (Lozère - France)

Araignée Misumena vatia attrapant un papillon Melanargia galathea Une araignée, ça ?! Je vous entends d'ici... Bien sûr, ce que vous voyez à première vue est un papillon, c'est même un Demi-deuil, Melanargia galathea, mais il s'est fait piéger par une femelle de Misumena vatia, de forme blanche. Cachée au milieu des fleurs qu'il venait butiner tranquillement, elle l'a surpris, lui a injecté son venin pour le paralyser et en fera son diner. Il n'a même pas eu le temps de dérouler sa trompe. Vous pourrez comparer cette femelle et le mâle de même espèce sur les photos ci-dessous.
Cette espèce revêt une large gamme de couleurs claires ; elles peuvent être vertes, jaunes, ou blanches, parfois agrémentées d'une bande rougêatre sur l'abdomen. Avec de bons yeux, vous distinguerez, retenant l'abdomen du papillon, les tarses ("pieds", dernier article des pattes) jaunes qui caractérisent cette espèce d'araignée lorsque son corps est blanc, comme ici.

 

Juin 2004, parc de Belleville, Paris (France)
Misumena vatia A peine visible sur cette rose, où elle se cache du soleil en se promenant entre les pétales. Elle a une bonne vue, car je m'approche à peine qu'elle se faufile et je n'ai que le temps de déclencher une seconde fois avant qu'elle n'aille se confondre avec le coeur de la fleur. Misumena vatia
Détermination du genre confirmée... mais laborieuse !
Ses pattes ont une certaine ressemblance avec les étamines. Pas de toile, cette araignée est une prédatrice des insectes pollinisateurs. Elle se confond en partie avec la fleur ou l'une de ses parties (comme ici le coeur de la rose). Les mâles (comme ici) sont plus petits que les femelles et leur petite taille ne les empêche pas de s'attaquer à des insectes aussi gros que les bourdons, qui seront consommés en ne laissant qu'un petit sac tout sec ! Elles peuvent prendre des poses intimidantes à l'approche de l'homme mais sont innofensives et prennent la fuite en crabe dès que l'on s'approche.
J'avais tout d'abord pensé à une Salticidé. Pourquoi ? Plus subjectivement que scientifiquement, à cause de l'absence de toile et de sa bonne vue !
Marc C. a un doute à propos d'une éventuelle Salticidae et précise : "Je suis très sceptique pour la "Salticidae" dont les pattes sont généralement plus robustes (et pour cause !) ; peut-être une Araignée-crabe (genre Misumena), mais pas sûr. [...] Je n'arrive décidemment pas à voir une Salticidae, ainsi vautrée au milieu d'une rose, avec une telle nonchalance. Les Salticidae sont si curieuses qu'elle se serait au moins hissée au bord du pétale pour observer le monstre qui se penchait sur elle...". Notez que je n'avais pas conscience d'être un monstre, bien que du point de vue de l'araignée ! Etrange animal donc qui avance vers le monstre pour l'observer ; que feriez-vous, vous, à sa place ?
Nathalie Arnaud précise : "Il doit s'agir d'une araignée de la famille des Thomisidés. Les thomises ou araignées crabes chassent à l'affût et adaptent leurs couleurs à celles des fleurs qui leur servent de support. Ainsi postées, elles referment leurs longues pattes antérieures sur les butineuses abusées par leur mimétisme. Certaines d'entres elles peuvent dégager une odeur attractive pour attirer les insectes diptères et les hyménoptères." J'ai donc repris mes guides et conclu à l'identification de Misumena vatia déjà proposée par Marc C.
Peter Geisse dit à son tour ceci : "Le mâle de Misumena vatia est assez sombre, possède deux taches foncées longues sur le dessus de l'abdomen et a les pattes annelées brun foncé/brun clair. Ca ne semble pas être le cas sur la photo. Personnellement je penche pour Thomisus onustus mâle, abdomen unicolore jaunâtre ou jaune rougeâtre ou vert-jaune, abdomen un peu anguleux au bout de chaque côté (pas arrondi comme Misumena). Tous les deux sont des "araignées crabes" (Thomisidae) très répandues, qui se mettent à l'affût dans les fleurs. En tous cas pas salticidae (araignées sauteuses)". Notez que lors de ces explications, les liens des vignettes vers les photos en taille standard n'étaient plus actifs. Ce problème résolu, chacun pourra maintenant juger avec l'aide de ces dernières explications : "Maintenant que je peux agrandir les photos, c'est bien un mâle de Misumena ! J'avais pris le centre de la fleur pour un abdomen... Sur la photo agrandie on voit bien les lignes noires sur le dessus de l'abdomen... et les pattes annelées".
accueil / autres-animaux / arachnides / araignees / misumena-vatia 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.