Tela Insecta
accueil / autres-animaux / arachnides / araignees / tegenaria 

Tegenaria sp. - Tégénaire

Araignées communes des maisons, granges et autres bâtiments, ce qui n'empêche pas de la trouver aussi en pleine nature.

Classification

: Arachnides

: Araneae

: Agelenidae

: Tegenaria sp.


Noms vernaculaires

:


8 mai 2012, Garage, Pont sur Yonne (Yonne - France)
Tégénaire Ah la belle bête ! Elle garde l'entrée de mon garage et prend du volume de mois en mois ! Elle a dû trouver là une belle provision de proies et profite de la vie. Au fil du temps elle a fortifiée la nappe de sa toile et s'est constitué une loge en tunnel où je la retrouve maintenant le plus souvent.
Détermination probable
En attendant le passage d'un spécialiste.

 

5 septembre 2011, Gorges de la Jonte, La Caze (Lozère - France)
Tégénaire Tégénaire Tégénaire
La plus grande de ces deux araignées a passé une semaine sur les murs de notre chambre. Nous nous sommes contentés de la pousser un peu lorsqu'il lui prenait l'envie de s'installer juste au-dessus de la tête de lit ! Je tiens à dire pour ceux et celles que les araignées font frémir que je me demande moi-même parfois si ma femme a toute sa tête... regardez bien la photo du centre, cette araignée s'est pris les pattes dans une bourre de poussière et a du mal à s'enfuir, alors Geneviève tente, tout naturellement, de l'en débarasser ! Elle renoncera pourtant, car l'araignée ne comprend pas ce qu'on lui veut, gigote, et ma femme craint alors de la blesser plus que de la secourir !
Détermination probable
D'aprés le Guide des Araignées et Opilions de Dick Jones, ed. Delachaux et Niestlé, il semble que seule T. silvestris ait les pattes annelées. Comme son nom l'indique elle se rencontre davantage dans les bois que dans les maisons. Toutefois nous sommes ici dans une maison rurale située en lisière de bois.
Ma première idée pour la plus petite des deux était qu'il s'agissait probablement du mâle, généralement plus petit, mais la différence de taille n'est, à la lecture de la description qu'en donne D. Jones, pas si importante ; alors place aux spécialistes pour un éclaircissement éventuel.

 

25 mai 2008, Jardin des Plantes, Paris (France)
Tégénaire Christine Rollard nous montre ici une toile caractéristique des Tégénaires : une nappe assez dense se terminant par un entonnoir. Dans le creux de cette vieille branche elle prélève délicatement une mue de l'araignée. Tégénaire
Détermination certaine

Je fais confiance à Christine Rollard, arachnologue au Muséum National d'Histoire Naturelle, qui avait organisé cette sortie de découverte au Jardin des Plantes dans le cadre de la Fête de la Nature.

 

Août 2004, Bertrambois (Meurthe et Moselle - France)
Tégénaire La toile est si épaisse tout au long du rideau qu'il est presque difficile de le décoller du mur ! Allez donc lui faire comprendre qu'il faut qu'elle quitte le rebord de la fenêtre pour ne pas être coincée ! Tégénaire
Tégénaire Belle bête dans ce coin de grange ; déjà impressionnante par elle-même, mais alors doublée de son ombre dans la lumière de la torche, nous voilà plongés en plein film d'horreur ! Tégénaire
Comment habiter à la campagne sans cohabiter avec ces adorables bestioles !? Les voilà présentes dans les encoignures de porte, de fenêtre, dans les granges, les greniers, les tas de bois, sous les pierres... Ignorez-les, elles feront de même et se régaleront d'autres bestioles qui vous dérangent davantage comme les mouches et les moustiques. Tous ces spécimens ici photographiés ont partagé sans encombre notre séjour d'une huitaine de jours, l'occasion d'observer leurs courtes allées et venues, leurs réactions...
Détermination certaine pour le genre mais imprécise quant à l'espèce

D'aprés Sylvain Déjean, «Pour les Tegenaria, l'identification sur photo est impossible ici, mais on peut penser que ces individus font partie d'un groupe de 3 espèces proches T. atrica, T. saeva et T. duellica (ancienne gigantea). On peut donner l'appellation suivante : Tegenaria gr. atrica. »

 

Décembre 2003, Bois de Saint Sulpice / Boissy sous Saint Yon (Essonne - France)
Tégénaire Dans un sous-bois, une toute petite araignée (1 cm) photographiée en décembre dans un sous-bois sablonneux, sous une écorce au plafond de laquelle elle a tissé une toile en nappe. Pas de soleil ici, et c'est au flash qu'il faut la piéger, faisant ressortir du même coup le jeu de l'humidité ambiante sur la soie de la toile.
Détermination certaine pour le genre mais imprécise quant à l'espèce

D'aprés Sylvain Déjean, «Pour les Tegenaria, l'identification sur photo est impossible ici, mais on peut penser que ces individus font partie d'un groupe de 3 espèces proches T. atrica, T. saeva et T. duellica (ancienne gigantea). On peut donner l'appellation suivante : Tegenaria gr. atrica. »

 

Juillet 2003, Gorges de la Jonte (Lozère - France)
Tégénaire Un beau spécimen de 2cm environ qui semble ici avoir profité de la toile d'une Agelena labyrinthica, trés commune dans ce périmètre. Le plein soleil fait joliment ressortir ses couleurs de terre. Tégénaire
Très probablement une Tegenaria gigantea. Généralement brun foncé, à longues pattes brunes, qui se fondent ici parfaitement dans ce milieu d'herbes sèches et de brindilles. Carapace brune à deux rangs de marques rayonnantes plus foncées et bord plus clair ; abdomen à bande centrale claire et et marques en forme de virgule de part et d'autre. Elle se nourrit de divers insectes pris dans sa toile triangulaire.
Détermination certaine pour le genre mais imprécise quant à l'espèce

D'aprés Sylvain Déjean, «Pour les Tegenaria, l'identification sur photo est impossible ici, mais on peut penser que ces individus font partie d'un groupe de 3 espèces proches T. atrica, T. saeva et T. duellica (ancienne gigantea). On peut donner l'appellation suivante : Tegenaria gr. atrica. »

accueil / autres-animaux / arachnides / araignees / tegenaria 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.