Nichoirs d'Ici et d'Ailleurs
accueil / autres-animaux / reptiles / couleuvre-viperine 

Natrix maura - Couleuvre vipérine

On confond volontiers cette couleuvre avec une vipère, d'où son nom.

Classification

: Reptiles

: Ophidiens

: Colubridae

: Natrix maura


Noms vernaculaires

: Couleuvre vipérine


Juillet 2009, La Caze, Gorges de la Jonte (Lozère - France)
Couleuvre vipérine Admirez comme cette couleuvre vient respirer à la surface de l'eau, créant une petite dépression où elle glisse les narines. Couleuvre vipérine
Le reste du temps elle le passe à chasser sur le fond de gravier ou dans les herbes flottantes ou à se cacher dans les débris de végétation qui jonchent les rives de cette rivière à l'eau limpide et courante. Lorsqu'elle est immobile ce sont d'autres animaux qui glissent ou marchent sur elle comme sur une branchette, ainsi les escargots d'eau ou les larves de phryganes qui courent sur elles, à l'abri dans leur fourreau minéral.
Couleuvre vipérine Couleuvre vipérine Couleuvre vipérine
Pour cette deuxième série, prudence, je ne suis pas aussi sûr de l'espèce précise. Ce serpent qui se chauffait au soleil sur un rocher émergé au milieu de la rivière s'est vite mis à l'eau en nous voyant longer le bord. Beaucoup plus sombre, presque noir, et plus gros que les petites couleuvres que nous avons pris l'habitude de côtoyer dans l'eau, celui-ci me laisse un peu perplexe... dans le doute je n'irai pas à sa poursuite en marchant dans l'eau pour en savoir davantage !
Couleuvre vipérine Couleuvre vipérine Couleuvre vipérine
Si un herpétologue passe sur cette page et veut bien confirmer ou corriger mes dires, merci d'avance de me contacter.

 

Juillet 2006, Gorges de la Jonte (Lozère - France)
Couleuvre vipérine Par une chaude après-midi caniculaire, rien de tel que de marcher doucement dans la Jonte, les pieds au frais, à la recherche d'insectes aquatiques à photographier. Je ne suis pas le seul à être en chasse... Cette couleuvre m'apparaît à deux pas alors qu'elle se love autour de ce caillou ; sans ce mouvement je lui eu probablement marché dessus ! Je m'immobilise et elle semble se rassurer tout en m'observant autant que l'observe. Nos motivations sont toutefois et sans nul doute très différentes ; si elle s'inquiète de ce prédateur bipède et compte sur sa tenue de camouflage pour se faire oublier, ma préoccupation est simplement de mieux la connaître. C'est une sienne collègue qui m'en donne l'occasion lorsque quelques mètres plus loin j'en découvre une en pleine action de chasse aux poissons. Couleuvre vipérine
Couleuvre vipérine Couleuvre vipérine
Couleuvre vipérine Couleuvre vipérine

 

Juillet 2003, Gorges de la Jonte (Lozère - France)
Couleuvre vipérine Qu'il fait bon patauger dans cette rivière. L'eau n'y est pas froide mais d'une fraîcheur bienvenue par ces chaudes journées. La marche pieds nus sur les galets moussus et les herbes glissantes n'est pas facile. Couleuvre vipérine
On hésite un peu plus après deux rencontres de ce type, mais on se dit que ces petites bêtes doivent se méfier de nous davantage encore que nous d'elles, et courageusement (ou presque) on y retourne. Oui... mais quand même, le regard sur l'eau n'est plus le même... bon, on n'a pas des courses à faire pour ce soir ? Au fait, vipère ou couleuvre ?
Franck Lamand m'écrit et je vous fais profiter de sa remarque : "Bonjour, ayant pour habitude de soigner ces animaux mal aimés, je suis à 99% certain que vous avez eu affaire à une couleuvre vipérine (Natrix maura). Le 1% de réserve est dû à la difficulté d'identifier un animal par photo. Cette couleuvre ressemble beaucoup à la vipère (elle tire son nom de cette ressemblance) mais elle est totalement inoffensive. Je terminerai par une mise en garde, en cas de nouvelle rencontre je vous conseille fortement de continuer les observations à distance et de ne pas essayer de les attraper ; une confusion est toujours possible". Je confirme la mise en garde d'autant plus que j'apprécie de voir évoluer les animaux, quels qu'ils soient, dans leur milieu naturel en leur évitant tout stress inutile ; de la place pour chacun et du respect pour tous !
accueil / autres-animaux / reptiles / couleuvre-viperine 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.