Un site de l'INRA
accueil / dossiers / a-propos 

A propos de l'auteur

Quelques renseignements sur l'auteur du site, ses origines, son parcours.

Je me présente...
Cette page vous dit quelques mots de mon parcours, de mes goûts, de mes connaissances, vous jugerez ainsi si ce site mérite vos visites.


J'habitais à Paris.
Le béton parisien recèle des zones privilégiées insoupçonnées. A voir ainsi l'immeuble où j'habitais (jusqu'en 2009), on ne peut guère se douter de la diversité de l'avifaune du quartier, plus riche que ne le montrent les pigeons qui habitent tout Paris !


Qui suis-je ?

Je m'appelle Patrick Dubois. Je suis né un 2 novembre 1955, un Jour des morts, pour montrer probablement que la vie est toujours la plus forte. Je vous fais grâce du récit de ma vie car celle-ci ne vous intéresse probablement qu'à partir du moment où je décide de créer le site que vous êtes en train de parcourir. Sachez simplement que mes parents m'ont donné le goût et le respect de la nature, ceci expliquant en partie ma démarche actuelle.

Je suis marié. Mon épouse, Geneviève, est née un 1er mai. Cela n'a pas d'autre importance que de vous préciser que nous ne savons pas naître en des jours ordinaires. Cela se confirme avec la naissance de notre fille un 29 février. Elle arrive de surcroît en 1984, pour vérifier si le monde est aussi noir en cette période que le prévoyait George Orwell. Elle estime qu'il a beaucoup noirci le tableau et trouve pour sa part la vie à son goût et nous formons ainsi une famille épanouie.

Où suis-je ?

A l'époque de la création de ce site, en 2003, nous habitons Paris, à quelques centaines de mètres de la Place d'Italie. Nous avons la chance de bénéficier d'un coin de verdure en pleine ville, oasis bénie de l'avifaune locale. Nous sommes depuis toujours une famille à chat... qui ne sont pas les derniers à observer les oiseaux, vous vous en doutez, sous notre haute surveillance toutefois !

Le béton parisien recèle des zones privilégiées insoupçonnées. A voir ainsi l'immeuble où nous habitons, on ne peut guère se douter de la diversité de l'avifaune du quartier, plus riche que ne le montrent les pigeons qui habitent tout Paris !

L'arrière de l'immeuble donne sur une école ; entre les deux s'étale une zone de verdure calme et diversifiée : bouleaux, peupliers, érable, conifère, prunus, troènes...

Le balcon lui-même avec nèflier, laurier-rose, lilas, chèvrefeuille, jasmin, hortensia, lierre et quelques fleurs de saisons offre autant de perchoirs à nos chers petits compagnons qui trouvent là parc d'attraction, gîte et même couvert lorsque les premiers frimas pointent le nez.

A notre premier étage, le prunus en façade approche ses derniers rameaux jusqu'à frôler la balustrade, offrant ainsi aux animaux de toutes plumes une voie d'approche trés sécurisante et pour nous un poste d'observation très privilégié.

Changement de décor

En novembre 2009, nous faisons le choix de quitter Paris et même l'Île de France. Nous partons nous installer dans l'extrême nord de la Bourgogne, à Pont sur Yonne, à quelques kilomètres de Sens. Les plantes de notre balcon parisien décorent maintenant la cour d'une maison de ville du centre de ce bourg. Paradoxalement, nous y recevons moins d'oiseaux. Paradoxe apparent seulement car la nature n'étant qu'à 300 mètres de notre rue, les oiseaux ont tout loisir d'y vivre et d'y trouver leur subsistance. Un oiseau cher à nos coeurs nous y accueille toutefois par ses cris et ses acrobaties, le Choucas des tours dont un groupe habite les toits de l'église et les Bergeronnettes grises se perchent couramment sur notre toit.

Je devrais donc changer le non du site ? Que nenni ! Continuant de travailler à Paris, j'en profite pour tricher un peu et garde le nom que vous connaissez tous et qui rappellera son origine.

Mon métier

Non je ne suis ni ornithologue ni entomologiste de profession. C'est d'ailleurs pourquoi vous constaterez au fil des pages que je vous rappelle souvent à la vigilance quant à mes déterminations d'espèces. J'aurais aimé un travail au contact de la nature mais cette idée m'est venue beaucoup trop tard. Ayant vingt ans aujourd'hui je me dirigerais probablement vers le développement durable, l'écologie, la biologie... Dans ma jeunesse je voulais sans y mettre les moyens me diriger vers l'enseignement du français. De ce goût de la langue vous vérifierez par vous-même qu'il en reste un petit quelque chose et j'espère que je ne fais pas trop honte à mes professeurs d'antan. Les hasards de la vie m'ont poussé dans des filières techniques et de fil en aiguille je me suis retrouvé "informaticien". Je mets ce mot entre guillemets car il recouvre tant d'activités... Ceci simplement pour vous expliquer que créer un site comme celui-ci est en partie devenu depuis quelques années mon activité professionnelle et que cela me facilite donc les choses. Pour moi la difficulté de cette oeuvre tient donc au contenu plus qu'au contenant !

Mes goûts

La nature avant toute autre chose, et les activités qui s'y rapportent comme la randonnée, à pied ou en vélo. Le travail du bois aussi, et depuis que j'ai ma maison, j'en profite pour scier, raboter, poncer, assembler aménagements intérieurs, petits meubles et décorations. Un peu de dessin, un peu de peinture, modestement. De la pyrogravure pour profiter encore du contact du bois. La lecture, beaucoup, je ne sais plus où ranger tous mes livres, j'en ai d'ailleurs offert à la bibliothèque municipale en arrivant à Pont sur Yonne en novembre 2009 !

Et puis vous l'aviez deviné : la photographie et l'observation des oiseaux et des "petites bêtes".

Voir aussi :

En raison du volume d'information ou du nombre de photos disponibles sur ce sujet, l'ensemble a été découpé pour optimiser le chargement, n'hésitez pas à visiter aussi les pages suivantes : Accueil du dossier , Auteur , Carte de visite , Citations et recompenses , Commentaires , Ma famille , Materiel , Mentions legales , Nom du site , Plan du site , Site , Visiteurs .

accueil / dossiers / a-propos 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.