Visitez la Grotte de Labeil
accueil / dossiers / en-balade / grotte-de-labeil 

Grotte de Labeil

La Grotte de Labeil est située à l’extrémité Sud du Causse du Larzac et constituée par une rivière souterraine à l’origine encore inconnue dont le travail multi-millénaire d'érosion a sculpté des décors aux couleurs et formes étonnantes.

Accès, information pratique...


Le Cirque de Labeil Ma femme et moi avions déjà visité dans la région une rivière souteraine à l'Abîme de Bramabiau. La Grotte de Labeil a en commun le travail de la rivière encore présente mais avec un résultat totalement différent dans un sol géologiquement différent. Quand Bramabiau s'ouvre en fond de combe, Labeil s'offre sur le cirque du même nom où le regard se perd dans les lointains. Visite et photos en 2011.
La beauté des ocres La beauté des ocres Draperies
Contrairement à Bramabiau, on ne pénètre pas par la rivière elle-même mais par un boyau sec, ancien lit de celle-ci qui a changé d'étage à travers les âges. Dès l'entrée on est surpris par les couleurs des concrétions qui se détachent de l'ombre ambiante. L'éclairage est judicieusement appliqué pour faire ressortir les éléments les plus importants mais il est assez peu généreux pour le photographe et il faudra caler l'appareil pour des poses longues. Le flash n'est d'aucune utilité ici car il écrase les volumes.
Orgues La rivière souteraine Les Méduses
La plupart des types de concrétion est présent dans cette grotte et on y admirera stalactites, stalagmites, draperies... de toutes les couleurs dûes aux oxydes traversés. On rejoint le lit de la rivière actuelle dont on ne sait d'où elle vient. Il ne s'agit donc pas forcément, comme c'est souvent le cas, d'une rivière issue d'une perte en surface ; peut-être prend elle source au coeur même du massif. Une des plus belles pièces de la grotte est incontestablement cet empilage de "méduses" aux corolles et tentacules délicatement ouvragées et aux couleurs nuancées.
Macaronis Un voile de douceur Grenouille
Peu avant la sortie, une salle offre une forêt de "macaronis" dont la fragilité nécessite de les protéger de tout geste malheureux. L'eau coule à l'intérieur de ces concrétions et non en surface, donnant ces tuyaux creux très fins et allongés. A l'inverse, ici on obtient un voile de douceur qui recouvre les concrétions au sol. En remontant le boyau artificiel de sortie, nous découvrons une grenouille qui est venue chercher en ces lieux un peu de fraîcheur.

accueil / dossiers / en-balade / grotte-de-labeil 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.