Entrée de la Grotte des Demoiselles
accueil / dossiers / en-balade / grotte-des-demoiselles 

Grotte des Demoiselles

Mystérieuse, la Grotte des Demoiselles a entretenu les contes et légendes du Languedoc, en particulier celle d’un berger appelé Jean qui y tomba en recherchant une brebis égarée et qui, réussissant à retourner au village, y raconta qu’il avait vu des milliers de fées danser autour de lui. Ces fées, ou demoiselles, dansent probablement encore après les visites au son des grandes orgues illuminées !

Accès, information pratique...


Climat méditerranéen Climat méditerranéen Climat méditerranéen
Nous avons aujourd'hui quitter le sud de la Lozère pour l'Hérault. En une petite centaine de kilomètres nous avons radicalement changé de climat comme en témoigne la végétation qui nous accueille avec ses cactus et ses cyprès.
La falaise L'entrée artificielle de la grotte Escalade sur la falaise
L'entrée de la grotte est protégée de vastes auvents dans un décorum un peu trop luxueux à notre goût ; la majesté de la falaise, par ailleurs ouverte à l'escalade, suffirait comme écrin naturel. Soyons honnête, pique-niquant sur place en attendant l'heure de la visite (nous sommes hors-saison, il faut s'adapter aux horaires restreints) nous apprécieront l'ombre offerte par ces structures car 27 à 30 degrés à la mi-septembre, nous ne nous y attendions guère !
Plan de la grotte Ours des cavernes Plan de la grotte
Un rapide coup d'oeil sur les coupes de la grotte montrent le tunnel creusé pour permettre la visite en accédant par un funiculaire, comme c'est également le cas dans l'Aven Armand. On se rend compte également que la visite est en grande partie organisée autour d'une très vaste salle dont on va faire le tour, mais ce plan ne rend pas la taille de l'ensemble. A l'arrivée du funiculaire, nous faisons connaissance avec un ancien habitant de la grotte, l'Ours des cavernes, Ursus spelaeus, dont le squelette a été découvert en 1929 et déposé à la faculté des sciences de Montpellier.
Empilage de choux-fleurs Colonne détachée de la voute Draperies
Je vous laisse admirer le spectacle des concrétions de formes très variées sans autre commentaire. Ceux de notre guide étaient d'ailleurs assez succincts ; peu expérimentée, cette jeune fille très sympathique manquait de connaissances théoriques et s'en tenait à un discours plus touristique que scientifique.
Entrée naturelle de la grotte Variété des concrétions Une Petite Biche au coeur de la grotte !
La salle supérieure est la seule partie de la grotte bénéficiant d'un peu de lumière naturelle provenant du puits d'accès d'origine. Cet accès naturel est encore utilisé par les animaux. Ainsi quelques Chauve-souris habitent parfois les lieux et on y trouvent des insectes... comme ce coléoptère qui répond au joli nom de Petite Biche, trouvé transi de froid dans la salle inférieure à l'entrée naturelle. Il a fait tout le reste de la visite en se réchauffant doucement dans le creux des mains de ma femme qui l'a relaché dehors dans un environnement plus adéquat à sa survie.
Canines Comme des peaux mises à sécher Draperies vues de dessous
Les grandes orgues Les grandes orgues Les grandes orgues
Ces concrétions évoquent les tuyaux d'un orgue aussi monumental que fantasmagorique dont le coeur de calcite éclairée semble prêt à prendre vie. C'est une des pièces phare de la visite, visible sous des angles différents au fur et à mesure que l'on parcourt le chemin autour de la salle principale.
Cristallisation minutieuse Monumental travail de la nature De draperies en colonnes
Chaque regard amène une profusion de formes, de matières, de couleurs... en fonction de la nature de la voute et de la manière dont elle laisse l'eau s'infiltrer, en fonction des oxydes ou des dépots organiques qui sont traversés, et même des effets de la pollution, le monde souterrain n'y échappant pas mieux que la surface.
Immensité Immensité
Sur ces trois photos, j'ai choisi de mettre en évidence les structures des escaliers et passerelles de visite en leur ajoutant un halo lumineux jaune pour que celles-ci offrent un point de repère au regard et aident à prendre conscience de la dimension de cette salle immense qui atteint dans les 120m dans sa plus grande largeur et plus de 50m de hauteur.

accueil / dossiers / en-balade / grotte-des-demoiselles 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.