OPIE Anthidies
accueil / insectes / coleopteres / geotrupes-stercorarius 

Geotrupes stercorarius - Bousier

Nettoyeur bien connu du marcheur tant il est parfois difficile d'éviter de marcher dessus.

Classification

: Insectes

: Coléoptères

: Geotrupidae

: Geotrupes stercorarius


Noms vernaculaires

: Bousier


25 juin 2011, Treigny, parc de Boutissaint (Yonne - France)

Bousier

Sur une allée de ce parc animalier se tient un congrès de Bousiers. N'étant pas là pour faire de l'entomologie mais en balade familiale, je n'ai pas pu m'attarder pour comprendre la raison d'un tel rassemblement à cun endroit où nulle bouse d'aucune sorte n'était visible...

 

Août 2004, Bertrambois (Meurthe et Moselle - France)

Bousier

Le Bousier est attiré par les excréments et plus particulièrement la bouse de vache, d'où son nom, et le crottin de cheval. Il creuse des terriers dessous et les remplit de bouse afin que ses larves s'en nourrissent. On le croit lourd à le voir au sol où il marche bien, encore que trébuchant souvent, mais il vole bien, surtout le soir par temps chaud. Il fréquente la France entière. Sur les chemins il paye un lourd tribu à notre passage, écrasé sous nos pas ou nos pneus.

Bousier

Bousier

Bousier

Bousier
Sa mort est une aubaine pour d'autres insectes, ainsi ces fourmis qui viennent s'emparer d'un cadavre pour ramener des vivres à la fourmillière. A observer sans répugnance, leur travail est remarquable. On peine à croire qu'elles puissent déplacer une telle masse par rapport à leur propre corps, mais l'union faisant la force, la masse est vite mise en mouvement et les obstacles ne les arrêteront plus.
C'est lorsqu'il a le ventre en l'air, les pattes gigotant en tout sens pour tenter de retrouver son applomb, qu'on remarque son ventre bleu ou vert métallique. Un bon geste, poussez-le doucement de côté pour qu'il retrouve son équilibre et reprenne son chemin. Regardez-le sur la photo du haut à gauche ; il n'est pas bien gros face aux obstacles qu'il doit affronter constamment pour se déplacer. Deux petits cailloux lui sont vite un canyon, et quand en plus ils sont rendus glissants par la pluie, cela lui devient un cauchemard !
Détermination probable
Notez que cette identification correspond à l'espèce la plus courramment rencontrée, mais les individus présentés ci-dessous, compte tenu des stries très peu marquées des élytres pourraient être plutôt des G. spiniger. Notez aussi que, trompé par le guide Chinery, bien connu des amateurs, j'avais tout d'abord classé à tort cette espèce parmi les Lucanidae (merci à Roland Lupoli pour cette correction).
accueil / insectes / coleopteres / geotrupes-stercorarius 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.