La toile des insectes du Québec
accueil / insectes / coleopteres / harmonia-axyridis 

Harmonia axyridis - Coccinelle asiatique

En dehors de la bête à Bon Dieu, il y a bien d'autres coccinelles, plus ou moins connues, encore moins à l'état de larves, auxiliaires de premier choix en agriculture. Certaines espèces introduites en lutte biologique posent pourtant problème aujourd'hui.

Classification

: Insectes

: Coléoptères

: Coccinellidae

: Harmonia axyridis


Noms vernaculaires

: Coccinelle asiatique (Cocc. Arlequin*)

: Multicoloured Asian Lady Beetle, Halloween Lady Beetle, Japanese Lady Beetle, Asian Lady Beetle, Southern Lady Beetle, Harlequin ladybird...


Physiologie

: 5-8mm


 

 


15 juillet 2012, Corbeil-Essonnes (Essonne - France)
Coccinelle asiatique Coccinelle asiatique Coccinelle asiatique
Coccinelle asiatique Dans ce jardin de grande banlieue parisienne, de nombreuses coccinelles sont en pleine activité, le plus souvent abritées sous les feuilles en raison du temps peu clément et même quelque peu humide. Coccinelle asiatique

Aucune n'est autochtone, la seule espèce représentée dans ce jardin est la Coccinelle asiatique ! Deux formes se côtoient, la plus courante, 19-signata, de coloration orangée avec 19 taches plus ou moins visibles selon les individus et spectabilis, noires à quatre taches rouges. On notera à cette occasion que les diverses formes de cette espèce ne s'embarrassent pas de leurs différences pour se reproduire, les couples mixtes ne sont pas rares !

Détermination probable
Détermination d'après les documents de l'observatoire de l'espèce.
Fiche d'observation expédiée à l'observatoire.

 

1er juillet 2012, Pont sur Yonne (Yonne - France)
Coccinelle asiatique Coccinelle asiatique Coccinelle asiatique

En balade sur les bords de l'Yonne je tombe sur cet instant rare où la coccinelle adulte sort de sa dernière métamorphose. L'exuvie de la nymphe reste collée à la feuille. Je me demande pourtant si cette dernière transformation a été pleinement réussie. Alors que l'imago (l'adulte) a déjà pris toutes ses couleurs, il reste "collé" à la nymphe qui semble ouverte sur un côté plutôt que dorsalement. Peut-être ici une extraction incomplète, et donc non viable. Simplement armé d'un compact numérique pour cette balade qui n'était pas une sortie entomologique, je n'ai pas pu faire mieux pour montrer les détails de cet individu.

Détermination probable
Ma première rencontre avec cette forme dite spectabilis d'Harmonia axyridis qui, rapprochée des photos précédentes, ci-dessous, montre sa très grande variabilité. Sa taille de 5mm, sa forme ronde et le dessin en trapèze du pronotum la trahissent.
Fiche d'observation expédiée à l'observatoire de l'espèce.

 

15 septembre 2011, Gorges de la Jonte, La Caze (Lozère - France)
Coccinelle asiatique Première rencontre en Lozère, en ce qui me concerne, avec cette Coccinelle asiatique, précisément aux coordonnées 44.200617, 3.274001. Expansion de la coccinelle asiatique
La consultation des cartes de l'observatoire de cette espèce montre d'ailleurs son expansion récente dans cette région en arrivant de l'est par le Gard et l'Ardèche où elle est notée présente en 2010 (carte ci-dessus).
Nous sommes ici à l'extrême sud-ouest de la Lozère puisque la Jonte marque la frontière sud avec l'Aveyron, alors qu'à 15kms de là seulement plus à l'est, à Meyrueis, on aborde le Gard. La Caze est sur la commune de Saint-Pierre-des-Tripiers (48150).
Détermination confirmée par Vincent Ternois
Fiche d'bservation expédiée à l'observatoire de l'espèce.

 

14 juin 2009, parc de Bercy, Paris (France)
Coccinelle asiatique Dans la roseraie, je balaie les plants à la recherche d'insectes ou d'araignées, et la couleur de cette coccinelle accroche mon regard. Pleine de taches, ce n'est pas l'espèce la plus classique... Coccinelle asiatique
Je n'étais pas équipé du bon objectif, parti à l'origine pour photographier des oiseaux ! La qualité s'en ressent mais j'ai choisi de garder ce cliché qui témoigne une fois encore de la présence de cette espèce introduite.
Détermination confirmée par Vincent Ternois
J'avais à l'origine classé ces photos chez Anatis ocellata, la Coccinelle ocelée. Grosse erreur. Deux ans après, à l'occasion de la publication de la section ci-dessus de septembre 2011, j'ai soudain un très gros doute sur les critères de détermination qui m'ont conduit à Anatis. Outre que les taches ne sont pas entourées du liseré qui devrait la caractériser, le M noir du pronotum n'est pas accompagné de taches noires latérales. Je penche de plus en plus pour la Coccinelle asiatique, ce que confirme Vincent Ternois suite à ma demande.
Il n'est pas insensé d'ailleurs de penser qu'elle a peut-être été introduite ici par les jardiniers pour lutter contre les pucerons de la roseraie, l'espèce ayant été introduite en lutte biologique.

 

25 mai 2008, Parc de Bercy, Paris (France)
Coccinelle asiatique Voici cette fois un spécimen adulte de la coccinelle asiatique (voir sa larve plus bas). Pas aussi simple à identifier à ce stade qu'à partir de la larve. Coccinelle asiatique
C'est ma première rencontre dans Paris avec cet envahisseur dont la répartition ne cesse de s'étendre (voir les cartes sur le site de son observatoire).
Détermination confirmée par Vincent Ternois

 

3 juin 2007, Corbeil-Essonnes (Essonne - France)
Coccinelle asiatique La Coccinelle asiatique (parfois nommée Coccinelle arlequin) Harmonia axyridis (Pallas, 1773) est une espèce originaire d'Asie, introduite dans plusieurs pays de l'Europe de l'ouest à des fins de lutte biologique. Coccinelle asiatique
La larve est ici bien reconnaissable aux deux bandes longitudinales oranges. Elle s'est si bien répandue sur l'ensemble du territoire qu'elle y est considérée aujourd'hui comme commune mais son expansion est au détriment des espèces indigènes.
Détermination confirmée par Vincent Ternois

Pour en savoir plus

  • Observatoire permanent pour le suivi de la Coccinelle asiatique en France
    Harmonia axyridis
    (Pallas, 1773), TERNOIS V. et coll., 2007.
    On y apprend à la reconnaître sous ses formes variées (dont la larve est la plus simple à identifier), son histoire, ses qualités et ses défauts... Ne pas hésiter à y signaler l'observation de cette espèce dont l'expansion est précisément suivie.
  • Wikipédia : un article, des photos et des liens.

(*) Vincent Ternois, Coordonnateur de l'Observatoire Harmonia axyridis, à qui j'ai signalé cette présence de l'espèce en ces divers lieux, me fait remarquer à juste titre qu'il faut faire attention à l'emploi de 'Coccinelle arlequin', car même s'il est vrai que certains auteurs lui donnent ce nom (les anglais et les luxembourgeois), les belges emploient ce nom vernaculaire pour Harmonia 4-punctata... ce qui montre encore une fois que les noms vernaculaires ne sauraient servir de référence dès lors que l'on veut être sûr de ce dont on parle.

accueil / insectes / coleopteres / harmonia-axyridis 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.