lesoiseauxenville
accueil / insectes / dipteres / inconnus 

Diptères indéterminés

Les «mouches» ou plutôt les diptères, sont légions, et seuls des spécialistes seront à même de les différencier, de les catégoriser, de les nommer. Mais avant cela, rien n'empêche de les admirer, de les détailler, de les étudier... dans un relatif anonymat. N'hésitez pas à apporter votre aide. Ecrivez-moi en précisant la référence des images concernées par vos remarques, afin que je m'y retrouve.

Classification

: Insectes

: Diptères


12 juillet 2010, Chaos de Montpellier le vieux (Aveyron - France)
Réf DSC9829
Asilidae ? Une grosse mouche (longueur ~20mm) sur l'aire de pique-nique de ce chaos rocheux, forêt de pins et de feuillus rabougris à la pelouse rase et sablonneuse, me fait délaisser un instant mon sandwich. Dans quelle famille la classer ? Dans quel genre ? Asilidae ?
Une espèce a priori proche de celle rencontrée le lendemain à Cassagnes (voir Machimus chrysitis) mais le dernier segment de l'abdomen, arrondi, l'en distingue.
Juillet 2009, La Caze, Gorges de la Jonte (Lozère - France)
Réf DSC7678
??? Pour moi, cette mouche a des allures de taon... ne me demandez pas pourquoi, c'est une simple impression réflexe ! Rien de très scientifique dans ma démarche, mais comme les guides naturalistes ne montrent que très rarement les insectes sous cet angle et que c'est mon seul cliché de cet individu, je sèche lamentablement... à vous de jouer.
Eric Leguay, visitant cette page en décembre 2009, pense «qu'il s'agit d'une asilidae, tout en précisant que ce n'est, bien sûr, qu'une piste». Il me renvoit pour référence à la galerie photo du monde des insectes. Quand je vois le nombre de photos indéterminées dans cette famille sur cette galerie de spécialistes, j'ai moins honte de mon ignorance !
Juillet 2009, La Caze, Gorges de la Jonte (Lozère - France)
Réf DSC6513
??? ??? Deux clichés de ce premier individu (DSC6513/14) qui semblent bien représenter la même espèce que ci-dessous.
Réf DSC6658
Un cliché unique DSC6658 pour cette belle mouche bleue qui n'est pas sans rappeler Lucilia sp. mais en version bleu au lieu de verte. Simple variation de couleur, autre genre ? Même mon guide des Mouches (J & H Haupt) me laisse perplexe. ???

 

Juillet 2009, La Caze, Gorges de la Jonte (Lozère - France)
Réf DSC7221
??? Une toute petite mouche verte métallique, de forme plutôt allongée. Plus petite et moins ronde qu'une Lucilia par exemple.

 

Juillet 2009, La Caze, Gorges de la Jonte (Lozère - France)
Réf DSC6564
??? Une petite merveille de bijou en cuivre rouge aux reflets dorés part à l'ascension de cette feuille. Elle est belle, ainsi détachée du fond... mais ne révêle pas son nom ! A vous de jouer.

 

 

25 mai 2008, Jardin des Plantes, Paris (France)
Réf DSC3311/12
??? Sur une grille du parc, cette mouche dont je ne connais pas l'espèce précise (merci pour votre aide) est tellement occupée par son festin que mon objectif se pose à 5cm d'elle sans la déranger. Profitez-en pour admirer son masque. ???

 

Juillet 2006, La Caze, Gorges de la Jonte (Lozère - France)
Réf S5490
??? Sur la toile cirée de la salle à manger de cette maison en fond de gorge, près de la rivière et de jardins potagers. J'avais tout d'abord pensé à Musca autumnalis dont la description collait bien, mais il semble qu'elle n'entre jamais dans les habitations... ???

 

Juillet 2006, Hielzas, Causse Méjean (Lozère - France)
Réf S6166
??? Repas campagnard en terrasse à la fromagerie coopérative de Hielzas, "Le Fédou". Terrine, fromage, pain de campagne, jus de pomme et coing... Ces petites mouches ont vite fait de venir partager le repas et le plus simple est encore de leur faire une "offrande" ! Une boulette de mie de pain au bout de la table et nous pouvons enfin manger tranquille. Je me demande si ne sont pas les mêmes que ci-dessus ? Même taille, forme, couleurs...

 

Juillet 2003, La Caze, Gorges de la Jonte (Lozère - France)
Réf DIPT02
??? Si petite avec ses 3 ou 4 mm de longueur, elle passe effectivement inaperçue, et c'est surtout le mouvement qui attire le regard, bien plus que ses couleurs assez neutres ou sa taille liliputienne. Oui, je vous assure qu'il y a bien une mouche sur ces pétales de fleur fanée... dans le rond blanc, mais cliquez sur l'image pour la voir "en grand ". Si vous avez une précision à apporter, écrivez-moi.
Jean Yves T., consultant le guide Chinery, propose Microchrysa polita ; pourtant celle-ci présente un thorax lisse, vert brillant, sans pilosité. De plus chez ces Stratiomyiidae, la tête est bien décollée du thorax. Je ne retiens donc pas sa proposition, mais la mentionne ici pour rappeler que l'identification d'un insecte est chose souvent plus difficile qu'on ne le pense et que pour cette raison, certains ne sont ici que pour le plaisir des yeux et resteront peut-être toujours des inconnus.
Alexandre van't Westende propose quant à lui la Mouche de l'oignon, soit après recherches complémentaire Delia antiqua. Le peu de ressources picturales que j'ai trouvé à son sujet ne me permettent pas d'être pleinement affirmatif mais c'est une bonne candidate.

 

Juillet 2003, Gorges de la Jonte (Lozère - France)
Réf DIPT01
Mouche verte Sa cuirasse de cuivre oxydé, magnifiquement lustrée renvoit des éclats de lumière qui ferait pâlir un orfèvre ! Pas trés grande mais trés active, sans cesse en mouvement sur les fleurs, difficile à saisir dans l'objectif, elle apparaît ici nettement moins répugnante que quand on la surprend sur le fumier ou des charognes. Comme la mouche à damier, elle posait autrefois de trés sérieux problèmes d'hygiène en s'attaquant aux provisions mal protégées, aujourd'hui enfermées au réfrigérateur. Laissons-lui maintenant nettoyer la nature.
Sans autre vue, il sera difficile de l'identifier, car plusieurs genres pourraient être candidats dans deux familles distinctes au moins, comme Lucilia sp. chez les Calliphoridae et Dasyphora sp. ou Orthellia sp. chez les Muscidae, sans que cette liste soit exhaustive.
accueil / insectes / dipteres / inconnus 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.