Balbuzard
accueil / insectes / dipteres / phasia-hemiptera 

Phasia hemiptera - Alophore hémiptère

Les tachinidés ou tachinaires sont des mouches de tailles variées, généralement noires. Sur les 8000 espèces mondiales, environ 500 se rencontrent en Europe centrale. Elles sont souvent difficile à identifier avec prècision.

Classification

: Insectes

: Diptères

: Tachinidae

: Phasia hemiptera


Noms vernaculaires

: Alophore hémiptère


Juillet 2003, Gorges de la Jonte (Lozère - France)
Alophore hémiptère Comme sa cousine Tachina grossa, cette mouche présente des yeux extrèmement développés sur le devant et le côté de la tête qui contribuent largement à son allure magnifique. Ici au "restaurant" en bordure de rivière, insecte paisible, aux déplacement lents et stationnement longs. Alophore hémiptère
On admirera la structure des pattes. Celles-ci, plutôt que tubulaires comme on le voit le plus souvent, forment comme des rubans. Belle vue également sur la forme aplatie de l'abdomen. Alophore hémiptère Un abdomen jaune doré, avec une tâche centrale noire, comme un bonbon au miel fourré à la réglisse. On semble remarquer une pilosité blanche sous la tête qui lui fait comme une barbe de Père Noël !
Alophore hémiptère

La femelle de cette espèce injecte ses oeufs dans les punaises Pentatomides, qui ne manquaient pas à moins de cent mètres de cette zone.

Alophore hémiptère
Détermination confirmée
Merci à Marc Chouillou de m'avoir mis sur la piste d'une tachinaire. Cela m'a permis de retrouver ce spécimen dans le "Guide des mouches et des moustiques" de J&H Haupt. J'avais précédemment écrit qu'il s'agissait probablement d'une volucelle, de la famille des syrphidés, en émettant toutefois un doute bienvenu qui m'aura empêché de vous affirmer des bêtises.
accueil / insectes / dipteres / phasia-hemiptera 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.