Balbuzard
accueil / insectes / heteropteres / graphosoma-italica 

Graphosoma italica - Punaise arlequin

Une jolie punaise à bouclier aisément identifiable à son dessin original.

Classification

: Insectes

: Hétéroptères

: Pentatomidae

: Graphosoma italica (italicum, lineatum)


Noms vernaculaires

: Punaise arlequin, Graphosome, Scutellère rayée


On trouve à cette espèce autant de variantes dans les noms vernaculaires que scientifiques. Sa belle tenue de cérémonie a dû exciter l'imagination des uns et des autres !
>Juillet 2009, La Caze, Gorges de la Jonte (Lozère - France)

Punaise arlequin

Une photo tous les trois ans au même endroit et chaque fois le matériel s'améliore... Dommage que j'aie pensé sur l'instant que j'avais déjà une grande collection de cette punaise, trompé par le fait que la vois très souvent. Je me serais pourtant volontiers attardé sur cette superbe espèce qui aurait mérité quelques portraits plus rapprochés. Comme disent les sportifs : je ferai mieux la prochaine fois !

 

Juillet 2006, La Caze, Gorges de la Jonte (Lozère - France)
Punaise arlequin Trois ans après dans le même jardin, le matériel photo a évolué (pas assez à mon goût !...) mais les insectes demeurent les mêmes. L'avantage est que je les connait déjà et peux parfois anticiper leurs réactions et leur distances de sécurité. Punaise arlequin

 

Juillet 2003, Gorges de la Jonte (Lozère - France)
Punaise arlequin De brillantes couleurs qui indiquent aux prédateurs un goût désagréable. Dotée de cette protection, elle est plus fréquente à découvert que d'autres punaises, notamment sur les feuilles et toutes les surfaces chaudes, avec une préférence pour les ombellifères.
Elle fait partie de l'mmense famile des Pentatomidés qui regroupe près de 3000 espèces connues ! La plupart de ses consoeurs sont plutôt vertes ou brunes, discrètes, mais quelques unes dont fait partie l'Arlequin jouent les coquettes et s'affichent à l'avant-scène en tenue d'apparat, jouant les stars comme au festival de Cannes ! A l'inverse des mêmes stars, tout au moins on ose l'espérer, elles dégagent une odeur fétide, sécrétée par des glandes thoraciques en cas de danger, ce qui explique le phénomène quand on les écrase.
Punaise arlequin A en juger par ce qui se passait cette après-midi là, sous une pleine chaleur qui aurait incité bien des individus à la sieste, l'accouplement est une activité qui semble régler une grande part de l'emploi du temps ! Punaise arlequin
accueil / insectes / heteropteres / graphosoma-italica 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.