Les insectes
accueil / insectes / hymenopteres / inconnus 

Hyménoptères indéterminés

Les «guêpes, abeilles et fourmis» ou plutôt les hyménoptères, sont légions, et seuls des spécialistes seront souvent à même de les différencier, de les catégoriser, de les nommer. Mais avant cela, rien n'empêche de les admirer, de les détailler, de les étudier... dans un relatif anonymat. N'hésitez pas à apporter votre aide. Merci de préciser la référence des images concernée par vos remarques quand vous m'écrirez au sujet d'un de ces individus.

Classification

: Insectes

: Hyménoptères


31 juillet 2011, Réserve de la Bassée, Neuvry (Seine et Marne - France) - Réf. DSC11815
??? Pas beaucoup d'idée sur cet individu. Hyménoptère a priori, Ichneumon peut-être... Je ne parle pas là de la chenille dont je ne connais pas l'espèce non plus d'ailleurs.
Détermination impossible au-delà de la sous-famille : Anomaloninae
Merci aux membres de insectes.org qui ont planché sur le sujet et qui ont confirmé mes deux hypothèses de base ; il s'agit bien d'un hyménoptère, ichneumonidé de surcroît. J'étais donc tombé juste pour l'ordre et la famille, quant au genre, et a fortiori à l'espèce, nous resterons dans l'expectative ; il eut fallu plus de photos sous des angles différents pour se prononcer. P. Dauge a donné le nom de la sous-famille : Anomaloninae. Il faudra se contenter de cela.

 

Juin 2004, bords de la Bièvre (Essonne - France) - Réf. A0605
Symphite, tenthrède, ichneumon ?... La seule "certitude" est qu'il s'agit d'un hyménoptère. Je demandais au moins le genre à défaut d'espèce, et voilà que l'on m'annonce qu'il serait délicat d'affirmer même la famille ! N'en parlons plus, cette jolie petite bestiole restera sur le rayon des inconnues, où plutôt sur celui des non-reconnues.
Probable Tenthrède Longues antennes, pas de taille marquée, ailes repliées sur le dos au repos... Qu'en dites-vous ? Moi je le classerais bien dans les tenthrèdes, mais quelle espèce ou au moins quel genre ? Probable Tenthrède
Essais de détermination
D'après Philippe Moniotte, auteur du site Entomopix, "ce spècimen paraît ressembler à Pachyprotasis rapae". Ces photos manquent de détails pour pouvoir trancher nettement mais ce semble être une bonne piste. Qui confirme ou infirme ?
Philippe Godtler, quant à lui, "penche en faveur de Tenthredo crassa" mais je n'ai trouvé de mon côté aucune litérature à ce sujet. Quelqu'un confirme, infirme, peut en dire plus, montrer un exemple ?
Roland Lupoli, quant à lui, pencherait plutôt pour un Hyménoptère de la famille des Ichneumonidae et précise : "Bien que beaucoup de Tenthrèdes cherchent à mimer les Ichneumonidae ou autres Hyménoptères piquants pour se protéger, l'exemplaire photographié ici n'a pas la tête 'carrée' d'une tenthrède, et le rétrecissement de l'abdomen (taille de guêpe) mimé par un changement de couleur chez les tenthrèdes est là bien présent, en particulier sur la photo de droite quand on l'agrandit. Autres détails : la courbure de l'abdomen vers le bas, le thorax bombé et d'un seul tenant, la tache blanche sur les antennes en fouet, tout cela fait vraiment penser à un Ichneumonidae. Trouver le genre est plus délicat, mais cela pourrait être Stenichneumon, Diphyus ou Coelichneumon ?".
Serge Gadoum écrit à son tour : "Roland Lupoli a raison à propos de la taille de guêpe mimée ; il ne s'agit donc pas d'un symphyte... et je serai encore plus prudent : avec ces photos, donner un nom de famille est délicat ! Mainte bestiole n'est rattachable à une famille, un genre ou à une espèce qu'après examen de caractères visibles seulement avec des moyens optiques puissants (loupe binoculaire)... il faut donc s'attendre à souvent rester sur sa faim !".
Aïe ! Moi qui ne peux m'empêcher de vouloir mettre un nom sur tout ce qui bouge, va falloir que j'entame une thérapie pour supporter le choc de cette annonce !
Philippe Moniotte revient à la charge en janvier 2009 pour ajouter : "Je revisite par hasard cet ancien échange. Sans vouloir être dogmatique, je persiste et signe, c'est bien un symphyte : on voit même la scie dans la seconde photo. Et la structure du thorax, avec ses reliefs caractéristiques, est celle d'un symphyte également à mon avis...".
En tout cas pas besoin d'être une grosse bestiole pour faire couler beaucoup d'encre ! Mais nous en sommes, 5 ans après publication initiale, toujours à 2 contre 1 contre cet avis et je me garderais bien de trancher tout seul...
accueil / insectes / hymenopteres / inconnus 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.