Histoires naturelles
accueil / insectes / hymenopteres / polistes-dominulus 

Polistes dominulus - Poliste gaulois

Un abdomen svelte et fuselé fait des polistes des guêpes plus élégantes que leurs cousines Vespinés. Le nid de ces guêpes est le plus souvent caché, sous une tuile ou un trou de roche, à part dans le sud de l'Europe où il est construit à l'air libre, sur une plante ou une pierre.

Classification

: Insectes

: Hyménoptères

: Polistes dominulus


Noms vernaculaires

: Poliste gaulois


Juillet 2006, Hyelzas, Causse Méjean (Lozère - France)
Polistes doinulus Repas campagnard à la terrasse du "Fedou" , fromagerie coopérative de Hyelzas, sur le Causse Méjean. Quelques guêpes viennent goûter notre carafe de jus de pommes & coings dont elles semblent raffoler plus encore que nous ! Il faut boucher verres et carafe ou leur apprendre à nager ! En voici une sur la palissade de la terrasse.

 

Juillet 2006, Gorges de la Dourbie (Aveyron - France)
Polistes doinulus Très chaude journée, même au fond de la gorge, au bord de la rivière. L'eau est claire et invite à se rafraîchir, ce que font ces guêpes qui ont tout autant besoin de boire que n'importe quel organisme vivant. A ma grande surprise, elles se posent sur l'eau où elles tiennent par tension superficielle comme le font les punaises aquatiques, se débrouillant mieux que les abeilles (probablement plus lourdes) que mon épouse et moi avons coutume de sauver de la noyade. Polistes doinulus
Polistes doinulus Polistes doinulus

 

Juin 2004, parc de Belleville, Paris (France)
Polistes doinulus
Aïe, le vilain coup de flash ! Il eut mieux valu deux flashes latéraux, un parapluie, bref la panoplie du parfait photographe. Je pars léger, jamais en chasse, toujours aux aguets pourtant, et je fais avec les moyens du bord. Je ne vous recommande pas les flashes intégrés des appareils photos numériques (quoique ça ne doit pas être mieux en argentique). Ca n'empêche pas de reconnaître la bestiole... mais c'est promis, si je la retrouve, je vous la refais en mieux.
Merci à Stéphane Naulet de m'avoir aidé à identifier cette espèce.

 

Remarque : Contrairement à ce que j'avais laissé entendre par erreur d'interprétation de mes guides, Polistes dominulus et Polistes gallicus sont bien deux espèces distinctes. L'espèce commune longtemps appelée Polistes gallicus Linnaeus doit s'appeler Polistes dominulus, alors que deux autres espèces jadis séparées, Polistes omissus et Polistes foederatus sont aujourd'hui considérées comme une seule et même espèce : Polistes gallicus non Linnaeus. Je dois cette précision à Eric Walravens qui ajoute "D'où l'intérêt de nommer toujours les descripteurs derrière les noms scientifiques", ce que je ne me suis pas encore résolu à faire, n'ayant évidemment pas les connaissances suffisantes pour faire mieux que les guides de vulgarisation sur lesquels je m'appuie et dont tous n'appliquent pas cette règle !

accueil / insectes / hymenopteres / polistes-dominulus 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.