Entomopix
accueil / insectes / hymenopteres / sphex-rufocinctus 

Sphex rufocinctus - Sphex gryllivore

Une très grande guêpe qui capture des criquets et sauterelles et les apporte dans le nid souterrain pour nourrir les larves.

Classification

: Insectes

: Hyménoptères

: Apocrita

: Sphecidae

: Sphex rufocinctus (maxilloxus)


Noms vernaculaires

: Sphex gryllivore


Juillet 2006, Balcon des vertiges, Causse Méjean (Lozère - France)
Sphex gryllivore Sphex gryllivore Sphex gryllivore
Nous sommes montés sur les sentiers qui bordent la falaise le long des Gorges de la Jonte et faisons halte au Balcon des vertiges, plateforme sablonneuse qui porte bien son nom puisque 400m environ de dénivelé nous séparent de la route, en une seule marche ! Nous sommes montés là pour observer les Vautours fauves qui utilisent l'air chaud qui monte le long de la falaise pour prendre de l'altitude sans effort. Nous sommes en avance sur leur horaire et observons le sol alentour en attendant. Ne boudons pas notre plaisir d'entendre tout à coup un vrombissement souterrain à nos pieds. Voilà une guêpe fouisseuse au travail, de quoi attendre sans s'ennuyer notre spectacle aviaire !
Juillet 2006, Arcs de St Pierre, Causse Méjean (Lozère - France)
Sphex gryllivore Sphex gryllivore Sphex gryllivore
Quelques jours plus tard, c'est à trois ou quatre kilomètres de là, sur le plateau, dans un bois tout aussi sablonneux, que nous retrouvons la même espèce au travail. Elle creuse son nid pour y déposer ses oeufs et y nourrir les larves qui en sortiront. Elle ira ensuite à la chasse aux sauterelles ou criquets, aussi gros qu'elle, qu'elle apportera au nid. Il en faudra jusqu'à quatre pour nourrir une larve.
Vidéos
Voici en prime deux vidéos sonores de l'activité de cette guêpe au nid pour que vous puissiez vous rendre compte de la manière dont elle utilise ses ailes à l'intérieur de son nid pour gagner en puissance de travail.

Video

Video

Au Balcon des vertiges Aux Arcs de St Pierre
accueil / insectes / hymenopteres / sphex-rufocinctus 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.