tela-orthoptera
accueil / insectes 

Les insectes

De nombreux oiseaux sont insectivores, et j'ai donc naturellement été mené à m'intéresser de plus près à ceux-ci. J'appelle ici insectes tout un peuple de petites bêtes, populairement appelées ainsi, au mépris des règles scientifiques. Pour y voir plus clair, il sera intéressant de revoir quelques notions de classification.

Remarques :
- Un peu de rigueur scientifique ne faisant de mal à personne, ce n'est pas ici qu'il conviendra désormais de chercher les araignées, myriapodes ou crustacés terrestres qui ne sont pas des insectes mais font partie d'autres classes de l'embranchement des arthropodes. Retrouvez les dans les autres animaux !
- Pour s'y retrouver dans cette jungle, quelques notions de classification ne feront de mal à personne, moi le premier !

Blatoptères
Les blattes constituent l'ordre des blattoptères (Blattaria) qui forme avec les mantes et les termites le super-ordre des Dictyoptères. La blatte est aussi appelée cafard. Elle est apparue sur Terre il y a environ 400 millions d'années, c'est dire que même si nous ne l'aimons guère elle a sur nous des droits d'antériorité !.
Coléoptères : Scarabées, Carabes, Coccinelles...
Les coléoptères forment l'ordre d'insectes dont on a dénombré le plus grand nombre d'espèces. De nombreux groupesont des noms bien connus comme les scarabées, coccinelles, lucanes, chrysomèles, hannetons, charançons, carabes... Ils vivent pratiquement dans tous les biotopes, excepté les milieux polaires et océaniques. Ils possèdent en général deux paires d'ailes. La première paire d'ailes, quelquefois très colorée, les élytres, forme la carapace de ces insectes et la deuxième paire, les ailes membraneuses, servent au vol.
Dermaptères : Forficule, Perce-oreille
Les dermaptères sont un ordre d'insectes qui comprend notamment les forficules ou perce-oreilles. On en connaît une trentaine d'espèces en Europe. Ce sont des insectes allongés munis de pinces abdominales (les forceps). Les dermaptères (de derma : peau et ptera : aile) ont des ailes très fines ressemblant aux lambeaux d'épiderme qui pèlent après un coup de soleil. Elles sont repliées de façon très complexe sous de minuscules élytres.
Diptères : Mouches, Moustiques, Syrphes...
C'est un ordre d'insectes très important par le nombre d'espèces connues, soit plus de 150000 à travers le monde. Ils ont une importance de par leur rôle dans la transmission d'agents parasites ou pathogènes à l'homme ou au bétail ou bien en tant que phytophages ou auxiliaires des cultures. Ils sont généralement caractérisés par la possession d'une seule paire d'ailes membraneuses (di : deux, ptères : ailes). L'autre paire d'ailes s'est transformée en haltères, qui sont de minuscules petites massues servant de balanciers pour la stabilité du vol. Les pièces buccales sont de type suceur.
Ephemeroptères : Ephémères
Les éphéméroptères constituent un ordre d'insectes apparus au Carbonifère, il y a environ 280 à 350 millions d'années. Ce sont les plus anciens insectes ailés de la planète qui survivent encore aujourd'hui. On considère ces insectes aux téguments mous et au vol médiocre comme des insectes à caractères primitifs. Les différentes espèces sont souvent difficiles à distinguer.
Hétéroptères : Punaises...
Les hétéroptères sont un sous-ordre des hémiptères. Ils sont caractérisés par un appareil buccal de type piqueur-suceur ; deux paires d'ailes, les ailes postérieures membraneuses et les antérieures partiellement cornées ; des antennes longues. Plus de 30 000 espèces connues dans le monde, généralement désignées sous le nom de punaises, qu'elles soient terrestres ou aquatiques.
Homoptères : Cigales, Pucerons, Membracides...
Sous-Ordre d'insectes hémiptéroïdes à trompe piqueuse, aux ailes égales, souvent végétariens, tels que la cigale ou les pucerons, cicadelles, membracides, cochenilles... Ils se nourrissent des plantes. Les ailes antérieures sont très souvent maintenues en toit au repos.
Hyménoptères : Abeilles, Guêpes, Bourdons, Frelons, Fourmis...
Les hyménoptères sont un ordre d'insectes généralement très bénéfiques à l'homme de par son rôle pollinisateur ou d'auxiliaire de cultures, bien que certaines espèces soient des déprédateurs de végétaux ou de milieux forestiers. Ils constituent, après les coléoptères, l'ordre d'insectes le plus diversifié avec plus de 120 000 espèces décrites au niveau mondial pour 1 à 3 millions d'espèces estimées restant à décrire ou même à découvrir. Ils sont pourvus de quatre ailes membraneuses couplées en vol et de pièces buccales du type broyeur-lécheur. La tête est séparée du thorax par un cou très mince et très mobile. Ils jouent un rôle central dans le maintien des équilibres naturels.
Insectes indéterminés
Pour certains insectes je n'ai même pas été capable de déterminer l'ordre dans lequel les ranger ! Ne riez pas, ce n'est pas toujours si simple. Parfois j'ai mon idée, mais dans le doute je préfère attendre l'avis d'expert plutôt que de vous raconter des bêtises. N'hésitez pas à apporter votre aide si vous en avez la compétence. En m'écrivant merci de préciser la référence des images concernée par vos remarques.
Lépidoptères : Papillons et leurs chenilles
Les lépidoptères sont un ordre d’insectes dont la forme adulte est communément appelée papillon. Ils se caractérisent à l’état adulte par deux paires d’ailes recouvertes d’écailles de couleurs très variées selon les espèces. Les lépidoptères pondent des œufs qui donnent naissance à des larves appelées chenilles. Ces dernières fabriquent de la soie, et forment ensuite le plus souvent un cocon, ou une chrysalide, où elles se transforment en adulte.
Mantoptères : Mantes
Selon les sources et leur méthode de classification, les mantoptères sont un ordre d'insectes à part entière ou une famille, les mantidés, de l'ordre des dictyoptères. Ces insectes ont souvent mauvaise réputation auprès du grand public ; ils sont même à l'origine des plus beaux monstres de notre bestiaire imaginaire.
Mécoptères : Mouches scorpion
Les mécoptères sont caractérisés par une tête en forme de rostre et chez le mâle un abdomen souvent recourbé, semblable à celui d'un scorpion et de deux paires d'ailes. Ce sont des insectes carnivores ou nécrophages.
Mégaloptères : Sialis, Raphidies...
Certaines familles initialement classées dans les Névroptères (ou Neuroptères) ont été déplacées dans cet ordre des mégaloptères.
Nevroptères : Chrysopes, Ascalaphes, Fourmilions...
Difficile d'être catégorique dans la classification de cet ordre qui varie selon les sources et les spécialistes pourront donc critiquer celle retenue sur ces pages. Les Névroptères ou Neuroptères sont un ordre d'insectes qui ont en commun un vol médiocre et des ailes membraneuses disposées en toit sur l'abdomen au repos. Les yeux sont gros et composés. Les larves sont prédatrices. On en connait plus de 6000 espèces dont environ 300 en Europe. Les familles des raphidies et des sialides sont parfois placées dans l'ordre distinct des Mégaloptères
Odonates ou Odonatoptères : Libellules et Demoiselles
Les odonates, ou odonatoptères, sont un ordre d'insectes à corps allongé, à deux paires d'ailes membraneuses généralement transparentes, et dont les yeux composés et généralement volumineux leur permettent de chasser efficacement leurs proies. Ils sont terrestres à l'état adulte et aquatiques à l'état larvaire. Ce sont des prédateurs, que l'on peut rencontrer dans tout type de milieu naturel, mais qui se retrouvent plus fréquemment aux abords des zones d'eau douce à saumâtre, stagnante à faiblement courante, dont ils ont besoin pour se reproduire. En français, le terme de libellule est en général employé au sens large pour désigner les odonates, qui regroupent les deux sous-ordres des demoiselles, les Zygoptères et des libellules stricto sensu, les Anisoptères.
Orthoptères : Criquets, Sauterelles et Grillons
Les orthoptères (du grec ortho, droit, et ptéron, aile) sont un ordre d'insectes, caractérisé par des ailes droites. On estime à 17 000 le nombre d'espèces présentes sur la planète dont 600 en Europe. La grande majorité est phytophage bien que plusieurs espèces soient régulièrement prédatrices. Cet ordre est scindé en deux sous-ordres : les Ensifères, grillons et sauterelles, et les Caélifères ou criquets.
Plécoptères : Perles
Les plécoptères sont des insectes qui, bien qu'ailés, volent mal, voire pas du tout. Au repos les ailes sont repliées à plat sur le corps ou l'enveloppent. Les larves sont aquatiques et fréquentent généralement les eaux courantes. Les adultes s'éloignent peu de l'eau, souvent posés sur les pierres et les arbres des rives.
Trichoptères : Phryganes
L'adulte, aérien, ressemble à un petit papillon de nuit. Ces insectes sont le plus souvent de taille petite à moyenne et de couleur plutôt neutre. Les ailes au repos sont posées en toit sur le dos. La vie adulte est relativement brève, tout au plus quelques semaines, sauf chez certaines espèces qui hibernent ou estivent à ce stade. Les adultes sont fortement attirés par la lumière. La femelle laisse tomber les oeufs à la surface de l'eau ou plonge les coller sur les pierres. Les larves et nymphes sont aquatiques. Les larves de plusieurs familles construisent une case (fourreau) dans laquelle elles s'abritent, fabriquée souvent à partir des matériaux trouvés localement et de salive.

 

Note : Juin 2004 fut l'occasion de réorganiser le monde des petites bêbêtes sur ce site. Une collection d'images s'était amoncelée au cours du temps, confusément organisée au coup par coup. Ayant longuement réfléchi à une nouvelle organisation, j'ai hésité entre deux approches : une scientifique (pour laquelle les experts eux-mêmes ne sont pas toujours d'accord) et une plus "grand public" où l'on pourrait trouver ce que l'on cherche à l'instinct, guidé par les habitudes courantes, même si elles sont souvent entachées d'erreur. J'ai finalement opté pour un compromis ou chacun pourra s'y retrouver au mieux, puristes compris.

accueil / insectes 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.