lesoiseauxenville
accueil / insectes / lepidopteres / inconnus 

Lépidoptères indéterminés

Les lépidoptères (papillons et chenilles) présentent des ressemblances trompeuses au sein du même genre, voire de la même famille, et seuls des spécialistes seront à même de les différencier, de les catégoriser, de les nommer. De plus les chenilles sont peu présentes dans la littérature générale consacrée à ces insectes. Mais avant cela, rien n'empêche de les admirer, de les détailler, de les étudier... dans un relatif anonymat. N'hésitez pas à m'apporter l'aide votre compétence en m'écrivant et en précisant la référence des images concernées par vos remarques.

Classification

: Insectes

: Lépidoptères


Juillet 2009, Gorges de la Jonte (Lozère - France)
Réf DSC8085
Chenille Malgré mes guides généralistes et spécialisés je n'ai pas trouvé le nom de ce papillon. Il ne sufit pas d'avoir de la documentation, encore faut-il savoir chercher, donc avoir un minimum de connaissances qui me font défaut et m'oblige à feuilleter plus qu'à déterminer ! Ici, je rentre bredouille de mes recherches.
Denis Vandromme propose Tyta luctuosa, (ref.). Ce papillon ne figure sur aucun de mes guides, je suis excusé.
C'est aussi l'avis d'Agnès De La Tour.

 

Juillet 2009, La Caze, Gorges de la Jonte (Lozère - France)
Réf DSC7476
Chenille Quelle est cette chenille qui s'est immédiatement enroulée à mon approche, m'interdisant tout autre cliché plus détaillé et de meilleure qualité.
Denis Vandromme propose Macrothylacia rubi (ref.). Il pourrait alors s'agir d'une jeune chenille dont les barres inter-segmentaires sont alors jaune clair.

 

Juillet 2009, Causse Noir, Pierre des Trois Eveques (Lozère - France)
Réf DSC8199
Chenille Drôle de brindille sur cette brindille, presque parfaitement camouflée, cette chenille pâlichonne avance en rassemblant ses extrémité, faisant le pont et s'étirant à nouveau. Il faut bien cette reptation ondulante pour la voir, sinon elle se confond totalement avec les herbes sèches du Causse, ici à proximité de la grotte de Dargilan.

 

Juillet 2006, La Caze, Gorges de la Jonte (Lozère - France)
Réf S5489
??? Encore un papillon de nuit, bien accroché au plafond. Le soir, à la nuit tombée, tous les insectes des environs se réunissent pour une causerie au coin de l'ampoule, quitte à s'y griller les ailes. Pour se retrouver, rien que parmi les papillons de nuit, il faudrait un guide spécialisé, or mon guide des lépidoptères est limité aux rhopalocères (papillons diurnes), ce que son titre n'indiquait pas, comme si les nocturnes étaient quantité négligeable, pourtant...
Denis Vandromme propose Synaphe punctalis,(ref.), encore un qui ne figure pas dans mes guides, ça ne simplifie pas les recherches du néophyte...

 

Juillet 2006, La Caze, Gorges de la Jonte (Lozère - France)
Réf S5482
??? Je vais finir par m'offrir un guide des chenilles (si toutefois j'en trouve un) car les guides entomologiques généralistes sont d'une pauvreté affligeante sur ce sujet. Chaque chenille est un nouveau casse-tête. N'hésitez pas à me lancer sur une piste de recherche... pour la chenille et pour le guide !

En bordure de jardin potager et de végétation de rive.

 

Juillet 2006, La Retournade, Causse Méjean (Lozère - France)
Réf S6181
??? Sur un rocher couvert de lichen et de fils de soie, à l'entrée de ce vieux village à l'écart sur le Causse, une centaine de ces petites chenilles cherchent leur chemin... vers où ? Pendues la tête en bas et se dandinant à la recherche d'un appui, ou au contraire remontant dressées sur leurs pattes, arpentant à plat ou en devers en se repliant sur elles-mêmes, elles vont en tout sens, sans logique apparente. ???
??? ???

 

Juillet 2006, La Retournade, Causse Méjean (Lozère - France)
Réf S6172
??? Dans un village de quelques vieilles maisons de pierres et de lauzes, en prairie calcaire.

???
Selon Antoine Guyonnet, ce n'est pas la chenille d'Acherontia atropos ou Sphinx à tête de mort, contrairement à ce que l'on me proposait, malgré son extrême diversité de coloration. La chenille d'A. atropos possède une corne céphalique et son allure est différente. Il s'agit ici d'une chenille de Noctuidae mais difficile d'en préciser l'espèce.

 

Juin 2004, alentours de Saclay (Essone - France)
Réf ChenilleOrtie
Chenille sur les orties Le long d'une piste cyclable, aux abords de Saclay, le girobroyeur n'est pas passé par là, les talus sont en friches, et c'est tant mieux, on y trouve plus d'insectes, donc plus d'oiseaux. Chenille sur les orties
L'oeil tout d'abord attiré par quelques coccinelles dont le rouge vif tranchait bien sur les jeunes pousses d'ortie, je découvre cette petite chenille de 2cm de long environ, toute hérissée de poils raides. Je serais oiseau, j'hésiterais à la croquer ! Je n'ai pour le moment pas réussi à déterminer à quelle espèce elle appartient, ni même à quelle famille, mais j'ai confiance en mes visiteurs, et il se trouvera bien un lépidoptériste aguerri pour me donner les indications qui me manquent pour compléter cette fiche.
Compte-rendus d'enquête :
le nombre d'hypothèses montre bien la difficulté de l'exercice d'identification et me rassure quant à mon manque de compétences en ce domaine.
On m'a proposé Inachis io (le Paon du jour) dont la chenille vit effectivement sur les orties. Mais celle-ci me semble beaucoup plus velue, ses dessins blancs différents, et I. io ne possède pas de tâches jaunâtres aux extrémités comme celle-ci. L'enquête continue !
On me propose aussi la chenille du Cul brun, mais celle-ci figure déjà sur ce site et ne lui ressemble pas.
Pierre-Yves, selon l'avis d'un spécialiste du Museum d'histoire naturelle de Genève, propose une chenille d'Arctiidae, mais sans pouvoir prèciser l'espèce, (éventuellement Diaphora sordida, une espèce alpine ou peut-être Diaphora mendica). Mais une espèce alpine serait peu probable dans l'Essone.
Marc C. suggère lui aussi une chenille de Paon du Jour, mais une jeune chenille dont les dessins ne sont pas identiques à ceux du stade final de son état de chenille.
François V. pense à une chenille de vulcain, de paon du jour, ou de petite tortue mais avec un penchant pour le paon du jour. Toujours pas de certitude donc, encore un effort, sinon je vais être obligé d'organiser un vote !
Michel Brard : "je pense qu'il s'agit d'un cul doré ; voir les 3 taches blanches en travers du dos". Mes recherches ne m'ont pas convaincu de cette hypothèse, mais il est vrai que plus je cherche et plus je doute !
Philippe Mothiron : "ce pourrait être une jeune chenille de Callimorpha dominula (Arctiidae), mais sans certitude. Ce qui me fait dire ça, c'est la couleur de fond un peu jaunâtre qui semble vouloir transparaître. Toutefois vu la pilosité un peu longue ça ne me convainc pas tout à fait."
accueil / insectes / lepidopteres / inconnus 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.