Société française d'odonatologie
accueil / insectes / lepidopteres / pieris-rapae 

Pieris rape - Piéride de la rave

Les piérides sont des papillons à dominante blanche ou jaune pâle, parfois tâchetés de gris ou noir.

Classification

: Insectes

: Lépidoptères

: Pieridae

: Pieris rapae


Noms vernaculaires

: Pièride de la rave


Physiologie

: 40-50mm

: - - - - - J J A S O - -


Juillet 2009, La Caze, Gorges de la Jonte (Lozère - France)
Piéride de la rave Piéride de la rave Piéride de la rave

Ce Piéride de la Rave, à la deuxième tache à peine marquée sur l'aile antérieur, à la tache à peine visible sur la membrure de l'aile postérieure, doit être un mâle ; les dessins des femelles sont plus nettement marqués. Sans cesse en mouvement. Difficile d'en tirer un portrait bien net et parfaitement déterminant, et le petit vent se levant en cette après-midi un peu orageuse ne facilite pas les choses !

Détermination non confirmée

 

28 juin 2009, Paris (France)
Piéride de la rave Deux gros points juxtaposés formant une tache noire, nervures non soulignées, pointes des ailes assombries... il y a tout lieu de penser qu'il s'agit là de la Piéride de la rave et même d'une femelle de cette espèce. Piéride de la rave

Mais lorsque ce papillon replie ses ailes, il devient beaucoup plus difficile de le distinguer précisément des autres piérides, comme on le voit au parc de Bercy sur son brin de Lavande.

Sur mon balcon, sur un pied de Tomate, l'exercice est encore plus difficile puisqu'il n'a jamais voulu montrer le dessus de ses ailes, pressé de s'installer pour la nuit, alors que nous dinons à côté.

Piéride de la rave
Détermination incertaine
Le doute est d'autant plus élevé pour l'individu en bas à droite sur son pied de tomate, car la tache sombre apicale bien étendue et le dessous des ailes postérieures saupoudrées d'écailles noires pourrait faire penser à P. brassicae.
accueil / insectes / lepidopteres / pieris-rapae 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.