Nichoirs d'Ici et d'Ailleurs
accueil / insectes / odonates / onychogomphus-uncatus 

Onychogomphus uncatus - Gomphe à crochets

Une grosse libellule qui prend des bains de soleil aux abords des rivières courantes et se laisse approcher aisément.

Classification

: Insectes

: Odonates

: Anisoptera

: Gomphidae

: Onychogomphus uncatus


Noms vernaculaires

: Gomphe à crochets


11 juillet 2010, Sur la Jonte (Lozère/Aveyron - France)
Gomphe à crochets Me basant toujours sur les explications de Cyrille et en fouillant l'excellent "Guide des Libellules de France et d'Europe" de Dijkstra et Lewington, acquis l'an dernier, je pense pouvoir affirmer que je suis retombé sur les bords de cette petite rivière fille de l'Aigoual sur un Onychogomphe à crochets. Gomphe à crochets
Gomphe à crochets Gomphe à crochets
Les spécialistes pourront examiner à loisir ce spécimen qui m'a permis de prendre ces quatre clichés sous des angles différents et avec un luxe de détails intéressant. J'y vois pour ma part entre autre près de l'attache des ailes postérieures une partie appelée triangle anal dont les quatre cellules, dont une petite carrée centrale, signe plutôt l'espèce uncatus que forcipes, ce que semble aussi confirmer une belle vue des appendices anaux dont au moins la forme générale indique sans ambiguité que nous sommes en présence d'un mâle.
Détermination non confirmée toutefois pour le moment

 

8 juillet 2008, Peyre (Aveyron - France)
Gomphe à crochets Sur la base des explications de Cyrille Deliry pour les spécimens de 2006, je pense ne pas me tromper en classant ce cliché ici. Lozère, Aveyron... on est ici dans la même région, La Caze (ci-dessous) et Peyre ne sont distants que d'une cinquantaine de kilomètres et présentent un environnement relativement semblable. Rien d'étonnant donc à retrouver dans ce village cette espèce dont le dessin me rappelle immédiatement quelque chose.
Détermination non confirmée

 

Juillet 2006, La Caze, Gorges de la Jonte (Lozère - France)
Gomphe à crochets Difficile à différencier de sa cousine O. forcipatus. Ce sont certains détails des dessins du thorax et les bandes noires bien marquées et larges sur les flancs du thorax qui ont permis de déterminer l'espèce précise. Gomphe à crochets
Gomphe à crochets L'abdomen ne se terminant pas en massue et les appendices à l'extrémité de la queue n'étant pas refermés en pinces, il s'agit là d'une femelle. La littérature spécialisée précise que O. uncatus a des bandes plus larges sur le thorax et des taches jaunes plus grandes sur l'abdomen (se rejoignant presque) par rapport à O. forcipatus. Pour évaluer ces critères relatifs, encore faudrait-il avoir les deux espèces sous les yeux en même temps, ce qui est fort peu probable sur le terrain. Mieux vaut s'en remettre aux observations d'un spécialiste.
Détermination de Cyrille Deliry qui a en outre annoté une de mes photos pour mieux nous expliquer ses arguments.
accueil / insectes / odonates / onychogomphus-uncatus 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.