Tela Insecta
accueil / insectes / odonates / orthetrum-cancellatum 

Orthetrum cancellatum - Orthetrum réticulé

L'Orthetrum réticulé est une libellule très largement répandue, sur toute l'Europe jusqu'au Cachemire et à la Mongolie, qui apprécie les eaux stagnantes et se pose souvent sur les berges dégagées.

Classification

: Insectes

: Odonates

: Anisoptera

: Libellulidae

: Orthetrum cancellatum


Noms vernaculaires

: Orthetrum réticulé


Physiologie

: Tot. 44-50mm, Abd. 29-35mm

: - - - - M J J A - - - -


14 juillet 2014, Pont sur Yonne (Yonne - France)
Orthetrum réticulé Un petit tour d'étang en famille, sans autre matériel que mon téléphone, pas de miracle sur la qualité ! Une libellule s'obstine à nous précéder sur le chemin et finit par prendre le temps d'y faire sa toilette, me laissant tout loisir d'approcher à quelques centimètres. Les dessins de l'abdomen, les ailes transparentes, les ptérostigmas (petites taches allongées sur le bord des ailes) noir... tout porte à penser à l'Orthétrum réticulé.
Etant donnée la couleur générale bronze verdâtre je pense à une femelle veillissante ayant perdu son beau jaune d'or.
Détermination non confirmée

L'avis d'un spécialiste est le bienvenu.

 

5 août 2012, Pont sur Yonne (Yonne - France)
Orthetrum réticulé Orthetrum réticulé Orthetrum réticulé
Encore une journée d'été qui n'ose pas dire son nom ! Le ciel mitigé en sortant de la maison fait déjà place à un couvercle dense en arrivant à l'étang. Les libellules comme les demoiselles sont peu nombreuses. La lumière n'est pas au rendez-vous non plus et la qualité des images s'en ressent. J'ai toutefois choisi de publier celles-ci quand même pour montrer la variabilité des couleurs qui peut poser question. Si je n'avais pas de doute pour l'individu de droite posé sur le chemin, le thorax doré à l'or fin de l'autre, en poste au-dessus de la rivière, m'a dérouté un bon bout de temps mais si l'on s'en tient aux critères de détermination : ptérostigmas noirs, tiers apical noir de l'abdomen pruineux... il n'y a guère de doute, même si la plupart des guides montrent un abdomen plus sombre.
Détermination confirmée

Aidé par les expériences précédentes j'ai pu déterminer sans erreur cet individu en or dont un animateur du forum odonates d'insecte.org précise : "un jeune mâle, ils sont très beau comme ça". A ce stade de maturité les mâles allient donc la robe pruineuse qu'ils garderont et un gilet doré qui rappelle la femelle.

 

31 juillet 2011, Bois Prieux, Neuvry (Seine et Marne - France)
Orthetrum réticulé Comme j'arpente le sentier de découverte du Bois Prieux, dans la Réserve de la Bassée, cette grosse libellule aux allures connues se pose devant moi. Connue, connue, c'est toujours vite dit, tant d'espèces se ressemblent... Orthetrum réticulé
Détermination confirmée

Par les membres du forum insecte.org, encore une fois.

 

3 juin 2011, Entre Serbonnes et Pont sur Yonne (Yonne - France)
Orthetrum réticulé Après la femelle, voilà le couple in copula. Pas si simple à déterminer si l'on s'en tient aux photos des guides. La femelle ne présente évidemment pas la face habituellement représentée et le mâle a une particularité qui ne pouvait pas me sauter aux yeux...
Détermination confirmée

Le forum insecte.org m'est une aide de plus en plus précieuse et vous risquez d'en entendre encore parler... En plus d'y rencontrer des gens compétents, on tombe même sur des pédagogues ! RenaudB m'aiguille ainsi : "Tu es déjà allé jusqu'au genre Orthetrum sans les confondre avec Libellula, on ne va pas te gâcher le plaisir de chercher jusqu'à l'espèce. ll y a assez de détails visibles sur tes photos : ptérostigmas noirs, flancs du thorax sans bandes contrastées, et ne te laisse pas avoir par la légère pruinosité du mâle, c'est parce qu'il est vieux".

Il ne me restait qu'à rouvrir le Djikstra pour terminer fièrement par moi-même en consultant la clé fournie sur ce genre : "Ptérostigma noir : O. cancellatum ou O. albistylum. Seul O. albistylum présente sur les flancs (et sur le dessus) du thorax des bandes contrastées (blanchâtres)", enfin "chez O. cancellatum, les bandes noires et les taches jaunes disparaissent sous la pruine bleue des vieux mâles".

 

2 juin 2011, Etang municipal de la Gravière, Pont sur Yonne (Yonne - France)
Orthetrum réticulé Orthetrum réticulé Orthetrum réticulé
C'est une espèce qui se pose volontiers sur les berges dégagées des plans d'eau stagnante. C'est le cas ici où cet individu a été photographié sur la berge d'un étang formé dans une ancienne gravière
Détermination probable
Le Guide des libellules, Dijkstra, ed. Delachaux et Niestlé, fournit les critères qui m'ont décidé : "base des ailes hyaline, ptérostigmas noirs, abdomen à deux barres noires longitudinales". Je n'arrive toutefois pas à trancher entre une femelle et un mâle immature, mais selon la littérature rencontrée il semble que c'est essentiellement le mâle qui se pose ainsi au sol de loin en loin en couvrant son territoire... A y bien regarder quelques jours plus tard, je penche pour la femelle car les flancs du thorax sont lisses et clairs et non velus et sombres comme chez le mâle immature.
accueil / insectes / odonates / orthetrum-cancellatum 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.