Un site de l'INRA
accueil / insectes / odonates / sympetrum-striolatum 

Sympetrum striolatum - Sympetrum strié

Trés proche du Sympétrum rouge sang avec lequel il convient donc de ne pas confondre.

Classification

: Insectes

: Odonates

: Anisoptera

: Libellulidae

: Sympetrum striolatum (vulgatum)


Noms vernaculaires

: Sympetrum strié


1er juillet 2012, Etang communal, Pont sur Yonne (Yonne - France)
 
Sympetrum strié femelle

Sympetrum strié femelle

Sympetrum strié femelle
Environ 40mm pour cette libellule qui dort encore en ce début de matinée un peu fraîche. Lorsque je prends le risque de déplacer une herbe pour mieux la voir, elle décolle et se pose sur ma main ! Le vol ne semble pas très assuré et c'est ensuite de proche en proche qu'elle se retire un peu plus loin. Ses ailes très brillantes indiquent une récente émergence et c'est donc là probablement son premier envol.
Détermination confirmée
La forme générale de l'abdomen, les pattes noires, les yeux, la base des ailes jaune, tout m'oriente a priori vers les Sympétrums. J'ose avancer l'hypothèse (à tort !) d'un Sympetrum sanguineum femelle. Des spécialistes m'invitent à regarder les pattes de plus près et plus attentivement car elles ne sont pas uniformément noires mais striées de jaune. Il s'agit là d'un caractère discriminant S. sanguineum de S. striolatum, très visible sur la photo de droite.

 

Novembre 2003, Cirque de Navacelles (Gard, Hérault, Aveyron - France)
Sur le plateau du Larzac aux confins de trois départements (Gard, Hérault, Aveyron) et à l'entrée des Gorges de la Vis, une gigantesque entaille aux parois vertigineuses éventre le causse. Au fond coule la Vis, et sa population de libellules encore bien actives en ce milieu de journée de novembre ensoleillée.
Sympetrum striolatum

Individu photographié au fond du cirque, au bord de la rivière, par une journée exceptionnellement douce et ensoleillée.

Sympetrum striolatum

Guère sauvage, se laissant approcher à quelques centimètres, à condition de gestes lents, il revenait sans cesse au même endroit après chaque envol, facilitant la prise de vue. Nullement solitaire, une dizaine d'individus au moins de la même espèce voletait au dessus de la rivière, la touchant parfois du bout de l'abdomen, quelques uns accouplés.

Détermination probable
Sur simple examen de photo, il est très difficile d'identifier ces espèces avec précision et certitude. Une photo de face eut été bienvenue pour départager quelques avis prononcés sur ces clichés. Toutefois deux critères mentionnés dans le Guide des Libellules de Dijkstra sont bien marqués : les pattes noires striées de clair (jaune) et les deux bandes jaunâtres sur le thorax.
accueil / insectes / odonates / sympetrum-striolatum 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.