Les insectes
accueil / insectes / orthopteres / euchorthippus-declivus 

Euchorthippus declivus - Criquet des mouillères

Criquet de taille moyenne, variant du brun pâle au jaune verdâtre. La grosse tête porte une bande noirâtre. Les ailes antérieures ne dépassent pas le milieu des fémurs postérieurs. Il fréquente les friches, les clairières des bois légèrement humides, les jachères et les abords des terres cultivées.

Classification

: Insectes

: Orthoptères

: Acrididae

: Euchorthippus declivus


Noms vernaculaires

: Criquet des mouillères, Criquet des bromes, Criquet opportuniste


Physiologie

: ~15-20mm pour le mâle, ~21-27 mm pour la femelle


Juillet 2009, La Caze, Gorges de la Jonte (Lozère - France)
Criquet des mouillères Pas grande différence entre ces deux clichés si ce n'est qu'à droite un léger flouté montre la vibration des pattes postérieures lors de la stridulation. Les deux individus sont-ils de la même espèce ?... Criquet des mouillères
Ces individus sont restés longtemps dans la page des inconnus mais la patience et la gentillesse de mes visiteurs éclairés les a fait sortir de l'ombre ! D'après BBinsecte/www.insecte.org : «très probablement un couple d'Euchorthippus declivus ; pour le mâle (à gauche), c'est du pas loin de 100%, pour l'autre, par déduction et de ce qui est visible, sans doute "sa" femelle». David Morichon, quant à lui, remarque : «la plaque sous- génitale du mâle, très allongée, montre qu'il s'agit d' Euchorthippus declivus. Si je comprends bien vos indications, le mâle est en train de courtiser la femelle.» Voilà deux personnes qui me donnent la même espèce sans se concerter, j'en déduis sans trop de risques qu'ils doivent avoir raison et je migre donc ces individus sur leur propre page.
accueil / insectes / orthopteres / euchorthippus-declivus 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.