Centre Ornithologique Ile de France
accueil / insectes / orthopteres / tettigonia-viridissima 

Tettigonia viridissima - Grande sauterelle verte

Elle n'usurpe pas son nom avec un corps qui dépasse les quatre centimètres sans les ailes ! C'est la plus grande sauterelle du nord de l'Europe. Elle se satisfait de pratiquement tous les habitats du moment qu'elle y trouve buissons et broussailles.

Classification

: Insectes

: Orthoptères

: Tettigoniidae

: Tettigoniinae

: Tettigonia viridissima


Noms vernaculaires

: Grande sauterelle verte, Sauterelle sabre


Contrairement aux criquets, les sauterelles ont de longues et fines antennes ; un bon moyen de faire rapidement la différence.
13 septembre 2011, La Caze, Gorges de la Jonte (Lozère - France).
Grande sauterelle verte Neuf heure du soir, ma femme prépare la chambre et m'appelle... elle copine beaucoup moins avec les sauterelles qu'avec les araignées !... Chacun son truc ! Grande sauterelle verte
La bestiole est sur le rebord de fenêtre et je dois me contenter de l'objectif présentement monté. Il s'agit du 70-300 que j'ai utilisé cette après-midi pour photographier des Vautours... on n'est pas dans le même rapport de taille ! Pas le temps de monter le 105 macro... tant pis. Dérangée par mes premiers clichés, la voilà qui saute sur le haut de la fenêtre.
Grande sauterelle verte Je ne suis pourtant pas trop mécontent de ces quelques vues montrant la bête en train de faire sa toilette, lissant ses antennes démesurées en les retenant d'une patte antérieure au contact de ses palpes et maxillaires. Grande sauterelle verte
Quelques photos plus tard je la remercie et la raccompagne à la sortie... Une demi-heure après la voilà revenue, le lieu doit lui plaire ! Cette fois elle se réfugie sur la tringle à rideau. Nouvelle séance de poses ; et je n'ai même pas l'idée d'en profiter pour changer d'objectif, je ne suis décidément pas prêt à passer chez les pros ! Tiens, quelle est cette protubérance noirâtre qu'elle traîne maintenant au bout de l'abdomen ?
Grande sauterelle verte Grande sauterelle verte Grande sauterelle verte
Ma première réaction en voyant cet amas globuleux noir en bout de son abdomen a été de me demander si elle n'allait pas se mettre à pondre dans la chambre... il n'en est rien, la sauterelle pond en pleine terre, c'est pour cela que la femelle (comme celle-ci) possède un oviscapte ou tarière, ce long sabre qui lui permet de faire un trou et d'y déposer les oeufs. Ceux-ci ont beau être noirs, on ne les voit pas au moment de la ponte puisqu'ils sont directment posés en terre. Il ne s'agit pas plus d'une émission de spermatozoïdes qui sont éjectés à la base inférieure de la tarière dans un sac blanc appelé spermatophore. Alors ?... Et bien, considérant que l'anus est, lui, disposé au-dessus de la tarière, je suppose qu'elle procède à ce que je nommerai pudiquement "une opération de recyclage". Autrement dit... elle crotte !

 

Juillet 2009, La Caze, Gorges de la Jonte (Lozère - France).
Grande sauterelle verte Grande sauterelle verte Grande sauterelle verte
Cette grande sauterelle s'étire langoureusement au premier soleil du matin, une patte après l'autre, sortant de son engourdissement nocturne. Je peux ainsi tourner autour avec mon objectif et m'approcher sans trop la déranger. Un tout petit vent ne me facilite pourtant pas la tâche, balançant doucement les feuilles, jouant ainsi avec ma mise au point... et mes nerfs ! Pour faire de bonnes macro-photos, il me faudrait abandonner le monopode, sortir le trépied, et faire appel à un(e) assistant(e) pour déployer des écrans anti-vent, adoucir la lumière et orienter quelques réflecteurs pour déboucher les ombres. Avec ce Nikkor Micro VR 2.8/105 (sauf pour les deux derniers clichés), on pourrait certes faire mieux, mais mon plaisir est dans le calme et la surprise de la billebaude... il faut donc me contenter des résultats obtenus à main (presque) levée dans les conditions normales du terrain !
Grande sauterelle verte Grande sauterelle verte Grande sauterelle verte
Grande sauterelle verte Celle-ci est entrée un soir dans la maison, pour inspecter les murs en déployant ainsi ses palpes ? On notera l'oviscapte, en forme de grosse aiguille, l'organe de ponte de la femelle. Grande sauterelle verte

 

Juillet 2006, Le Villaret, Causse Méjean (Lozère - France).
Grande sauterelle verte Perchée sur un pieux de bois en bordure de l'enclos des chevaux de Przewalski, cette sauterele (mâle) observe son territoire et je l'approche à moins de deux mètres avant qu'elle ne se sauve, me laissant le temps de peaufiner la mise au point, l'exposition et le cadrage. Un instant rare pour un entomo-photographe ! Les ailes sont presque deux fois plus longues que le corps. Sa robe verte est agrémentée d'une belle raie brune sur le dos et de points violacés diffus. Ne lui tendez pas vos doigts, sa morsure est douloureuse. Grande sauterelle verte
Grande sauterelle verte Grande sauterelle verte

 

Juillet 2006, Meyrueis (Lozère - France).
Grande sauterelle verte Cette sauterelle a été trouvée morte et séche sur le bord de la route, ce qui explique sa position et ses parties abimées (tarses notamment). Ce n'est pas mon habitude de photographier les cadavres mais celui-ci me permet au moins de vous présenter la tarière de ponte de la femelle (oviscapte ou ovipositeur) qui dépasse longuement de l'abdomen, appendice évidemment absent chez le mâle (voir ci-dessus). On comprend ainsi aisément pourquoi la Grande sauterelle verte est parfois appelée Sauterelle sabre.
accueil / insectes / orthopteres / tettigonia-viridissima 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.