Didier Roustide
accueil / oiseaux / autres / perroquet-gris-du-gabon 

Perroquet gris du Gabon

Un perroquet très prisé en oiseau de compagnie en raison de sa grande intelligence et de sa remarquable capacité d'apprentissage.

Classification

: Psittaciformes

: Psittacidae

: Psittacus erithacus


Noms vernaculaires

: Perroquet Jaco, Perroquet gris du Gabon

: Grey Parrot

: Loro Yaco


Physiologie

: 33cm

: non menacée



3 novembre 2013, Parc des Oiseaux, Villars-les-Dombes (Ain - France)

Perroquet gris du Gabon

Le perroquet que je vous présentais il y a huit ans* (ci-dessous) est toujours dans sa volière. D'autres bénéficient d'un enclos plus végétalisé où ils montrent volontiers leur talent d'acrobate.

Perroquet gris du Gabon

* du moins je suppose qu'il s'agit du même, au regarde de sa très grande longévité.
Comme je reçois assez souvent des demandes d'information sur cet oiseau considéré aujourd'hui comme un animal de compagnie je vous signale à l'occasion l'existence d'une revue dédiée aux "becs crochus" qui m'a semblée de bon conseil. iPerroMag est disponible sur www.iperromag.fr, éditée par l'Association Européenne du Perroquet. Il serait dommage que les compagnons de ces oiseaux se privent de lecture puisque cette revue est lisible gratuitement en ligne.

 

Mai 2005, Parc ornithologique de Villars-les-Dombes (Ain - France)

Perroquet gris du Gabon

Ce perroquet qui peut acquérir les capacités d'apprentissage d'un enfant de 2-3 ans est très prisé pour la compagnie, il est pour cette raison largement capturé et exporté (illégalement) pour le commerce des oiseaux de cage.

Perroquet gris du Gabon

Son espèce n'est toutefois pas menacée et si vous craquez pour lui, votre choix sera dicté par votre seule éthique. Il mange des fruits de palmiers, de ficus. Il est attiré par les fruits rouges.
Emilie Morin, au Secrétariat de l'association Silva, me fait part de ses remarques qu'il me semble intéressant de porter à votre connaissance : "Vous dites du Gris du Gabon que son espèce n'est toutefois pas menacée. Nous savons finalement peu de chose sur les populations de Gris du Gabon dans leur milieu naturel, peu d'études sont réalisées sur eux. C'est une espèce classée en Annexe II de la convention de CITES, son commerce est donc 'censé' être réglementé avec des quotas d'exportation ; cependant ces quotas prennent en compte uniquement le nombre d'oiseaux exportés ; savez-vous combien de Gris il faut capturer pour en avoir un seul viable ? Un trafic s'est largement établi entre les pays exportateurs et les autorités locales. Je pense qu'il est important de préciser aux internautes que s'ils souhaitent acquérir un Gris du Gabon, ils devraient se renseigner auprès des élevages européens". Ces remarques rejoignent également les préoccupations quant au transport de tous les animaux dont nous faisons commerce. L'engouement du public pour une espèce peut également entraîner des trafics et conduire à des conséquences facheuses pour sa population. Je ne peux qu'adhérer au conseil final, pourquoi extraire de son milieu naturel un animal que l'on est capable de reproduire en élevage... quoique le plus simple serait encore de le laisser vivre en paix dans un milieu idéalement préservé, car il n'a pas besoin de nous.
accueil / oiseaux / autres / perroquet-gris-du-gabon 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.