lesoiseauxenville
accueil / oiseaux / corvides / corneille-noire 

Corneille noire

La corneille noire est visible dans presque toute l'Europe, et semble fréquenter de plus en plus les villes. Souvent regardée d'un sale oeil par superstition hier et par préjugés aujourd'hui. Elle fait dans la nature oeuvre utile en débarrassant les charognes et les malades ; mais en ville, fouiller les poubelles ne lui attire pas la sympathie générale. Ses cris puissants et rauques à quelques mètres des fenêtres sont parfois un peu envahissants mais elle a fière allure.

silhouette

Classification

: Corvidae

: Corvus corone


Noms vernaculaires

: Corneille noire

: Carrion Crow

:

: Corneja

: Cornacchia comune europea


Physiologie

: 44-51cm

: 93-104cm

: 540-600g

: 5-10ans

: non menacée

: j f m a m j j a s o n d


De deux couples installés dans mon quartier en 1999, ce sont environ une dizaine d'individus qui visitent depuis couramment mes pelouses (depuis 2004) et souvent elles qui me réveillent le matin de leurs croassements, dont la ligne mélodique ne vaut pas celle du merle, qui, lui, oublie même parfois de se coucher !


5 décembre 2005, Parc des Buttes-Chaumont, Paris (France)

Corneille noire

La corneille mange tout ce qui lui tombe sous le bec, mais elle sait se débrouiller pour accommoder à sa sauce. Quand le pain est trop rassis, il suffit de le tremper dans l'eau et tout s'arrange.

Corneille noire

Corneille noire

Elle dispose d'outils efficaces comme un bec massif pour casser et broyer, et des pieds puissants et griffus pour agripper.

Corneille noire

 

Novembre 2005, Parc Montsouris, Paris (France)

Vous l'aurez probablement compris, j'aime la corneille ; d'ailleurs j'aime tous les corvidés en général. Peut-être parce qu'ils sont souvent mal aimés, qu'ils ont mauvaise réputation, à tort, et que je n'aime pas l'injustice. Allez savoir, moi j'ai renoncé à me lancer dans une analyse pour si peu, j'aime, voilà tout.
Corneille noire
Corneille noire
Corneille noire
On la trouve partout, à la campagne comme à la ville, où elle se fait peu farouche, surtout dans les parcs où elle est habituée à cotoyer les promeneurs. Elle vous regarde d'un air désinvolte quand vous la surprenez en flagrant délit de vandalisme mais n'interrompt qu'à peine sa tâche. Car elle ne se contente pas de chercher des insectes sous les feuilles mortes et de chaparder le pain distribué aux pigeons et aux moineaux, elle fait aussi les poubelles. Le plan Vigipirate n'est pas pour lui déplaire car les sacs en plastique résistent moins à ses coups de bec ravageurs que les coques métalliques ou plastiques. Son "travail" s'en trouve grandement simplifié, mais l'environnement s'en ressent. Elle éparpille alentour tout ce qui ne l'intéresse pas.
Corneille noire

Elle va chercher les bouts de pain sous les pieds des pigeons mais hésite un peu plus devant le bec des canards. La boulette bien ajustée au bout du bec, un petit mouvement sec de la tête en arrière... et gloup.

Corneille noire
Corneille noire

Corneille noire

Corneille noire
Farfouiller, grignoter, tout ça donne soif, et la voilà à la même buvette que les pigeons et les moineaux. Avec son grand bec qui ressemble plus à un pied de biche qu'à une paille, boire n'est pas simple. Elle essaye de gauche, de droite, de gauche, de droite, la tête de côté, au ras de l'eau, sous l'eau... renverse la tête en arrière pour déguster les trois gouttes péniblement attrapées dans le creux du rocher. Après ce bain de pied, il faut encore faire sécher les plumes, y remettre de l'ordre... La vie de corneille n'est pas de tout repos.
Corneille noire Corneille noire Corneille noire
Quelques portraits en gros plan de ce bel oiseau. Oui j'ai dit "beau", n'en déplaise à ceux que j'ai rencontrés et qui s'écriait en voyant ces manteaux noirs et blancs : "Ah, qu'elle est moche !". Moi aussi j'ai les cheveux blancs et le premier qui me fait cette réflexion...
Corneille noire Corneille noire Corneille noire

 

Voir aussi :

En raison du volume d'information ou du nombre de photos disponibles sur ce sujet, l'ensemble a été découpé pour optimiser le chargement, n'hésitez pas à visiter aussi les pages suivantes : Accueil du dossier , 2003 , 2004 , 2005 , 2006 , 2007 .

accueil / oiseaux / corvides / corneille-noire 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.