Entomopix
accueil / oiseaux / corvides / corneille-noire 

Corneille noire

La corneille noire est visible dans presque toute l'Europe, et semble fréquenter de plus en plus les villes. Souvent regardée d'un sale oeil par superstition hier et par préjugés aujourd'hui. Elle fait dans la nature oeuvre utile en débarrassant les charognes et les malades ; mais en ville, fouiller les poubelles ne lui attire pas la sympathie générale. Ses cris puissants et rauques à quelques mètres des fenêtres sont parfois un peu envahissants mais elle a fière allure.

silhouette

Classification

: Corvidae

: Corvus corone


Noms vernaculaires

: Corneille noire

: Carrion Crow

:

: Corneja

: Cornacchia comune europea


Physiologie

: 44-51cm

: 93-104cm

: 540-600g

: 5-10ans

: non menacée

: j f m a m j j a s o n d


De deux couples installés dans mon quartier en 1999, ce sont environ une dizaine d'individus qui visitent depuis couramment mes pelouses (depuis 2004) et souvent elles qui me réveillent le matin de leurs croassements, dont la ligne mélodique ne vaut pas celle du merle, qui, lui, oublie même parfois de se coucher !


23 décembre 2006, Jardins des Tuileries, Paris (France)

Corneille noire sandwichivore

Moi, ce que je préfère dans le sandwich, c'est la mie de pain, c'est moelleux, ça fond dans le bec... mais c'est tout un travail, il faut savoir caler le bout de pain avec une patte, l'ouvrir avec la deuxième, et enfin extraire la substantifique moelle avec le bec... sans se casser la figure. Facile ? Essayez-donc, pour voir...
Je sais bien qu'c'est pas un régime idéal, ça va gonfler, faire volume mais c'est pas très nourrissant, trop salé... mais c'est plus fort que moi !
Corneille noire sandwichivore

Corneille noire sandwichivore

Corneille noire sandwichivore

 

18 novembre 2006, Cimetière parisien de Bagneux (Hauts-de-Seine - France)

Corneille noire acrobate

Je suis ce matin avec un groupe d'ornithos amateurs dans ce cimetière de 62 hectares très arboré et au détour d'une allée les acrobaties d'une Corneille attirent nos jumelles. A cet instant, elle semble tomber, la tête en bas, et rester coincée par une patte en facheuse posture. Que nenni, elle a simplement trouvé une position adéquate pour attraper ce qu'elle cherche. Une minute plus tard elle lache la brindille qui lui sert de trapèze, nous gratifie d'un superbe rétablissement en vol et s'éloigne...

Corneille noire et sa noisette

Corneille noire et sa noisette

Corneille noire et sa noisette

Les allées du cimetière portent pour la plupart les noms des espèces végétales qui les bordent. Dans l'allée des noisetiers de Byzance nous trouvons profusion de Corneilles bien occupée à ramasser les noisettes. C'est probablement la phase la plus simple car pour ce qui est de les ouvrir c'est une autre histoire. Observez bien celle-ci qui a coincé sa noisette entre trois doigts et essaye de l'ouvrir à coup de bec... j'espère qu'elle a confiance en elle car je ne lui prêterais pas mes doigts en cas d'erreur de frappe ! Finalement, la technique n'est peut-être pas au point, elle reprend sa noisette dans le bec et file trouver une autre méthode sur un autre chantier... En d'autres cimetières il m'est arrivé d'en voir coincer des noix sur les tombes en utilisant au mieux les éléments de décorations avant de s'y attaquer.

 

23 septembre 2006, France 2, journal de 20h, Paris (France)
Bel exemple de désinformation !

On savait de longue date que la Corneille avait mauvaise réputation et les gens sensés se demandent encore pourquoi... Les moins raisonnables ou les plus ignorants sont capables de colporter les pires absurdités à leur sujet. Mieux encore (si je puis dire) certains journalistes avides de sensationnel sont aussi capables de relayer la désinformation la plus grotesque au mépris même de leur profession.
Ainsi le 23 septembre 2006, un reportage du Journal Télévisé de 20h de France 2 à propos de la Fête des Jardins de Paris(*) nous sert sur un plateau bien gore et fond de musique dramatique un jardinier (de la ville de Paris ?) expliquant que ces "pestes" sont capables de s'entre-dévorer, de s'attaquer aux chats et (dit-il avec tout de même quelque précaution) de s'attaquer à un enfant. Nous voilà en plein Hitchcock - Les Oiseaux 2, le retour - alors qu'on aurait pu penser que depuis 1963 les mentalités et les connaissances avaient changé. Que ne dirait-on pas par fascination de la caméra ! On excusera davantage l'acteur malgré lui de ce mauvais sketch que le journaliste dont on mettra sur le compte d'un moment d'amusement et/ou d'égarement l'oubli de ses responsabilités.
Il est vrai que dans certains parcs parisiens (Buttes Chaumont, Montsouris, Jardin des Plantes...), les corneilles montrent parfois des spectacles qui peuvent impressionner lorsqu'elles se rassemblent à 30 ou 40. Il est vrai qu'on en a vu fondre en groupe sur l'une d'entre elles à tel point qu'on peut croire sa dernière heure sonnée alors que tout cesse après quelques secondes et que la "victime" s'en retourne vaquer à ses occupations comme les autres comme si de rien n'était. Pourquoi ? Mystère ! Mais de grâce, gardons-nous d'extrapoler ainsi sur des attitudes qui doivent rester dans le strict cadre du pur étonnement !.

 

30 avril 2006, Parc Montsouris, Paris (France)

Corneille noire

En dehors de tout comptage posément et rationnellement effectué il est difficile d'affirmer ses impressions personnelles. Toutefois je ne résiste pas à le dire, il me semble que les populations de Corneilles noires ont fortement augmenté ces dernières années dans Paris. Les ornithos locaux sont invités à donner leur avis sur la question... En attendant voici quelques portraits de la Dame en noir.

Corneille noire

Corneille noire

Corneille noire

On notera le plumage abimé et décoloré de certains spécimen, dû à de probables carences alimentaires. Ces corneilles se nourrissent en effet essentiellement du pain distribué par les promeneurs et du contenu des poubelles qu'elles ne se gênent pas d'éparpiller pour mieux en fouiller le contenu. On y trouve surtout des restes de McDo' et chacun sait que ce n'est pas d'un équilibre idéal au quotidien... Même les oiseaux le prouvent !
On l'aura compris, je préfère une alimentation variée qu'on ne trouve pas dans les fast-foods et ceux-ci ne sont qu'un clin d'oeil quant à la cause de la décoloration des corneilles. Plus sérieusement on trouvera des explications détaillées scientifiquement par Frédéric Malher dans un article écrit par lui sur Oiseaux.net.

 

Voir aussi :

En raison du volume d'information ou du nombre de photos disponibles sur ce sujet, l'ensemble a été découpé pour optimiser le chargement, n'hésitez pas à visiter aussi les pages suivantes : Accueil du dossier , 2003 , 2004 , 2005 , 2006 , 2007 .

accueil / oiseaux / corvides / corneille-noire 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.