tela-orthoptera
accueil / oiseaux / grands-echassiers / cigogne-blanche 

Cigogne blanche

Parmi les oiseaux européens les plus grands avec ses deux mètres d'envergure, symbôle de l'Alsace où elle passent fréquemment les beaux jours, elle est dite blanche par opposition à sa cousine noire, moins visible car elle fuit la compagnie de l'homme à la différence de la blanche qui bâtit souvent sur les toits des maisons.

silhouette

Classification

: Ciconiiformes

: Ciconiidae

: Ciconia ciconia


Noms vernaculaires

: Cigogne blanche

: White Stork

: Weißstorch

: Cigüeña Blanca

: Cicogna bianca


Physiologie

: 95-110cm

: 180-218cm

: 2,5-4,5kg

: Jusqu'à 25 ans

: menacée

: J F M A M J J A S O N D


Cette espèce est menacée par le profond bouleversement des zones agricoles et la disparition progressive des zones humides. Elle souffre également de la pollution des marais et d'autres milieux d'eaux peu profondes.


3 novembre 2013, Versailleux (Ain - France)
Cigogne blanche Entre Versailleux et Villars les Dombes, une troupe de Cigognes blanches attirent notre regard et impose un arrêt sur le bord de la route. Le 400m est le bienvenu pour prendre ces échassiers sans les effaroucher, en plein découvert. Cigogne blanche

 

17 juillet 2007, Ribeauvillé (Haut-Rhin - France)
Cigogne blanche La Cigogne blanche est peut-être un des emblèmes les plus répandus de l'Alsace, après le vin bien sûr ! Ce n'est pas un hasard, et ce symbole n'est pas usurpé, elle y est bien présente, jusqu'en pleine ville où elle niche volontiers sur les toits. Cigogne blanche

 

17 juillet 2007, Hunawihr (Haut-Rhin - France)
Parc de réintroduction des Cigognes et des Loutres
Si les Cigognes blanches sont visibles sur les toits urbains et dans les prairies alsaciennes c'est encore en parc que l'on peut les approcher au plus près sans les déranger pour mieux apprendre à les connaître.
Nous sommes ici au Parc de réintroduction des Cigognes et des Loutres d'Hunawihr dont je vous recommande la visite. Ce petit village qui vaut aussi une visite pour lui-même est entouré de deux joyaux que sont Ribeauvillé et Riquewihr.
Cigogne blanche Dès l'arrivée au parc le ton est donné par un énorme nid au sommet d'un arbre étêté où trône une élégante en guise d'accueil. Nous allons en voir de beaucoup plus près et par dizaines car ce centre prélève ét élève à la main plusieurs dizaines de cigognes par an, et leur enlève l'instinct migratoire tout en leur permettant de voler et de se reproduire sur les villages alsaciens dès que cet instinct a disparu.
Cigogne blanche En 1900 les cigognes se comptaient par milliers en Alsace, pour 2 couples en 1982 ! Lignes à hautes tensions, sécheresse, chasse intensive et pesticides puissants pour éliminer les criquets au Mali, ont causé sa disparition. Cigogne blanche
A l'entrée du parc vous êtes avertis que les petits oiseaux blancs sont des Hérons gardeboeufs. Ils sont en effet nombreux à cohabiter avec les Cigognes, et si vous ouvrez bien l'oeil (les jumelles sont alors précieuses) vous les découvrirez avec étonnement jusque dans le nid même des grandes dames blanches, même s'ils ont aussi leurs propres appartements. Les saules pleureurs prennent une allure de HLM (autres photos chez cette espèce). Cigogne blanche
Cigogne blanche Cigogne blanche Cigogne blanche
Si la plupart des jeunes sont élevés par leurs parents certains oeufs sont prélevés pour être nourris à la main afin d'augmenter sensiblement le taux de reproduction. Quelques nids ont été installés à hauteur d'homme, et même à hauteur de bambin. C'est alors un régal que d'observer à moins de deux mètres les parents régurgiter un liquide nourrissant dans le bec de leur rejeton qui les sollicite du bec quand l'opération n'est pas assez rapide à leur goût. Des jeunes qui entre-temps se tiennent mutuellement compagnie en attendant d'être assez grand pour prendre leur envol.
Cigogne blanche Il leur faudra attendre encore quelques temps avant de faire comme les grands, jouer au voilier et transporter à leur tour branches, brindilles et touffes d'herbes pour construire, consolider, garnir le nid de leurs propres rejetons. Cigogne blanche
Cigogne blanche Cigogne blanche Cigogne blanche
Cigogne blanche Apprendre à voler en groupe sur les courants, à virer sans déraper, à filer comme un flèche, à contrôler les trajectoires du bout des rémiges, à sortir le train avant l'atterrissage, pattes en avant pour saisir la branche d'accueil, freiner de quelques rétro-battements bien calculés à la dernière seconde. Puis un jour, peut-être... partir pour l'Afrique... Cigogne blanche
Cigogne blanche Cigogne blanche
Cigogne blanche Cigogne blanche Cigogne blanche

Voir aussi :

En raison du volume d'information ou du nombre de photos disponibles sur ce sujet, l'ensemble a été découpé pour optimiser le chargement, n'hésitez pas à visiter aussi les pages suivantes : Accueil du dossier , 2004 , 2005 .

accueil / oiseaux / grands-echassiers / cigogne-blanche 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.