Centre Ornithologique Ile de France
accueil / oiseaux / grands-echassiers / cigogne-blanche 

Cigogne blanche

Parmi les oiseaux européens les plus grands avec ses deux mètres d'envergure, symbôle de l'Alsace où elle passent fréquemment les beaux jours, elle est dite blanche par opposition à sa cousine noire, moins visible car elle fuit la compagnie de l'homme à la différence de la blanche qui bâtit souvent sur les toits des maisons.

silhouette

Classification

: Ciconiiformes

: Ciconiidae

: Ciconia ciconia


Noms vernaculaires

: Cigogne blanche

: White Stork

:

:

: Cicogna bianca


Physiologie

: 95-110cm

: 180-218cm

: 2,5-4,5kg

: Jusqu'à 25 ans

: menacée

: J F M A M J J A S O N D


Cette espèce est menacée par le profond bouleversement des zones agricoles et la disparition progressive des zones humides. Elle souffre également de la pollution des marais et d'autres milieux d'eaux peu profondes.


Mai 2005 , Parc ornithologique de Villars-les-Dombes (Ain - France)
Cigogne blanche Cigogne blanche Cigogne blanche
Le Parc des Oiseaux ouvre ses portes en juillet 1970 et en 1975, une cigogne de passage dans la région, blessée, est soignée au parc et y reste, ne pouvant plus voler. Elle fait le bonheur d'un autre individu de passage en 1978 et se reproduit. C'est le début d'une colonie sauvage qui ne cessera plus de profiter du lieu pour prospérer. A tel point que certains individus s'y sont sédentarisés. Le climat hivernal n'est certes pas celui de l'Espagne ou de l'Afrique où se rendent les plus frileuses mais il n'est pas non plus des plus rigoureux et certains s'en accommodent opportunément en allant se nourrir à proximité de la décharge. Le romantisme de la migration en prend un coup, mais quelle économie d'énergie ! Sans parler des risques encourus pendant le voyage : famine, épuisement, accidents (lignes à haute tension essentiellement). On connaît traditionnellement les cigognes d'Alsace, mais depuis une trentaine d'années les cigognes font aussi partie du paysage de l'Ain, tout au moins de la Dombes, et parfois au delà.
Cigogne blanche D'énormes nids plateformes ont ainsi pris place au fil des années sur les piliers de soutènement des volières, mais aussi dans les arbres du parc et autour de celui-ci. Cigogne blanche
En ce mois de mai les jeunes sont nés après un bon mois d'incubation et ils dressent le cou et la tête hors du nid pour quémander leur bouillie. Si tout va bien ils vivront à leur tour une trentaine d'années et auront le temps de choisir la migration et l'aventure ou bien la sécurité de leur lieu de naissance.
Cigogne blanche Cigogne blanche Cigogne blanche
Quelques kilomètres avant d'arriver au parc, levez les yeux vers le ciel (sauf le conducteur !) car vous aurez peut-être l'occasion d'être survolé par une cigogne partant se nourrir dans les champs environnants ou revenant au nid. Toutefois ne la confondez pas avec un pélican, elle vole le cou bien tendu à l'inverse de ce dernier qui rentre le cou dans les épaules ; sinon leurs silhouettes en vol sont assez semblables pour le néophyte.
Cigogne blanche Cigogne blanche Cigogne blanche
Après un peu de repos, voilà des têtes qui se dressent , des becs qui s'ouvrent, des cous qui se tendent et sollicitent l'adulte. Vite, à manger, vite, il faut grandir. Dans deux mois il faudra être capable de s'envoler et d'aller chercher soi-même sa nourriture : petits rongeurs, insectes, vers de terre, grenouilles, lézards, poissons... Dans quatre ans il faudra songer à fabriquer un nid pour que la vie continue. Un nid parfois si épais qu'il peut également servir de lieu de nidification à bien des passereaux.
Cigogne blanche Cigogne blanche Cigogne blanche

 

Mai 2005, Ceyzérieu (Ain - France)
Cigogne blanche En route pour aller voir le marais de Lavours, quelle surprise sur cette petite route que de tomber sur ces quelques cigognes occupées à chercher pitance dans ce champ fraîchement hersé. Sont-ce les mêmes qui nichent à Villars-les-Dombes ? Ce n'est pas impossible, cela ne fait guère qu'une cinquantaine de kilomètres à vol d'oiseau. Elles tiennent compagnie à une bande de goélands qui squattent le même champ et ne sont nullement dérangées par la voiture, stationnée en bord de route, mais dont je ne sors pas.
Cigogne blanche Cigogne blanche Cigogne blanche

Voir aussi :

En raison du volume d'information ou du nombre de photos disponibles sur ce sujet, l'ensemble a été découpé pour optimiser le chargement, n'hésitez pas à visiter aussi les pages suivantes : Accueil du dossier , 2004 , 2005 .

accueil / oiseaux / grands-echassiers / cigogne-blanche 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.