Centre Ornithologique Ile de France
accueil / oiseaux / grands-echassiers / grue-cendree 

Grue cendrée

Les grues ressemblent un peu aux hérons, qui ont également de longues pattes et un long cou, sans y être étroitement apparentées. Les grues volent le cou étiré et droit, tandis que les hérons (une fois leur vitesse de vol atteinte) courbent la tête vers l'arrière de sorte que leur cou épouse la forme d'un «S».

silhouette

Classification

: Gruiformes

: Gruidae

: Grus grus


Noms vernaculaires

:

: Common Crane

: Kranich

:

: Gru cenerina


Physiologie

: 0,95-1,20m

: 1,80-2,20m

: 4,5-6kg

: Jusqu'à 20 ans

: menacée

: J F M A - - - - S O N D



Février 2005, Lac du Der (Marne - France)
Le lac du Der-Chantecoq est situé au cœur de la Région Champagne Ardenne, à la frontière de la Marne et de l'Aube, à une quinzaine de kms de Vitry-le-François (et pour moi à 200kms de Paris environ).

Lac du Der

Je découvre ce haut lieu de l'ornithologie lors d'une échappée avec le Club Natures et Découvertes, pour aller observer les grues cendrées avant qu'elles ne repartent dans le nord de l'Europe.

Grues cendrées au Lac du Der
En arrivant sur place, nous retrouvons le Président de la LPO Champagne Ardenne qui va nous guider tout au long de la journée et nous faire découvrir ces magnifiques oiseaux... et bien d'autres, car si nous sommes venus spécialement pour les grues, il n'y a pas que ça à voir, ce lac révèlant des richesses ornithologiques remarquables. Première étape, le site de Chantecoq  : les grues sont là, au bord de la plage ; en cette saison elles ne sont guère effarouchée par les baigneurs ! Pas question d'avancer pour les voir de plus près, les grues sont des oiseaux farouches dont la distance de fuite est d'environ 400 mètres !

Grues cendrées

Il faudra les observer aux jumelles, voire à la lunette, et pour les photos, mieux vaut un zoom puissant servi par une bonne lumière, ce qui ne sera pas le cas aujourd'hui, il pleuvra toute la journée !

Grues cendrées

Grues cendrées Grues cendrées Grues cendrées
Elles ne sont pas seules sur le lac et sur ses rives, canards et oies notamment se partagent l'espace et les ressources. Ainsi nous accueillent également foulques, grèbes huppés, oies cendrées... que nous retrouverons de site en site, au gré de nos haltes autour de ce lac immense.
Grues cendrées
Grosse déception lors de notre passage à la "Ferme aux Grues", lieu de nourrissage où nous aurions dû avoir toutes les chances de les observer de près.
Grues cendrées
Grand vent et pluie fine persistante poussent ces grands oiseaux à se mettre à l'abri derrière une haie distante d'une centaine de mètres. C'est l'hiver, les arbustes sont pour la plupart effeuillés mais ne laissent tout de même percevoir que des silhouettes. Je vous avais demandé de prier pour du beau temps avant mon départ... n'y aurait-il que des mécréants parmi vous, ou peut-être n'ai-je pas moi-même suffisamment montré l'exemple ?! Mais lorsque nous quittons ce site, quelques grues nous gratifient d'un beau vol groupé en guise de consolation !
Grues cendrées
C'est de l'observatoire de l'église de Champaubert que nous verrons le mieux évoluer une famille en face de nous, mais toujours à grande distance. Toutefois, ces quelques clichés permettent de constater les différences de plumage du jeune, beaucoup moins contrasté que celui de ses parents, où mâle et femelle, pour une fois, se ressemblent. Ils se sont posés assez loin de nous peu après notre installation dans l'observatoire et se rapprochent peu à peu.
Grues cendrées
Grues cendrées Grues cendrées
Grues cendrées Grues cendrées Grues cendrées
Les voilà juste dans notre axe, ils ne viendront pas plus près, levant la tête de temps à autre dans une attitude de vigilance. Ils savent que nous sommes là et nous tolèrent tant qu'il n'y a pas trop de mouvement.
Grues cendrées Grues cendrées Grues cendrées
Grues cendrées
Sur le côté de l'observatoire, toujours à bonne distance, le restaurant fait le plein. Quelques grues glânent leur pitance dans la prairie au beau milieu des oies et des canards.
Grues cendrées
Encore un grand merci à Francis qui a su pallier au manque de soleil par sa chaleur et sa bonne humeur. Merci pour ses nombreuses explications, et un grand merci à toute la section LPO de Champagne Ardenne qui a fait sur ce site un remarquable travail de protection et d'éducation.

Voir aussi :

En raison du volume d'information ou du nombre de photos disponibles sur ce sujet, l'ensemble a été découpé pour optimiser le chargement, n'hésitez pas à visiter aussi les pages suivantes : Accueil du dossier , 2004 , 2005 .

accueil / oiseaux / grands-echassiers / grue-cendree 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.