Annuaire de sites naturalistes
accueil / oiseaux / grands-echassiers / grue-cendree 

Grue cendrée

Les grues ressemblent un peu aux hérons, qui ont également de longues pattes et un long cou, sans y être étroitement apparentées. Les grues volent le cou étiré et droit, tandis que les hérons (une fois leur vitesse de vol atteinte) courbent la tête vers l'arrière de sorte que leur cou épouse la forme d'un «S».

silhouette

Classification

: Gruiformes

: Gruidae

: Grus grus


Noms vernaculaires

: Grue cendrée

: Common Crane

: Kranich

: Grulla Común

: Gru cenerina


Physiologie

: 0,95-1,20m

: 1,80-2,20m

: 4,5-6kg

: Jusqu'à 20 ans

: menacée

: J F M A - - - - S O N D



25 novembre 2009, Lac du Der (Marne - France)
Trois semaines déjà que nous vivons dans notre nouvelle maison à essayer de résorber les cartons. Menuiserie, peinture, vernis... on sature un peu et nous décidons de faire un break. Une amie est venue passer quelques temps chez nous pour nous aider, courageusement, et je me propose de lui faire observer si possible un oiseau qu'elle n'a jamais eu l'occasion de voir "en vrai". Je me renseigne d'abord sur l'état de la migration ; 34 000 grues stationnent quelques jours plus tôt aux abords du lac du Der, nous devrions avoir de bonnes chances d'en apercevoir, même si elles sont très dispersées dans les champs dans la journée pour aller chercher leur pitance.
Grue cendrée A une douzaine de kilomètres du lac, je ralentis et immobilise doucement la voiture sur le bord de la route, ayant aperçu un groupe de silhouettes familières. Notre amie ne rentrera pas bredouille. Bêtement, j'ai laissé tout le matériel d'observation dans le cofffre... je sors en me coulant lentement le long de la carosserie et reviens de même. Le groupe est suffisament loin dans le champ pour que je ne les dérange pas.
Grue cendrée Un kilomètre plus loin je me félicite d'avoir le matériel dans l'habitacle car cette famille (mâle, jeune et femelle, de gauche à droite) est cette fois à 15 mètres à peine, de l'autre côté de la clôture. Grue cendrée
Toutes les grues que nous apercevrons ensuite, pendant cette journée, au gré de la visite des divers observatoires qui jalonnent les rives, seront le plus souvent très éloignées, sur des ilôts, presque hors de portée de nos jumelles pour une observation agréable. Je n'ai pas pris ma petite longue-vue que je savais inutilisable sous cette lumière de ciel couvert (avis aux généreux mécènes !). Deux individus passent bruyamment au dessus de notre pique-nique, dans un vol toujours aussi élégant. Grue cendrée

 

10 et 11 février 2007, Lac du Der (Marne - France)
Le lac du Der-Chantecoq est situé au cœur de la Région Champagne Ardenne, à la frontière de la Marne et de l'Aube, à une quinzaine de kms de Vitry-le-François (et pour moi à 200kms de Paris environ). Après un premier passage en 2005, me revoici dans la région pour un week-end complet, à arpenter les rives du lac et des étangs d'Outines, tout proches, avec quelques amis ornithos. Malheureusement, la météo n'est guère plus clémente qu'il y a deux ans et c'est le froid, le vent, la pluie, la boue... qui sont au rendez-vous et le soleil ne fera que quelques courtes apparitions. La qualité des photos s'en ressent et celles-ci ne sont encore offertes ici qu'à titre de souvenir.

Grue cendrée

Grue cendrée

Grue cendrée

Cette année les Grues sont moins nombreuses sur le site, les subventions européennes sont taries et les agriculteurs reprennent possession de leurs champs dès l'automne au lieu d'y conserver les éteules jusqu'au printemps comme les années précédentes. Les Grues ne trouvant pas autant à se nourrir ont repris leur migration naturelle au lieu d'hiverner sur place. Rien de grave donc, une situation plutôt normale et saine... sauf pour le tourisme hivernal basé depuis quelques années sur leur présence régulière. Lors de notre visite il y en a tout de même environ 6000 sur la zône et nous en verrons bien une ou deux centaines, dont de beaux vols en soirée, lorsqu'elles reviennent en discutant bruyamment de leurs périples gastronomiques pour aller passer la nuit sur les ïlots. Il est intéressant de noter sur leur passage, au milieu des cris des adultes, un petit sifflet discret émis par les immatures. La moindre qualité des photos prises alors dans ces faibles lumières vespérales a au moins l'avantage de montrer le spectacle tel qu'il apparaît naturellement. On en profitera pour apprendre à reconnaître les silhouettes caractéristiques de ces grands oiseaux majestueux.
Grue cendrée Grue cendrée Grue cendrée

Voir aussi :

En raison du volume d'information ou du nombre de photos disponibles sur ce sujet, l'ensemble a été découpé pour optimiser le chargement, n'hésitez pas à visiter aussi les pages suivantes : Accueil du dossier , 2004 , 2005 .

accueil / oiseaux / grands-echassiers / grue-cendree 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.