Plantes sauvages
accueil / oiseaux / grands-echassiers / ibis-de-ridgway 

Ibis de Ridgway

Proche parent de l'Ibis falcinelle dont il se distingue par la couleur rouge de son bec. On le nomme aussi parfois Ibis de de la Puña. Les rares observations dans la nature en Europe sont dûes à des oiseaux échappés de captivité.

Classification

: Ciconiiformes

: Threskiornithidae

: Plegadis ridgwayi


Noms vernaculaires

: Ibis de Ridgway

: Puna Ibis

: Punaibis

: Cuervillo puneño (Arg, Bo), Morito de la Puna

: Ibis della Puna


Physiologie

: 56-68cm

: 500-900g

: Jusqu'à 18 ans (en captivité)


Panneau d'identification
Panneau d'identification du parc aux oiseaux de Villars


Mai 2005, Parc ornithologique de Villars-les-Dombes (Ain - France)
Ibis de Ridgway
Ibis rouge et Ibis de Ridgway cheminent dans la "rivière" de la volière, à la recherche de petits crustacés ou vers qui constituent l'essentiel de leur alimentation.
Ibis de Ridgway
Ibis de Ridgway
Ibis de Ridgway
Ibis de Ridgway
Au sol ou perché, l'Ibis est un oiseau gracieux. Le bec est plus long chez le mâle que chez la femelle et c'est à peu près la seule différence entre les deux. Il habite ici la grande volière dite du Pantanal, du nom d'une immense zone inondable en bordure de la forêt amazonienne. 1000m², 9m de haut, voilà de quoi vivre confortablement et même y trouver des arbres pour nicher. Cette volière est traversée de part en part par une passerelle métallique du genre pont de singe qui permet d'embrasser cet espace et d'avoir parfois la chance d'approcher les oiseaux de très près comme c'est le cas lors de ma visite puisqu'un Ibis de Ridgway avait choisi de faire son nid dans un arbre à un mètre de ce chemin aérien.
Nourissage du jeune

Lors de notre visite, un petit était né depuis quelques jours et ses parents le nourrissaient régulièrement sous nos yeux émerveillés.

Ibis de Ridgway

Ibis de Ridgway

Ibis de Ridgway
Les ibis nichent dand les arbres, à 3- 5m de hauteur. Ils forment une plateforme de branchages et de feuilles à une fourche de l'arbre. La famille que vous allez découvrir ici a fait son nid à moins d'un mètre de la passerelle qui traverse la volière en un pont de singe accroché à 3m de haut environ. Ce nid, il suffirait de tendre le bras pour le toucher, ce qui est évidemment à déconseiller formellement. Il faut croire que les visiteurs, dans leur ensemble, respectent l'intimité de ces oiseaux puisque la couvée s'est bien passée et que le petit commence déjà à bien forcir.
Ibis de Ridgway

Ibis de Ridgway

Ibis de Ridgway
Montez avec nous sur la passerelle, nous y arrivons alors qu'un des parents met justement de l'ordre au nid et nous découvre ainsi le rejeton qui s'éveille, se dégourdit les pattes, se redresse... et réclame à manger en tapotant de son bec celui de son père. A cet âge-là et comme tous les oisillons, ils ne sont que "ventre sur pattes". Vas-y doucement gamin, je ne sais pas où ton père est allé fourrer son bec mais il en a cassé un petit bout de la partie inférieure.
Ibis de Ridgway Ibis de Ridgway Ibis de Ridgway
A nos deux visites, car nous avons passé deux journées complètes dans ce parc magnifique, Monsieur et Madame Ridgway nous ont régalé du spectacle du dîner du roi ! Le roi, en l'occurence bien jeune, mangeait d'une manière que vous ne retrouverez dans aucun manuel de savoir-vivre. Il agace de son bec le bec et la gorge de ses parents jusqu'à ce qui'ils lui régurgitent une bouillie dont heureusement nous n'avons pas vu la couleur ni la consistance.
Ibis de Ridgway Ibis de Ridgway Ibis de Ridgway
Ce qui nous aurait probablement répugné, lui s'en gavait tant et plus. Tant et tant qu'un seul parent n'y suffisant pas, le deuxième arrive. Mais pas les mains vides, si j'ose dire ! Autant rentabiliser les voyages et apporter, outre la nourriture, quelque matériau pour consolider, améliorer le nid. L'opération n'est pas si simple car ce studio n'est pas vraiment prévu pour trois personnes et il vaut mieux mettre le petit à l'abri pendant l'atterrissage et les travaux.
Ibis de Ridgway Ibis de Ridgway Ibis de Ridgway
Vous l'aurez compris en regardant son bec, c'est Maman qui vient d'arriver... Pardon, quoi, son bec ? Mais oui, rappelez-vous, dans la page principale dédiée à cet oiseau, je vous ai expliqué que le bec de la femelle est plus court que celui du mâle. Sur les photos ci-dessus, cette différence est bien visible. Allez, même scénario qu'avec Papa, si ça marche avec un, pas de raison que ça ne marche pas avec l'autre ! On tapote un peu le bec de Maman et le repas est servi. C'est un peu comme au self, on se sert et on mange, mais ici choix restreint, c'est le même plat à tous les repas. Tiens profitez-en pour voir ma taille, pendant que je me redresse, un joli p'tit poulet, déjà, non. Bon j'ai tellement peu de plumes qu'on dirait que j'ai la chair de poule, mais à l'abri du nid et avec ma couverture vivante-chauffante, pas de souci pour les nuits frisquettes. Heu.. c'est tout ?... Et toi Papa, t'as du rabe ?
Ibis de Ridgway Ibis de Ridgway Ibis de Ridgway
Bouge-pas je relèche... encore une miette, là, au fond... tu me retiens Maman, hein ? s'agirait pas qu'je glisse pendant ce temps là moi. Voilà, et bah, ça fait du bien ! Allez j'te secoue un peu tout ça, parce qu'à force de mettre la tête dans tous les sens j'ai le duvet tout en désordre. Z'avez-vu mes p'tits moignons ? Ca bouge, ça bouge ! C'est pour quand le baptême de l'air ?

Voir aussi :

En raison du volume d'information ou du nombre de photos disponibles sur ce sujet, l'ensemble a été découpé pour optimiser le chargement, n'hésitez pas à visiter aussi les pages suivantes : Accueil du dossier , 2004 .

accueil / oiseaux / grands-echassiers / ibis-de-ridgway 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.