Lien vers une action de protection de la nature
accueil / oiseaux / grands-echassiers / ibis-sacre 

Ibis sacré

L'ibis sacré peuple pratiquement toute l'Afrique depuis le sud du Sahara jusqu'à l'extrême sud du continent.

Classification

: Ciconiiformes

: Threskiornithidae

: Threskiornis aethiopicus


Noms vernaculaires

: Ibis sacré

: Sacred Ibis

: Heiliger Ibis

: Ibis Sagrado

: Ibis sacro


Physiologie

: 65-75cm

: 1,10-1,25m

: 1,2-1,5kg

: Jusqu'à 21 ans

: préoccupation mineure

: J F M A M J J A S O N D


ThotL'oiseau sacré de l'Egypte antique. Il y a 5000 ans de cela et parce qu'il apparaissait au moment des crues du Nil, il était symbole de la religion et du savoir ; Thot, le scribe des dieux, était représenté avec une tête d'ibis.


Panneau d'identification
Panneau d'identification du parc aux oiseaux de Villars.


La population française dont l'expansion a démarré en Bretagne pose aujourd'hui un réel problème car cet oiseau, redoutable prédateur, ne faisait pas partie jusque là de l'équilibre écologique régional.


3 novembre 2013, Parc des Oiseaux, Villars les Dombes (Ain - France)
Ibis sacré Une nouvelle visite au parc, avec un meilleur matériel photo, est une occasion de voir cet Ibis sacré de plus près. Ibis sacré
En 2013 une étude du CNRS, de l'Unité de recherches Ecobio de Rennes, montre que non seulement l'Ibis sacré n'est pas une menace pour d'autres espèces, mais qu'elle en favorise certaines comme la spatule blanche et limite le développement de l'écrevisse de Louisiane, une espèce considérée comme invasive. Cette étude démontre qu'une campagne d'éradication des ibis sacrés est infondée.
Source : L. Marion (2013). L’Ibis sacré est-il une menace réelle pour la biodiversité ? Etude à long terme de son régime alimentaire en zone d’introduction comparativement à son aire d’origine. C. R. Biologies. http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1631069113000929. Un article sur Ornithomédia en fait une vulgarisation intéressante.

 

Juillet 2005, Anse d'Yffiniac (Côtes d'Armor - France)
Ibis sacré Ibis sacré Ibis sacré
Remontant de la plage vers la Maison de la Baie, notre regard est attiré vers un "gros" oiseau dont la taille est déjà un élément insolite dans le paysage côtier breton. Les jumelles révèlent à l'évidence la présence d'un émigré quelque peu clandestin ! On le connait, on l'a déjà vu, mais dans ce contexte prècis impossible de mettre un nom dessus... et pour cause. Arrivés en haut de la falaise d'où la Maison de la Baie domine toute l'anse d'Yffiniac et une bonne partie de la Baie de St Brieuc, nous nous renseignons auprès d'un responsable de la réserve naturelle. Celui-ci nous apprend qu'il s'agit d'un Ibis sacré d'Egypte. Bon sang, mais c'est bien sur ! Mais que fait-il là ? Il s'agit d'un individu issu d'un groupe sédentarisé dans le Morbihan, constitué à partir d'éléments échappés d'un parc ornitho local. Notre individu plagiste est arrivé là depuis une quinzaine de jours et semble s'y plaire. Un éclaireur de "tour-operator" ibissien ? Un explorateur aventurier ? Un étourdi ? En tout cas une rencontre étonnante !
Danièle Monier, ornitho, me précise "qu'il s'agit là d'un des échappés du Parc de Branféré. Ceux-ci sont visibles un peu partout en sud-Bretagne et elle-même en a vu un cet été à l'Île de Ré".
Quelques recherches complémentaires sur la base de ces informations dans les archives de la liste de discussion "Ornithologie" montrent que ces oiseaux sont hébergés en grand nombre au dit Parc de Branféré depuis 1975-77. Certaines observations (datant de 1999) font état de passages très au loin du parc, avec un individu vu au Lac du Der, où il s'est mêlé à la migration des Grues cendrées, d'autres vus dans la Meuse... Les ibis de ce parc n'étant pas éjointés, ils se promènent librement dans la journée aux environs et reviennent à la nuit profiter de la sécurité du parc, comme je l'ai constaté au Parc de Villars-les-Dombes. Parmi ces promeneurs il y en a quelques uns qui s'enhardissent et partent en exploration. Ainsi en 2003 une cinquantaine de couples nicheurs sont notés au Lac de Grand-Lieu, colonie établie depuis 1993, qui montre bien la sédentarisation de l'espèce en notre pays et sa prise d'autonomie vis à vis de l'intervention humaine.

 

Mai 2005, Parc ornithologique de Villars-les-Dombes (Ain - France)
Ibis sacré Ibis sacré Ibis sacré
L'ibis sacré est aussi à l'aise en sous-bois clair qu'à patauger dans l'eau peu profonde de l'étang. Il se nourrit de divers petits animaux, d'oeufs, de poussins d'autres espèces, de charognes et de détritus.
Ibis sacré Ibis sacré Ibis sacré
Ibis sacré Cet oiseau mythique peuplait aussi autrfois l'Egypte où il était vénéré, mais dans le bassin méditerranéen il ne niche plus aujourd'hui que dans le sud de l'Irak. Ibis sacré
Certains individus du parc quittent leur enclos librement pour aller chercher eux-mêmes leur nourriture sur la surface du parc et même sur les étangs environnants et reviennent le soir pour dormir.
accueil / oiseaux / grands-echassiers / ibis-sacre 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.