Centre Ornithologique Ile de France
accueil / oiseaux / oiseaux-de-mer / grebe-huppe 

Grèbe huppé

Un corps rondelet, bas sur l'eau, un long cou dressé comme un périscope, toujours paré à plonger pour aller chercher sa nourriture sous l'eau, c'est le sous-marin si bien décrit par le magazine La Hulotte.

silhouette

Classification

: Podicipédiformes

: Podicipedidae

: Podiceps cristatus


Noms vernaculaires

: Grèbe huppé

: Great Crested Grebe

: Haubentaucher

: Somormujo Lavanco

: Svasso maggiore


Physiologie

: 40-46cm

: 77-85cm

: 700-900g

: Jusqu'à 10 ans

: non menacée

: J F M A - - - - S O N D



26 juin 2011, Lac d'Orient (Aube - France)
Grèbe huppé Le lac d'Orient fait partie des grands lacs de Champagne-Ardennes. Celui-ci, à proximité de Troyes, est plus fréquenté en cette période par les promeneurs et pique-niqueurs que par les oiseaux. Grèbe huppé
On y rencontre pourtant, non loin des berges, quelques spécimens aviaires en pleine activité reproductive, tel ce Grèbe huppé occupé à retourner ces oeufs. La photo n'offre pas de très gros plan, car il n'est pas question d'approcher au risque de déranger cet oiseau et je ne suis pas encore équipé du 500mm dont je rêve (avis aux mécènes !)... En outre, la trentaine de mètres qui nous sépare est infranchissable à pied sec, la prairie est une éponge qui cache bien son jeu ! A noter que le nid du Grèbe est construit sur un radeau de brindilles, d'herbes aquatiques et de mousse, fixé à la végétation.
A quelques pas de là, une Foulque macroule fait de même, pas plus gênée par les bateaux.

 

8 janvier 2010, Pont sur Yonne (Yonne - France)
Grèbe huppé Promenade hivernale en ce début janvier neigeux. Le Grèbe huppé habitué de ce secteur de l'écluse décolle sous mes yeux dans la lumière déjà rasante du milieu d'après-midi en courant sur l'eau. Grèbe huppé

 

31 mai 2009, Pont sur Yonne (Yonne - France)
Grèbe huppé Rien de très exceptionnel dans cette photo, prise lors d'une simple promenade familiale sur les bords de l'Yonne. Mais cet oiseau est toujours aussi beau et celui-ci m'a intrigué par sa posture très statique alors que l'espèce est habituée d'une activité permanente. Peut-être goûtait-il lui aussi au calme du lieu et au charme des nénuphars.

 

21 janvier 2007, Lac des Minimes, Bois de Vincennes (Paris - France)
Grèbe huppé Tiens, la famille nicheuse du printemps dernier serait-elle déjà au travail ? Il faut dire qu'avec un automne estival et un hiver printannier, personne ne sait très bien où on en est ! Il semble bien que l'un des deux individus s'affaire à un gros amas de branches et de feuilles qui rappelle fortement la structure d'un nid. Une affaire à suivre de près en espérant qu'un méchant coup de froid, qui ne serait pas exceptionnel en février, ne vienne ruiner l'entreprise de ces charmants canards.

 

18 juin 2006, Lac des Minimes, Bois de Vincennes (Paris - France)
Grèbe huppé Une famille de Grèbes huppés a niché sur le lac des Minimes. Trois juvéniles arpentent le lac en quémandant auprès des parents. Le nid semble encore être un repère même s'il n'est apparemment plus utilisé. Grèbe huppé

 

La classification pratique (qui n'a donc pas la rigueur de la classification scientifique) le place dans les oiseaux de mer. Les migrateurs automnaux sont effectivement souvent en mer. L'hivernage, fréquent en mer, près des côtes, est aussi observé sur les étangs. Mais le reste du temps on le trouve pratiquement partout où existent de grandes pièces d'eau : lacs, étangs et gravières inondées, et même rivières larges. En tout cas, en eau salée ou en eau douce, c'est sur l'eau qu'il faut le chercher, car il est pratiquement incapable de marcher et passe donc sa vie à nager. Il niche à peine à pied sec puisqu'il dispose son nid sur un radeau accroché aux roselières. Lorsqu'il quitte le nid pour aller faire ses courses, il le recouvre de végétaux pour protéger les oeufs des prédateurs et les garder au chaud.

Voir aussi :

En raison du volume d'information ou du nombre de photos disponibles sur ce sujet, l'ensemble a été découpé pour optimiser le chargement, n'hésitez pas à visiter aussi les pages suivantes : Accueil du dossier , 2004 .

accueil / oiseaux / oiseaux-de-mer / grebe-huppe 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.