La Plume
accueil / oiseaux / oiseaux-marcheurs / autruche 

Autruche d'Afrique

L'Autruche d'Afrique est non seulement le plus connu des oiseaux coureurs mais aussi le plus grand oiseau que l'on connaisse. On la rencontre dans les savanes d'Afrique subsaharienne.

Classification

: Struthioniformes

: Struthionidae

: Struthio camelus


Noms vernaculaires

: Autruche d'Afrique

: Ostrich

: Strauß

: Avestruz

: Struzzo


Physiologie

: 1,75-1,90 (femelle), 2,10-2,75m (mâle)

: (ailes atrophiées)

: 90-110kg (femelle) 100-180kg (mâle)

: 30-40 ans

: non menacée mais protégée


Longtemps chassée pour ses plumes, l'espèce a bien failli s'éteindre et doit sa survie aux élevages qui fournissent les "besoins" humains, laissant ainsi en paix les populations sauvages des zones protégées.


Mai 2005, parc ornithologique de Villars-les-Dombes (Ain - France)
Autruche
Autruche
Autruche
Dans ce parc ornithologique on approche la plupart des oiseaux sans autre barrière que celle qu'ils mettent eux-mêmes selon leur degré de confiance (très grand le plus souvent). On entre dans les volières, on les côtoie dans les allées... mais en ce qui concerne l'autruche, pas question d'aller la chatouiller ; ces oiseaux là sont dangereux, par leur masse tout d'abord, leur force, leur caractère également. La hauteur du grillage est àl'image de leur taille. Il est doublé d'une barrière en bois qui les empêche d'approcher du grillage et des doigts des visiteurs. Leur côté agressif ne les empêche pas de côtoyer pacifiquement dans le même enclos l'Oie d'Egypte et diverses grues qui ne représentent évidemment pas des prédateurs à leurs yeux.
Autruche Autruche Autruche
L'homme qui vient innocemment les photographier aujourd'hui reste probablement gravé en leur esprit comme un redoutable prédateur, ayant bien failli l'éliminer de la surface du globe. Chassée massivement pour ses plumes largement exportées pour orner robes et chapeaux, et ce depuis les romains, il a fallu la création d'élevage au milieu du 19ème siècle pour que ses populations sauvages retrouvent une propspérité honorable. Toutefois, l'autruche d'Arabie a définitivement disparu au début du 20ème siècle. Aujourd'hui si les plumes sont tombées dans la poussière de quelques anciennes garde-robes exubérantes, elle est toujours élevée, mais cette fois-ci pour sa viande. A une époque où l'on s'indigne largement contre le commerce de fourrures je n'ai encore vu quiconque s'indigner de l'utilisation de la peau d'autruche en confection. Plumes et poils ne bénéficieraient-ils pas de la même prise de conscience ?

Quelques précisions sur l'espèce

L’Autruche d'Afrique est l'oiseau le plus grand, le plus gros, le plus impressionnant. Elle est incapable de voler, avec ses ailes atrophiées et à la voir marcher et plus encore courir, atteignant les 65km/h malgré ses 150kg pour 2,5m de haut, on a même presque tendance à oublier qu'il s'agit d'un oiseau. Elle impressionne par la sensation de force qu'elle dégage, impression renforcée par la robustesse de ses pattes qui apparaissent comme des armes redoutables face à ses prédateurs.

Comme chez la plupart des oiseaux, la femelle et les jeunes, plus vulnérables, sont habillés plus discrètement que le mâle afin de se confondre sur le fond de végétation. Ils sont brun-gris alors que le mâle est essentiellement noir. L'autruche est un herbivore qui peut se passer de boire pendant de longues périodes, elle porte donc bien son nom de camelus (chameau en latin) dont elle rappelle par ailleurs la silhouette.

accueil / oiseaux / oiseaux-marcheurs / autruche 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.