Balbuzard
accueil / oiseaux / palmipedes / bernache-a-cou-roux 

Bernache à cou roux

Les Bernaches (branta) sont des oies en général assez petites, avec souvent la tête et le cou en grande partie noir. Généralement en troupes, ce sont surtout des visiteuses d'hiver, bien que parfois séjournant dans les parcs où elles ont été introduites en ornement.

silhouette

Classification

: Ansériformes

: Anatidae

: Anserinae

: Branta ruficollis


Noms vernaculaires

:

: Red-breasted Goose

: Rothalsgans

: Barnacla Cuellirroja

: Oca collorosso


Physiologie

: ~55cm

: 110-125cm

: 1200-1600g

: 15 ans

: protégée


D'autant plus présente en captivité que, son habitat sauvage se restreignant, elle est non seulement protégée mais aussi élevée. Sans être une espèce normalement présente en France, on l'y trouve à l'état sauvage.


Novembre 2005, Parc Montsouris, Paris (France)
Bernache à cou roux Bernache à cou roux Bernache à cou roux
Ces photos ne sont pas d'une qualité optimale car cette bernache n'a pas voulu quitter l'île et est restée dans l'ombre. Patience, je finirai bien par lui tirer un meilleur portrait.

 

Mai 2005, parc ornithologique de Villars-les-Dombes (Ain - France)
Bernache à cou roux

Cette bernache n'est pas frileuse mais tout de même... c'est aux beaux jours qu'elle remonte vers la toundra sibérienne. L'hiver, elle le passe plutôt du côté de la Mer Noire, la Mer Caspienne et la Mer d'Aral. Son espèce est en régression, en raison de la disparition de ses zones d'hivernage. Quant on sait ce qu'est devenue la Mer d'Aral en une cinquantaine d'années, il n'y a rien d'étonnant à cela.

Une mer intérieure divisée par deux, une salinité croissante qui a détruit faune et flore (sur 30 espèces de poissons il en reste peut-être deux !), des engrais et pesticides en telle quantité qu'il n'y a quasiment plus d'eau potable quatre fois plus salée que le maximum admissible pour la santé. Cinq millions de personnes sont touchées par ce désastre écologique. Le taux de mortalité infantile y est le plus élevé du monde. On accuse parfois les naturalistes d'oublier l'humain au profit des animaux. Le cas de cette bernache montre que nous partageons parfois directement les mêmes soucis. Sauver le biotope animal est une approche parmi d'autres pour prendre conscience que nous sommes tous sur le même vaisseau et qu'il est grand temps d'entreprendre des travaux conservatoires de grande envergure au lieu de se contenter de colmater les brèches.

Voir aussi :

En raison du volume d'information ou du nombre de photos disponibles sur ce sujet, l'ensemble a été découpé pour optimiser le chargement, n'hésitez pas à visiter aussi les pages suivantes : Accueil du dossier , 2003 , 2004 , 2005 .

accueil / oiseaux / palmipedes / bernache-a-cou-roux 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.