Tela Insecta
accueil / oiseaux / palmipedes / dendrocygne-veuf 

Dendrocygne veuf

Dendrocygne veuf, voilà un drole de nom pour un canard ! Mais sa silhouette à mi-chemin entre le canard et le cygne explique son nom qui vient du grec dendro (arbre) et kuknos (cygne). Ce qui lui vaut d'ailleurs aussi l'appellation de cygne des arbres. Sa face qui semble en deuil lui a probablement offert son nom.

Classification

: Ansériformes

: Dendrocygnidae

: Dendrocygna viduata


Noms vernaculaires

: Dendrocygne veuf

: White-faced Whistling-Duck

: Witwenpfeifgans

: Sirirí pampa (Arg), Suirirí Cariblanco, Pijije cariblanco (Cr)

: Dendrocigna facciabianca


Physiologie

: 45-53cm

: 85-95cm

: 650-700g

: non menacée


Il a un proche parent qui n'est pas en deuil, le Dendrocygne fauve.


7 mai 2011, parc du Moulin à tan, Sens (Yonne - France)

Dendrocygne veuf

C'est la première fois que je rencontre cet élégant palmipède en dehors du Parc aux Oiseaux de Villars-les-Dombes. Le parc urbain du Moulin à tan de Sens est riche en palmipèdes d'ornement, hauts en couleurs, bien que sur celui-ci, ce qui frappe en premier lieu c'est sa face en noir et blanc, fortement contrastée et d'autant plus quand il est à l'ombre. En ce début d'après-midi la chaleur de mai est idéale pour une sieste sur un lit de feuilles.

 

Mai 2005, parc ornithologique de Villars-les-Dombes (Ain - France)

Dendrocygne veuf

C'est un oiseau des lacs et des marais que l'on retrouve à divers endroits du parc, y compris dans la grande volière du Pantanal dédiée aux oiseaux d'Amérique du sud. Mâle et femelle partagent le même plumage mais les jeunes ont la tête plus terne, gris jaunâtre. Il se nourrit de crustacés, de graines et d'algues. Très bavard, il émet fréquemment un sifflement de trois syllabes, très clair.

Dendrocygne veuf

Dendrocygne veuf Dendrocygne veuf

 

Quelques précisions sur l'espèce

Ce palmipède peuple largement le monde puisqu'on le retrouve en zone tropicale aussi bien en Amérique du sud qu'en Afrique au sud du Sahara, à Madagascar et aux Comores ! Plus roux et la tête bien marquée de noir et blanc il se distingue bien du Dendrocygne fauve. Contrairement à d'autres dendrocygnes, il ne se perche que rarement dans les arbres mais marche, nage et plonge même très bien.

accueil / oiseaux / palmipedes / dendrocygne-veuf 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.