Annuaire de sites naturalistes
accueil / oiseaux / palmipedes / oies-domestiques 

Oies domestiques

Les oies domestiques descendent pour la plupart des Oies cendrées et cygnoïdes. Les croisements et sélections ont donné lieu à une grande diversité de races plus ou moins répandues et plus ou moins proches des caractéristiques de leur lointaines ancêtres.

silhouette

Classification

: Ansériformes

: Anatidae

: (Anser sp.)


Un ouvrage édité par la FAO (ONU) traitant de la domestication des oies donnera des indications précieuses sur les races et origines des oies domestiques.


Juin 2004, base de loisirs, Etampes (Essonne - France)
Oies de Guinée Oies de Guinée Oies de Guinée
En ce dimanche de juin, on pouvait croiser à la fête des Sélénites, qui avait lieu à la base de loisirs, une troupe de visiteurs curieux de la décoration inhabituelle et bigarrée de l'endroit. Voguant toutes ensembles, ces oies m'ont tout d'abord semblé, de loin, être des oies cendrées ou de moisson. De plus près, plus rien n'est sûr ; à qui appartient cette protubérance, ces individus aux becs noirs ou oranges sont-ils de la même espèce ?
Oies de Guinée Oies de Guinée Oies de Guinée
Après bien des recherches, tant dans les guides ornithologiques qu'auprès des élevages avicoles, l'identification la plus plausible est la, ou plutôt les suivantes : le bec noir orné d'une bosse cernée de blanc appartient à l'Oie de Guinée, improprement nommée d'ailleurs puisqu'il s'agit d'une oie domestique qui descend de l'Oie cygnoïde, originaire de l'Asie orientale. Mais on remarquera à ses côtés des oies au bec noir mais non caronculé, qui seraient donc plus proches de l'aspect de l'espèce sauvage mais aussi des oies au bec orange à bout noir... Si le bout de ce bec était rosé, ces oies pourraient prétendre à l'espèce cendrée mais le bout noir peut faire songer à une Oie des moissons ou à une Oie à bec court.
Oies de Guinée Oies de Guinée Oies de Guinée
Une au moins présente un bec orange à bout noir, à peine cernée de blanc, et présentant un léger bossage qu'on ne retrouve pas sur d'autres. Pour ma part je pense qu'il y a probablement eu là hybridation entre cygnoïde et cendrée (tout au moins de leurs formes domestiques respectives), ayant offert quelques variantes intéressantes. Ce n'est que mon avis, sans plus de rigueur scientifique, que je suis prêt à remettre en question sur avis de spécialiste. La chose n'est pas impossible puisqu'elles appartiennent toutes au même genre et sont donc a priori fécondes d'une espèce à l'autre.
Oies de Guinée Oies de Guinée Oies de Guinée
Notez sur ces deux photos prises sur la berge la couleur des pattes qui varie du jaune à l'orange en passant par le rose vif, ici encore on retrouve des caractères des Oies cendrées ou à bec court. Il n'en reste pas moins que cette troupe, bien soudée, dégageait dans l'harmonie de ses mouvements sur l'eau comme à terre, pour remettre de l'ordre dans les toilettes, une onde de douceur de vivre, de calme et de tranquillité. Ces animaux des parcs connaissent-ils leur chance de vivre ainsi sans crainte de prédateurs ?

 

Fin février 2004, Parc zoologique du Jardin des Plantes, Paris
Oie blanche

Il est tentant de voir dans celle-ci une "oie toute bête" comme certains m'ont dit, "une oie de nos basses-cours".

Je me demandais justement quelle était l'origine de "nos oies" domestiques.

Oie blanche
Un ouvrage de l'ONU, ou plus précisément de la FAO, traitant de la domestication des oies, et que m'a indiqué Claude Chamagne en visitant ce site (merci à lui), m'a permis d'y voir plus clair. Ainsi toutes nos oies domestiques descendent de deux espèces seulement, Anser anser qui est l'oie cendrée sauvage, et Anser cygnoides qui est l'oie de Guinée ou oie cygnoïde sauvage. Celle-ci, avec son tubercule est donc une proche parente d'Anser cygnoides.
Oie blanche
Nous avons ici un couple d'Oies de Chine, dont mâle et femelle (de cette race et non espèce) sont différenciables à l'importance de la caroncule. La femelle est en outre un peu plus petite que le mâle. Ces différences sont bien visibles sur la photo de gauche.
Oie blanche
Oie domestique Oie domestique Oie domestique
Oie domestique J'avais tout d'abord pris cet individu pour une Oie cendrée, tout en remarquant qu'elles n'ont pas les pattes oranges mais roses (ainsi que les ongles) ni cette tâche noire au bout du bec. Oie domestique
Ces derniers détails pouvaient me suggérer l'Oie des moissons (comme me le fit remarquer Eric Airey) mais cette lisière blanche à la base du bec me déroutait. Le "Guide des Canards, des Oies et des Cygnes" de Madge & Burn me mettait à l'aise sur ce point. Il précise que la coloration orange-noire du bec est très variable en couleur et en répartition et que la base du bec peut présenter une ligne blanchâtre. Voilà qui m'arrange bien pour lui donner un nom... quand on veut on peut !
• Noter que le jeune rejeton qui accompagne cette oie sur le bassin est quant à lui un jeune de Cygne noir (Cygnus Atratus).
Olivier Treca émet un doute sur mon identification : "Ce n'est pas une oie des moissons mais plutôt une sorte de croisement entre une oie cendrée domestique et une "Oie de Guinée" comme on peut en trouver dans les fermes... ", dit-il.
Le bec apparaît effectivement un peu massif et peut faire penser au bec caronculé de l'Oie de Guinée. Il est probable que l'individu présenté ici n'est pas de pure souche, mais dans ce cas je pencherais tout de même pour un croisement "Moissons/Guinée", mais cela n'engage que moi. Prudence.
Décidément cette oie fait couler beaucoup d'encre (virtuelle) car je reçois un mail de Frederic Boudenoot qui remarque à son tour : "Il y a grande chance qu'il y ait croisement avec une Guinée, le bec est comme vous le précisez assez imposant, mais également les plumes sur la partie arrière du cou qui sont beaucoup plus foncées que les plumes de la partie avant. L'Oie des moissons a également une tête trés trés foncée ce qui n'est pas le cas ici, mon avis serait : croisement entre Guinée et Cendrée. "
Rémi écrit à son tour : " Attention, l'oie que vous représentez en tant qu'Oie des moissons n'est autre qu'une oie domestique descendant de l'Oie cendrée (type Oie de Toulouse) !"

Voir aussi :

En raison du volume d'information ou du nombre de photos disponibles sur ce sujet, l'ensemble a été découpé pour optimiser le chargement, n'hésitez pas à visiter aussi les pages suivantes : Accueil du dossier , 2004 , 2005 .

accueil / oiseaux / palmipedes / oies-domestiques 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.