Un site de l'INRA
accueil / oiseaux / passereaux / mesange-charbonniere 

Mésange charbonnière

J'ai un faible pour ce petit compagnon qui vient sur mon balcon en nombre variable selon les années mais régulièrement. Ses couleurs et ses acrobaties en font un régal pour les yeux. La voir coincer une graine de tournesol entre ses pattes et la branche et prendre son temps pour la décortiquer et la déguster sur place est un petit moment de bonheur. Elle n'a pas son pareil pour s'accrocher à l'envers sur le filet qui entoure les boules de graisse.

silhouette

Classification

: Passériformes

: Paridae

: Parus major


Noms vernaculaires

:

: Great Tit

: Kohlmeise

:

: Cinciallegra


Physiologie

: 14cm

: 22-25cm

: 16-21g

: 2-3 ans

: non menacée

: J F M A M J J A S O N D


La qualité des photos de passereaux est difficile à obtenir sans un matériel évolué. Je suis ici le plus souvent en limite de zoom et en outre ces petits oiseaux sont rarement en pleine lumière mais très actifs.


Automne-hiver 2003-2004, au balcon, Paris (France)

Cette saison nous l'amène également, un couple au moins, probablement deux, vient régulièrement se nourrir. De toutes les mangeoires du balcon, c'est un petit panier fixé à une fourche du néflier qui a leur préférence. Son approche est facilitée par les longues branches horizontales qui débordent du balcon, le couvert des grosses feuilles larges semble en faire aussi un abri apprécié. Visiteuse moins régulière que le moineau domestique à nos mangeoire de balcon, elle nous fait pourtant souvent l'honneur de sa visite et nous régale de ses acrobaties et de ses mines de fin gourmet lorsqu'elle s'installe sur une branche du néflier pour déguster une graine de tournesol fermement calée entre ses pattes. Elle vient parfois seule en visite, mais souvent en couple, l'un surveillant les alentours depuis la branche d'un arbre bordant le balcon. Il lui arrive de venir à un bout du balcon lorsque nous sommes attablés à l'autre bout, ce qui lui laisse une distance de sécurité de 3m.
Une mangeoire "anti-cassepieds" achetée à La Hulotte leur convient bien également ; bien que plus en vue, elle semble avoir le mérite d'être facilement accessible et d'être bien adaptée à leur morphologie et leurs habitudes. Les moineaux squattent autant cet endroit mais l'inconfort les empêche de s'incruster, et les visites des mésanges s'en trouvent décuplées. Une première photo pour vous faire patienter, prise à travers la vitre de la salle à manger, dans le prunus qui touche notre balcon. Craintive, elles sont difficiles à saisir, et les images délicates à réussir, en position de contre-jour systématique. J'étudie le couplage ordinateur/apn pour saisir quelques instants mémorables. Mésange charbonnière  à travers la fenêtre de la salle à manger.
En janvier 2004, nous avons trouvé un mâle, mort, dans un de nos pots de fleur, sous une mangeoire. De sa belle mort, ou plus probablement attaqué par un autre oiseau, car il avait une plaie au cou. La vie des oiseaux est aussi faite de ces petits drames qui sont pour nous un déchirement.

 

Octobre-novembre 2002, au balcon, Paris (France)
Nous avons pu observer régulièrement la visite d'un couple, femelle et mâle souvent ensemble ou l'un juste après l'autre à la mangeoire.

Voir aussi :

En raison du volume d'information ou du nombre de photos disponibles sur ce sujet, l'ensemble a été découpé pour optimiser le chargement, n'hésitez pas à visiter aussi les pages suivantes : Accueil du dossier , 2002 2004 , 2006 2007 , 2008 , Croyances .

accueil / oiseaux / passereaux / mesange-charbonniere 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.