La Plume
accueil / oiseaux / passereaux / serin-cini 

Serin cini

Le Serin cini est un oiseau assez petit avec une grosse tête et un bec court. Le dos, le ventre et les flancs sont toujours bien striés. Le mâle n'est pas avare de son chant ce qui permet souvent de le repérer.

Classification

: Passériformes

: Fringillidae

: Serinus serinus


Noms vernaculaires

: Serin cini

: European Serin

: Girlitz

: Serin

: Verzellino


Physiologie

: 11-12cm

: 18-20cm

: 12-15g

: 2-3 ans

: espèce non menacée

: J F M A M J J A S O N D


Attention à ne pas confondre le Serin cini avec le Tarin des aulnes ou le Venturon montagnard, mais également avec des Canaris échappés de captivité.


25 juin 2011, Parc de Boutissaint, Treigny (Yonne - France)

Serin cini

Pendant notre visite du parc animalier, entre Bisons d'Europe et Daims, ce Serin cini se pose sur une allée à quelques pas de nous et nous observe juste le temps d'un cliché, pas plus... trois pas de plus, il eut été en pleine lumière pour mieux faire éclater ses couleurs.

 

16 juillet 2009, Hielzas (Lozère - France)

Serin cini

Un chant reconnaissable attire mon attention en bordure de ce village du Causse Méjean où je déguste une assiette de fromages à la fromagerie. Le temps de prendre deux clichés et le voilà déjà en route pour aller chanter plus loin.

Serin cini

 

8 juillet 2008, Peyre (Aveyron - France)

Serin cini

Un point jaunâtre perché sur une grille d'antenne, sur fond nuageux, en plein contre-jour, voici un Serin cini dont on ne discerne que bien mal la robe jaune striée de sombre.

Serin cini

Ses petits cris métalliques ont d'abord attiré mon oreille, mes yeux ont suivi, l'objectif ensuite - avant qu'il ne s'envole, j'assure un cliché pour contrôle ultérieur - puis les jumelles. Des photos qui ne gagneraient pas un concours, certes, mais vous le savez si vous êtes habitué du coin, j'ai pris le parti de vous montrer les animaux tels qu'on les voit vraiment... dans la nature et pas uniquement comme dans les livres. Sur le terrain il faut savoir réagir au prmier coup d'oeil car les rencontres sont souvent fugaces. La mémoire d'une simple silhouette, d'un cri, d'un chant, d'une attitude... est alors plus précieuse qu'une belle photo d'exposition. Je me décale un peu pour y gagner le fond sombre des arbres de la rive du Tarn... il baigne dans la pleine lumière déjà vive de ces neuf heures du matin et semble un oiseau d'or.
Serin cini Pas facile d'approcher au travers des ruelles serrées de ce village adossé à la falaise de tuf qui accueille les Choucas des tours et Craves à bec rouge. Indifférent à leurs cris il chante à gorge déployée sur son perchoir. Serin cini
Pas facile d'approcher au travers des ruelles serrées de ce village adossé, agrippé, accroché à la falaise de tuf qui accueille par ailleurs les Choucas des tours et Craves à bec rouge dont les cris résonnent au-dessus du coude de la rivière. Autre rencontre en fin de promenade, deux heures plus tard, une femelle se laisse voir dans une lumière un peu plus diffuse malgré le soleil voilé qui monte et dévoile son plumage strié mais au ventre moins jaune que celui du mâle. Serin cini
accueil / oiseaux / passereaux / serin-cini 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.