Histoires naturelles
accueil / oiseaux / passereaux / verdier-d-europe 

Verdier d'Europe

Le Verdier mérite bien son qualificatif dEurope" car il la peuple entièrement, à lexception de lextrème nord. Sil vient à se nourrir aux mangeoires il ne cède pas aisément sa place à d

Il vient très volontiers aux mangeoires et est friand de graines de tournesol. A la voix je le reconnais surtout grâce à son "dzviiii" caractéristique.


Juillet 2004, au balcon, Paris (France)
Verdier d'Europe
Verdier d'Europe
Verdier d'Europe
Cette série de photos, prises le soir, à contre-jour derrière une double épaisseur de double-vitrage ne présentent pas la qualité que j'aimerais vous présenter, mais faute de mieux...
En ce soir de juillet, comme depuis une ou deux semaines, un verdier vient disputer la boule de graines aux moineaux. S'il s'est laissé intimidé à ses premières visites, il montre aujourd'hui qu'il est là chez lui ! Bien campé sur ses deux jambes, il reste parfois devant la boule jusqu'à dix minutes d'affilée. Contrairement aux moineaux qui picorent la boule à petits coups de becs répétés, le verdier procède méthodiquement : quelques coups de becs dans la graisse pour dégager la pointe d'une graine de tournesol (les autres l'intéressent beaucoup moins, il les jette à terre) qu'il coince fermement dans le bec avant de tirer dessus de toutes ses forces, arc-bouté sur la branche où il se tient. Un temps de repos et c'est la dégustation, sur place : broyage de la cosse, récupération de l'amande, les débris de cosse choient au gré de la mastication. Puis on y retourne. Il partage volontiers la boule avec un moineau si celui-ci ne revendique pas l'exclusivité, dans le cas contraire, il se gonfle, écarte les ailes, bec ouvert, se penche vers son adversaire... on retrouve les mêmes techniques d'intimidation que chez les moineaux, mais comme il est seul de son espèce, si les moineaux se mettent à plusieurs pour le harceler, il cède la place et revient quelques minutes après.
Verdier d'Europe Verdier d'Europe Verdier d'Europe
Cette série est meilleure, Monsieur Verdier a bien voulu que je sorte sur le balcon avec l'appareil photo et a accepté de prendre quelques poses en échange d'un repas ! A deux mètres de lui, voyez comme je le dérange !

 

Février 2004, au balcon, Paris (France)
Verdier d'Europe
Le 14 février, peut-être est-ce dû à la St Valentin, deux mâles et une femelle se donnent rendez-vous à la mangeoire de l'école maternelle et s'y chamaillent le droit d'accès. C'est la première fois depuis le début de l'hiver que nous en voyons plus d'un.
Verdier d'Europe
Le 15, les voilà chez nous, ils n'ont pas mis longtemps à comprendre le fonctionnement de la mangeoire "anti casse-pieds" de La Hulotte ! Nous sommes dimanche, et de plus c'est le début des vacances scolaires, la mangeoire de l'école risque fort de ne pas être réalimentée d'ici quinze jours. Il y a de fortes chances pour qu'on les voit davantage au balcon ces prochains jours. Les voilà déjà en train de vouloir imposer leur loi aux moineaux, dix fois plus nombreux qu'eux ! Espérons des photos meilleures que ce premier essai, à main levée, derrière les vitres.
Note du 3 juillet : non, ils ne se sont pas précipités en masse par la suite comme ils l'avaient fait au printemps 2002.

Voir aussi :

En raison du volume d'information ou du nombre de photos disponibles sur ce sujet, l'ensemble a été découpé pour optimiser le chargement, n'hésitez pas à visiter aussi les pages suivantes : Accueil du dossier , 2002 2003 , 2004 , 2007 .

accueil / oiseaux / passereaux / verdier-d-europe 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.