Histoires naturelles
accueil / oiseaux / petits-echassiers / huitrier-pie 

Huîtrier pie

L'huîtrier pie est un oiseau très contrasté, au bec rouge, à l'oeil rouge, et aux pattes rosées. Il forme des groupes souvent bruyants, parfois importants. Il se nourrit de coques et de moules et non pas d'huîtres comme son nom pourrait le faire croire, et de vers de vase. Il se nourrit parfois aussi de vers de terre dans les prairies.

silhouette

Classification

: Charadriiformes

: Haematopodidae

: Haematopus ostralegus


Noms vernaculaires

: Huîtrier pie

: Eurasian Oystercatcher

: Austernfischer

: Ostrero Euroasiático

: Beccaccia di mare eurasiatica


Physiologie

: 40-45cm

: 80-85cm

: 400-700g

: Jusqu'à 15 ans

: espèce non menacée

: J F M A M J J A S O N D


Ses cris stridents ne passent pas inaperçus.
5 mai 2017, Île de Bréhat (Côtes d'Armor - France)

Huîtrier pie

Fort de l'expérience d'il y a trois jours à Saint Malo, j'assure le coup de loin pour ces premiers clichés car pas facile d'approcher dans la vase de la marée basse. Huîtrier pie
Huîtrier pie Profitant d'un gros rocher, j'amorce un lent mouvement tournant pour me mettre à l'abri du regard et approche ainsi à une trentaine de mètres pour profiter de plus gros plans. Huîtrier pie
Huîtrier pie Un mouvement humain en fond de plage inquiète tout à coup mon petit groupe qui décolle et traverse une des innombrables petites baies de l'île. Huîtrier pie
Les plus jeunes, reconnaissables à leur bout du bec sombre, n'ont pas encore tout à fait perdu le collier blanc hivernal, contrairement aux adultes.

 

2 mai 2017, Saint Malo (Côtes d'Armor - France)

Huîtrier pie

Ces photos ont été prises aux limites du zoom, à environ 100 mètres, et donc fortement recadrées, l'espèce étant particulièrement craintive. Huîtrier pie
accueil / oiseaux / petits-echassiers / huitrier-pie 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.