Entomopix
accueil / oiseaux / rapaces / faucon-crecerelle 

Faucon crécerelle

Le Faucon crécerelle est un faucon largement répandu en nombre et géographiquement puisqu'il couvre pratiquement toute l'Eurasie et l'Afrique, même si certaines populations rurales ont tendance à décliner depuis quelques années suite aux modifications des pratiques agricoles qui le privent de ses proies.

silhouette

Classification

: Falconiformes

: Falconidae

: Falco tinnunculus


Noms vernaculaires

: Faucon crécerelle

: Common Kestrel

: Turmfalke

: Cernícalo Primilla

: Gheppio comune


Physiologie

: 34-39cm

: 65-80cm

: 190-300g

: Jusqu'à 15 ans

: espèce en diminution

: j f m a m j j a s o n d


Vous avez probablement déjà repéré son vol stationnaire caractéristique, dit "en Saint Esprit". C'est le rapace le plus répandu dans nos régions et le plus facile à voir. Facile, c'est vite dit. Il n'est pas gros, de la taille d'un pigeon, et c'est surtout quand il est sationnaire qu'il est aisé à observer.


15 janvier 2006, Bois de Vincennes, Paris (France)
Faucon crécerelle Sortie ornithologique au Bois de Vincennes avec un animateur du Corif en cette superbe journée frisquette. L'occasion de voir de nombreuses espèces d'oiseaux et de belles observations du Faucon crécerelle parfois à distance très faible, comme ici, posé sur sa branche à une dizaine de mètres de nous. Nous aurons ainsi vu posés deux mâles et une femelle, plus de belles séquences de vols, dont un individu pourchassé par deux Pies bavardes !

Voir aussi :

En raison du volume d'information ou du nombre de photos disponibles sur ce sujet, l'ensemble a été découpé pour optimiser le chargement, n'hésitez pas à visiter aussi les pages suivantes : Accueil du dossier , 2004 , 2005 , 2006 , 2007 .

accueil / oiseaux / rapaces / faucon-crecerelle 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.